39 089 Avis BD |16 615 Albums BD | 6 671 séries BD
Accueil
Tome 8 : Le glaive de Justice
 

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 8 : Le glaive de Justice

 
 

Résumé

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 8 : Le glaive de JusticeAfin d'acceder au résumé de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 8 : Le glaive de Justice, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 8 : Le glaive de Justiceun album qui peut paraitre sans interet sous certains aspects, vu que Wis et l'Empereur s'evitent encore, mais qui apporte pourtant son lot de nouveaux éléments.

pour commencer, Wis est encore plus fort qu'avant, mais ça, c'est comme ça dans tous les albums depuis le debut (sauf que maintenant, on sert sur un plateau).

la lumiere entre enfin en guerre contre l'empereur, et ça, on l'attendait depuis longtemps ! belle bataille, comme on les aime.
Peut etre un peu trop rapide, pas assez enorme. Pas grave, ça viendra plus tard, ça permet de nous faire patienter. Fratus se ralie donc à Wis apres sa defaite. C'est assez amusant de les revoir ensemble, eux qui s'etaient croisés au tout debut de l'histoire, Fratus ayant Wis à genoux devant lui... hummmm... tout change... les rôles s'inversent.

par contre, je n'arrive pas à prevoir ce que vient faire l'ordre de la justice la dedans... Ils viennent de se faire virer de chez l'empereur, mais jamais ils ne voudrons s'allier avec Wis et la lune noire...

Y aura t il une grande guerre à 3 intervenants ?


Chronique rédigée par Kael le 12/08/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de KaelReflet de l'avatar de Kael
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 8,39
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.14
Dépôt légal : Février 1999

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Chroniques de la Lune Noire, tome 8 : Le glaive de Justice, lui attribuant une note moyenne de 2,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

29 6 2013
   

Si on se fie aux avis des lecteurs respectifs du site, ce tome n'est pas une franche réussite. Ça me rassure, car je l'ai trouvé plutôt faiblard.
La narration est toujours aussi hachée, son développement peu surprenant et tout concourt à devenir prétexte à une grosse bataille.
Je vais me répéter, mais cette histoire, même si je la prends en cours de route, me fait penser à un vieux scénar moyennement ficelé de Jeu de Rôle médiéval-fantastique.

Quant aux dessins, ils alternent le moyen et le moins bon. Si on se fie à la couverture, il y a de quoi être décontenancé, car l'intérieur fait très brouillon en comparaison.

Bref, l'exemple type de l'album que je vais vite oublier et dont il me restera qu'une impression très mitigée...

11 11 2011
   

La couverture représente certainement le premier attrait de cet album. Sobre mais majestueuse, elle m'a fait une bien belle impression. Le second élément remarquable, c'est également cette entrée en scène de Parsifal (où plutôt sa nouvelle entrée, suite à une résurrection divine), personnage qui trouve tout simplement la place laissée vacante depuis depuis le début : celle du gentil au coeur pur. Finalement, j'ai bien aimé ce personnage ici, il amène quelque chose de nouveau à cet environnement très noir et un peu confus.

Pour le reste, en revanche, j'ai été plutôt déçu : le parcours initiatique de Wismerhill dans le tome précédent aurait dû lui conférer un supplément d'âme. Au lieu de cela, on le retrouve dans un rôle un peu limité du bourrin qui casse tout sur son passage, et qui du coup n'en finit plus de grandir, de gagner en puissance et de s'enrichir. Là où c'est moins bien, c'est que c'est parfois un peu facile et un peu gros, comme le coup de Golghor qui revient à la vie, comme si le scénariste refaisait revivre tout ses héros après leur mort, se rendant compte qu'il a fait une erreur. Dans cet album, à part un Parsifal qui se révèle, on a l'impression de lire et de voir exactement la même chose que dans les albums précédent et l'ennui pointe son nez.

Voici donc un tome qui présente un certain ressort avec le réveil de Parsifal qui semble enfin trouver sa voie, mais les héros traditionnels sont enfermés dans leur rôle, ce qui réduit quand même sacrément l'intérêt de cette nouvelle production.

5 2 2010
   

Avec ce huitième tome, Froideval confirme ce qu'on avait déjà eu l'occasion d'oberver depuis de nombreux albums : il est un piètre scénariste et "Les Chroniques de la Lune Noire" est une série d'heroic fantasy incapable de rivaliser avec les références du genre.

Non seulement l'univers qu'il a créé n'apporte quasiment rien de neuf, mais le ton employé par Froideval provoque une nouvelle fois des ravages qui laisseront le lecteur consterné. L'album s'ouvre sur un combat titanesque supposé mettre les personnages en danger. Mais comment croire une seconde à ce combat lorsque les personnages lancent "Boudiou y craint le bestiau" quand arrive un adversaire gigantesque ou que Wismerhill lâche "On dirait que j'ai pas les couilles sorties des ronces, moi" face à un ennemi surpuissant. Vulgarité qui n'arrache pas un sourire mais qui garantira au lecteur le plus indulgent de sortir aussitôt de l'ambiance du récit...

Le reste de l'album relève un brin le niveau mais l'histoire reste médiocre. Le dessin ne venant pas relever le niveau, puisque Pontet conserve son style surchargé et indigeste, cette aventure ne mérite pas de vous y attarder : il y a tant de BD d'heroic fantasy plus réussies ! Je me félicite d'ailleurs de ne pas avoir ouvert ma bourse pour lire cette série, les bibliothèques permettant d'assouvir sa curiosité sans autre conséquence que celle d'une perte de temps.

9 5 2007
   

Un ennui profond !

Ca part dans tous les sens, c'est très confus et l'histoire n'avance pas ou peu. Wis continue à devenir de plus en plus puissant, mais c'est tellement artificiel ! Vraiment, au niveau scénario, on frise le néant.
Alors, me direz-vous, on peut peut-être se rattrapper sur les dessins ? raté ! c'est moche et les couleurs sont pas terribles.
Vous l'aurez compris, je n'ai pas du tout apprécié cet album. Je ne vois pas trop quoi rajouter si ce n'est que j'espère que la suite servira à quelquechose.

19 8 2004
   

L'armée de la lumière entre enfin en guerre contre l'Empereur... Voilà qui promet... et pourtant, la bataille est quelque peu décevante...

Malgrés tout, si la bataille est un peu petite et rapide, elle est quand même bien scénarisée... Première intervention divine en faveur de l'ordre de la Justice... Ce tome fait quand même bien progresser le scénario, les camps se construisent pour la guerre désormais inévitable...

Le dessin de Pontet est un peu en perte de qualité... ainsi que les couleurs, mais cela ne devrait pas durer...

7 10 2002
   

Arf! La bonne blague que cet album! scénar indigent, qualité du dessin en baisse, et surtout, des couleurs incroyablement moches!! Quel contraste avec cette magnifique couverture!

Honnêtement, je trouve ce bouquin inintéressant au possible... et pourtant, j'ai lu la suite!

Allez, hop! aux oubliettes! :(