39 839 Avis BD |16 907 Albums BD | 6 787 séries BD
Accueil
Tome 12 : La Porte des Enfers
 

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 12 : La Porte des Enfers

 
 

Résumé

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 12 : La Porte des EnfersAfin d'acceder au résumé de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 12 : La Porte des Enfers, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 12 : La Porte des EnfersAprès un tome dix très attendu et exceptionnel, et un tome onze qui lui n’apporte rien, ou presque à la série, ce nouveau tome va devoir prouver que cette épopée peut se renouveler…

En effet « L’Aigle Foudroyé » nous contait l’affrontement que l’on attendais depuis le premier tome ou presque, et qui était devenu inévitable au fil du temps. Mais après cela Wis devenu plus puissant que jamais n’a plus vraiment d’ennemi… plus vraiment ?

Malheureusement ce tome, comme le précédent est assez pauvre. Il faut attendre la dernière planche pour connaître la tournure que va prendre désormais la série, et voilà tout ou presque. Il y a bien l’affrontement devant la porte des enfers, mais il est assez rapide, et peu captivant…

Sinon le style de Pontet maintenant totalement affranchi ou presque de celui de Ledroit est dans la continuité de la série, les fans accrocheront, les autres passeront peut-être…

Au final un album qui apporte peu en lui-même mais qui entame un virage dans le scénario de la série…


Chronique rédigée par Nean le 12/02/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de NeanReflet de l'avatar de Nean
Statistiques posteur :
  • 329 (76,87 %)
  • 69 (16,12 %)
  • 30 (7,01 %)
  • Total : 428 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 11,69 9,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Juin 2005

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Chroniques de la Lune Noire, tome 12 : La Porte des Enfers, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 5 2014
   

Pfff... Cette dérie aurait vraiment dû s'arrêter au tome 10 car maintenant cela tient plus du massacre qu'autre chose...

Coté dessins, rien à redire ! c'est vraiment très réussi. Pontet a vraiment son style propre et il ne fait plus de Ledroit. On pourrait un peu râler sur le fait que certains dessins pendant la bataille sont un peu fouillis, mais je crois que c'est plutôt un voeu de Froideval que du dessinateur lui-même puisque à l'époque, Ledroit c'était la même chose...

Par contre, j'ai vraiment l'impression d'être pris pour un imbécile tellement c'est mauvais le scénario... Bon, que le père de Wis lui annonce qu'il n'est pas mort et que c'était en réalité le démon Urhmacht qui avait pris son apparence pour lui faire détester l'empereur ... ça passe...quoique Wis aurais pu avoir la présence d'esprit de demander à Hazeel Thorn de le ressusciter car il fait très bien ça ! Mais quand son père lui annonce qu'en fait Hazeel Thorn, ben il n'est pas très gentil... C'est quand même un peu fort !!! Notre ami Wis est peut-être très fort, mais il est aussi très con !!! Et ses amis aussi !! car Murata, qui fait d'un coup la loi avec les prêtres de la Lune noire, perso je n'y crois vraiment pas ! Passons le fait que Parsifal revient comme une fleur (je rappelle qu'il s'était enfermé dans sa cité) et tout cela pour aider son ennemi ! Comble, le papounet qui débarque en plein milieu du bazar et bien sûr, prend une peignée (c'est Lucifer je le rappelle). Accessoirement, son fils ne le reconnait pas !
Vous l'aurez compris, pour prendre du plaisir avec "Les Chroniques de la Lune Noire" soit, il faut prendre de la drogue en grande quantité soit déposer son cerveau sur la table, tellement cela n'a pas de sens ....

25 11 2011
   

Je commence à me lasser de cette histoire, tout simplement parce que je ne comprends pas où le scénariste veut nous emmener. Jusqu'à maintenant, on a assisté à la prise de pouvoir de l'Empire par Wismerhill, bien aidé par la Lune Noire, à tel point d'ailleurs, que notre héros voulait laisser sa place sur le trôle à Haazheel Thorn. Ce dernier a refusé, on ne sait pas bien pourquoi, parce que dans ce tome, il lance ses démons sur l'Empire et fait donc une attaque en règle... Enfin bref, je comprends que Wismerhill est arrivé au faîte du pouvoir et qu'il faut donc bien lui trouver une nouvel adversaire... qui sera son mentor, et qui plus est, son demi-frère.... Mais bon, il faut dire que je suis un peu perdu dans l'arbre généalogique et que je ne vois pas ce que vient faire le père de Wismerhill, qui serait Lucifer, dans l'histoire. Enfin, la bataille contre les démons est un bel exemple de fouillis supplémentaire, d'autant que d'un seul coup, Parsifal, arrive là-dedans on ne sait d'où, et on ne sait comment. Bref, c'est un beau bordel, et je sui perdu. Difficile dans ces conditions d'apprécier... Je retiens juste que ce tome permet à Wismerhill et Haazheel Thorn, les plus grands potes du monde, de devenir ennemis et de promettre ainsi un nouvel affrontement (un de plus dans cette série à répétitions). Au point où j'en suis, il serait dommage d'arrêter la série, d'autant que je reste curieux mais il me reste deux tomes : je prends donc ma patience et mon courage à deux mains.

12 5 2007
   

Encore très moyen, et toujours pour les mêmes raisons : le scénario. Mais que c'est convenu et maladroit !
Arrivée d'un nouveau personnage : le papa du héros, qu'il avait vu mourir devant ses yeux, ce qui était à l'origine de sa haine de l'Empereur. Et voilà que monsieur revient en disant "en fait, tu as été manipulé, je ne suis jamais mort" ... sans blague ? 12 tomes pour comprendre qu'il est du côté des "méchants" ... bravo ! Franchement, j'ai déjà lu des scénarios très travaillés avec des relations entre personnages bien plus intéressantes. Là, c'est vraiment du brut de décoffrage, et depuis le début.
A part cette "révélation", il ne se passe pas grand-chose dans ce tome, et on a la désagréable impression (encore !) que Froideval fait traîner son histoire en longueur. Il serait temps que ça se termine !
Niveau dessin, c'est correct, mais j'ai trouvé ça moins fin que le tome précédent. Pontet semble assez irrégulier dans son travail.