40 303 Avis BD |17 073 Albums BD | 6 871 séries BD
Accueil
Tome 5 : La Danse Écarlate
 

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 5 : La Danse Écarlate

 
 

Résumé

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 5 : La Danse ÉcarlateAfin d'acceder au résumé de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 5 : La Danse Écarlate, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 5 : La Danse Écarlatec'est sans contestation possible le meilleur album de toute la serie.

pour commencer, niveau graphique, Ledroit arrive à maturité. Dommage, il ne fait pas encore de couleur directe, et les couleurs restent plus ou moins les memes que dans les albums précédents (c'est à dire moyennes).
Cela n'enleve rien au plaisir de cet album. Les planches sont nickelles par rapport à ce que l'on attend de cette serie.

ce tome est aussi le plus tourmenté. Wis qui detruisait tout ce qui bouge decide de choisir son camps, celui de la lune noire, dans la guerre qui va l'opposer à l'empereur. Non pas qu'il aime particulierement la lune noire, mais c'est surtout sa haine de l'empereur qui le pousse à entrer dans le conflit.

la bataille est belle, avec son lot de suspens. On assiste à la premiere fourberie ouverte de Fratus Sinister... et Wis prouve ses qualité de stratege (alors que finalement, il n'est que spectateur de la guerre...)

à noter le clin d'oeil aux tontons flingueurs avec un grand bonhomme furieux qui "disperse" et "ventile" les terrifiants guerriers :)


Chronique rédigée par Kael le 12/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 3,69 3,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.64
Dépôt légal : Aout 1994

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Chroniques de la Lune Noire, tome 5 : La Danse Écarlate, lui attribuant une note moyenne de 3,64/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 5 2014
   

Très bon tome, mais à mon avis, pas le meilleur de la série...

Je trouve que Ledroit malgré le fait qu'il gère beaucoup mieux revient à ses mauvaises habitudes, c'est à dire nous en mettre trop dans la vue. C'est beaucoup trop brouillon et beaucoup trop chargé !! Au niveau des couleurs aussi, c'est trop clinquant !!!

Scénaristiquement, ça bouge, c'est indéniable ! Mais surtout ça se complique ! c'est dur à suivre, des seigneurs de guerres arrivent et repartent sans qu'on en ait vraiment entendu parler, c'est assez frustrant.

Mais bon, ça reste un bon tome quand même... mais je trouve qu'il y a mieux !

8 11 2011
   

J'ai un peu de mal à rédiger à avis sur ce tome en particulier. Il faut dire que dans la série, je suis un peu perdu, les premiers tomes présentant plein d'événements différents avec une linéarité et une cohérence toute relatives. Du coup, je n'ai pas vraiment compris d'où venait cette guerre qui nous est présentée ici, et le principe même de lune noire m'est encore assez étranger. Je crois comprendre que le grand mage local veut entrer en guerre contre l'Empereur du monde, mais pourquoi et comment, ca reste un mystère. Par ailleurs, si on distingue entre les lignes le destin de Wismerhill, qui doit être celui par lequel l'empereur tombera, son rôle dans l'histoire reste pour l'instant trop obscur pour véritablement apprécier le scénario. Ce dernier ressemble à une accumulation d'électrons libres qui se rencontrent pour mener bataille, et l'ensemble donne l'impression d'être brouillon.

Pour autant, il faut reconnaître que le spectacle qui est présenté dans ce tome est fort bien mené. Je ne sais pas vraiment comment cette guerre est arrivée, mais je m'en moque un petit peu ici et je profite du déferlements des armées, composées d'êtres fantastiques variés, qui font preuve d'une belle imagination. Une belle imagination qui se retrouve dans la pagination, obligeant le lecteur à retourner son album pour lui permettre de lire les phylactère qui viennent agrémenter de grandes double pages d'un dessin aussi chargé que recherché. Graphiquement, j'y vois de la recherche, j'y vois du travail, ce qui est appréciable, mais j'y vois également une surenchère d'éléments qui vient desservir toute cette recherche. C'est parfois trop chargé pour être lisible.

Je ne sais pas trop comment on en est arrivé à ce tome, bien que j'ai lu les albums précédents. Mais dans cet album, le spectacle est assuré et c'est certainement le plus important.

29 12 2009
   

Il est traditionnel dans les sagas de fantasy d'assister à de grandes batailles. En littérature, "Le Seigneur des Anneaux" de JRR Tolkien puis "L'Arcane des Epées" de Tadd Williams ont fait vivre au lecteurs des combats épiques. Froideval, en héritier logique de ces courants de la fantasy, livre son album avec des armées innombrables s'étripant joyeusement. Et le résultat a le mérite d'être honnête alors que a série a souvent du mal à se hisser au-dessus de la médiocrité.

On peut tout de même regretter le manque de lisibilité des planches. Ledroit aime les dessins chargés et en livre au lecteur jusqu'à la nausée. Certaines doubles pages sont presque kitsch à force d'être encombrées ! Il y a sans doute des amateurs pour ce genre de création graphique mais je n'en fais a priori pas partie. C'est d'autant plus regrettable que Le droit est plutôt plus à l'aise qu'au moment où il a pris les rênes de la série et que certaines cases sont réussies. L'ensemble paraît néanmoins extrêmement surchargé.

Froideval ne fait pas dans la dentelle ni dans la subtilité, mais vu le contexte de ce cinquième épisode, cela ne pose pas de problème. Les affrontements entre armées sont crédibles et un vent épique souffle sur l'album. Tant mieux ! La dernière planche laisse le lecteur et le héros en plein désarroi : il faudra sans doute attendre le tome suivant pour avoir des éclaircissements.

Pas mal ce tome, suffisamment pour me donner envie de continuer une série dont le succès continue toutefois à me laisser perplexe.

11 4 2007
   

Effectivement, pour le moment, c'est le meilleur tome !

Très dense, il se passe beaucoup de choses : les camps se dessinent encore plus et les rivalités se font sentir.
Quant à Wis, il choisit son camp toujours sans trop réfléchir, complètement aveuglé par la haine qu'il voue à l'Empereur.
Tome aussi très épique : des duels de "gros bras" courts mais intenses.
Au niveau graphique, comme il a déjà été souligné avant, c'est une réussite. On est loin des débuts de la série, et tant mieux !
A noter, encore une couverture superbe !

19 8 2004
   

Probablement l'un des meilleurs (sinon le meilleur) albums de la série, cette "danse écarlate" est plutot réussie...

Un album dans lequel on ressent bien la haine qu'exprime Wis envers l'empereur suite aux événements du tome précédent...
Le scénario est plutôt bien construit, en particulier la bataille avec suspens, et stratégie...

Le dessin est semblable aux deux albums précédents. Ledroit moins irrégulier nous trace une bataille impressionnante avec talent... même si parfois certaines sont encore trop chagées à mon goût...

glux :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
10 1 2004
   

cet album est pour moi le meilleur de toute la serie.Ledroit fais un manifique rendu de la bataille principale.on en prend plein les yeux.