40 317 Avis BD |17 078 Albums BD | 6 873 séries BD
Accueil
Tome 10 : L'Aigle Foudroyé
 

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 10 : L'Aigle Foudroyé

 
 

Résumé

Les Chroniques de la Lune Noire, tome 10 : L'Aigle FoudroyéAfin d'acceder au résumé de Les Chroniques de la Lune Noire, tome 10 : L'Aigle Foudroyé, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

enfin !
on attendait cette bataille depuis maintenant 3 longs tomes plutot ennuyeux, mais l'attente en valait bien la peine.

la guerre entre la Lune Noire et l'Empire constitue les 3/4 de l'album. Cette bataille est loin d'etre simpliste puisqu'il y a de nombreux fronts, mais Froideval reussit à la mettre en scene de tres bonne maniere. On suit toute la bataille, sans temps mort, sans etre largué entre les fronts. Rien à redire.

Pontet reussit enfin à trouver son style, sans faire une copie de ce qu'avait pu faire Ledroit sur cette meme serie, mais en en gardant l'esprit.

Du coups, le scenar et le dessin redeviennent aussi bons qu'à la belle epoque Ledroit. Ca fait sacrement plaisir.

la fin de l'album est vraiment etonnante, et nous promet encore 2 bons albums pour finir cette serie dantesque.


Chronique rédigée par Kael le 18/09/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 7,44 4,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.45
Dépôt légal : Septembre 2002

Avis des lecteurs

10 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Chroniques de la Lune Noire, tome 10 : L'Aigle Foudroyé, lui attribuant une note moyenne de 3,45/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 5 2014
   

Voila ce qu'on a attendu pendant 10 tomes et bien que l'attente fut longue et laborieuse, elle en valait largement le coup !!! quasiment rien n'est à jeter dans cet album !

Dès le début, on en prend plein la vue avec des plans en double page ma-gni-fi-ques, on a tellement descendu (à juste titre) cette série que je suis content de dire que ce tome est une franche réussite.

Les dessins sont fouillis mais là ça sert incroyablement l'histoire puisqu'on a affaire à une bataille, donc cela se prête bien ... les couleurs sont plus jolies que les tomes précédents...

Mais ce qui se passe fin de l'album est malheureusement réduit à néant par les diverses réanimations donc on sait très bien que Froideval ne va pas tuer la poule au oeufs d'or.

C'est pour cela qu'il n'a que quatre étoiles, note qui reste quand même exceptionnelle pour cette série malheureusement .

22 11 2011
   

Je suis loin d'être un aficionados de cette série et pourtant ce tome, encore une fois gratifié d'une superbe couverture, a su me plaire. Enfin, une nouvelle bataille qui n'en finissait plus de se préparer depuis des tomes et des tomes. Une bataille très bien préparée en début d'album, où on sent la tension monter dans tous les camps, où on sent tous les préparatifs se mettre en place. Le scénariste arrive ainsi, avant la bataille, à préparer efficacement le terrain et vraiment, l'éclatement de cette dernière vient comme une délivrance, preuve que le début était particulièrement réussi (d'autant que je me demande toujours à quoi ca sert, cette bataille, mais bon...)

La deuxième partie, présentant l'affrontement des troupes, est également assez bien conduit. C'est sûr, c'est brouillon et fouillis mais j'ai compris désormais que c'était le style voulu par le scénariste. Pour une fois, je trouve que ces dessins surchargés et fouillis viennent supporter efficacement le propos : on sent bien que malgré la toute-puissance de Wismerhill, la bataille part un peu dans tous les sens, et c'est loin d'être évident pour lui. Toutes ces scènes de batailles, avec les arrières gardes, les avant gardes, les encerclements, est bien conduite et les traits surnuméraires nous enveloppe et je me suis retrouvé au milieu de cette bataille à laquelle je ne comprends rien. Seuls les dragons, qui reviennent encore et toujours, sont un peu redondants mais cela permet au scénariste d'imposer des silences dans le tumulte générale, silence presque palpable. Le fait que tout cela soit relaté avec très peu de phylactères mais beaucoup d'explications hors bulle évite, de plus, à nos protagonistes de trop parler et ca fait du bien. On n'évite pas un "connard" de ci de là, mais dans l'ensemble, le style de narration est plus soigné et de fait plus agréable.

La troisième partie constituée d'une page apporte quant à elle une grosse surprise et surtout, un sacré cliffhanger qui nous pousse dans les pages du tome suivant (mais bon, après Parsifal, Ghorghor, la Haazel Gorn, et d'autres, je ne me fais pas trop d'illusions...).

Pour une fois, j'ai trouvé que le style graphique épousé parfaitement le propos, que la forme était en cohérence avec le fonds : du coup, j'ai apprécié cet album.

26 2 2010
   

Peut-être conscient d'avoir réussi son meilleur épisode de "Chroniques de la Lune noire" avec les grandes batailles de "La danse écarlate" (le tome 5), Froideval nous refait le coup des affrontements titanesques avec "L'aigle foudroyé". Et cela marche encore, même si on ne dépasse pas une qualité moyenne : si vous avez lu les avis précédents disponibles sur le site pour ce tome 10, vous aurez compris que je ne me range pas du côté des enthousiastes mais de celui des réservés.

Je ne suis pas du tout fan de la série. Ce n'est que par une curiosité entêtante et une soif insatiable de lectures variées que j'ai accompagné Wismerhill et sa clique durant tous ces tomes. Forcément, ceux qui ont tenu le coup jusque-là ont rarement mon profil et sont plutôt amateurs du style de la série : cela explique peut-être la tendance à la hausse des notes quand on avance dans les numéros de tomes disponibles sur coinbd puisque ceux qui n'aiment pas ont souvent déjà jeté l'éponge. Je dis tout cela pour aider l'internaute à se faire sa propre opinion puisque les avis divergent !

J'en reviens à "L'aigle foudroyé". Froideval a la bonne idée d'abandonner son humour lourdingue pour ne pas saborder ses scènes de bataille, et du coup l'amateur d'heroic fantasy prend un certain plaisir à lire ces affrontements entre armées. La quantité de doubles pages déployée par Pontet pour mettre en scène le caractère grandiose des combats permet une immersion du lecteur dans la guerre médiévale-fantastique. Les dragons feront sans doute rêver quelques amateurs, même si le style de Pontet, toujours dans la lignée de Ledroit, me paraît difficilement tenir la comparaison avec des planches de Loisel ou de Ségur. On ne peut pas dire que ce soit beau, le côté surchargé l'emportant toujours dans les cases de Pontet.

L'album termine sur un coup de théâtre qu'on imagine aisément temporaire. Nous verrons si la suite parvient à surprendre.

10 5 2007
   

Là, je ne comprend pas trop les notes précédentes.

J'ai trouvé ça très moyen à tous niveaux.
D'abord, au niveau scénario : certes, on attendait depuis longtemps cette guerre mais que c'est confus ! il faut faire un réel effort pour repérer qui est qui dans les cases, et qui attaque qui.
Toujours au niveau scénar, on a eu 3 tomes pour nous dire que Wis est devenue un vrai gros bill ... et là, à la fin de l'album, c'est le drame .... que c'est bâclé !
Je ne parle pas des personnages secondaires qui deviennent inexistants.
Ensuite, au niveau graphique, c'est aussi confus que la bataille. Il y en a de partout et ce dessin qui m'est si désagréable ne me donne pas envie de m'attarder sur les cases pour m'en imprégner. Du coup, je décroche très vite de l'histoire.

Il reste, malgré tout, une fin (même baclée) qui donne envie d'aller voir le tome suivant (pour une fois qu'il se passe quelquechose depuis 3 tomes !!!!).

acdc :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
7 2 2005
   

Humm...
Je suis un peu decu par la soit-disante puissance de Wis' qui se fait terrasser en moins de deux par l'empereur qui est plutot du genre senile (mais on se rend compte qu'il ne l'est pas tant que ça, et que sa magie rivalise avec celle de Haazeel Thorm....).
Sinon je suis aussi un peu déçu par la puissance des 6666 démons qui interviennent pendant la bataille et qui se font terrasser par les dragons impériaux (qui eux par contre sont vraiment puissants...).
bref il manquait un petit quelque chose et la bataille fait trop penser a un rapport de bataille de Warhammer battle (pour ceux qui connaissent...).

19 8 2004
   

Le voila... Celui qui est pour mois le meilleur album de la série... "L'aigle foudroyé" est une petite merveille... Enfin se déroule la bataille tant attendue entre la Lune Noire et l'Empereur....

Le scénario du tome qui est constitué en grande partie par la bataille est très réussi et Froideval sait nous raconter la bataille avec suffisament de détails sans trop en donner pour ne pas nous noyer, et pour que l'on comprenne correctement ce qui se passe...

Niveau dessin, Pontet est aussi bon qu'au tome précédent ... quand aux couleurs elles se sont considérablement améliorées grâce au savoir-faire de Lencot...

Une réussite !

Petzouille :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PetzouilleReflet de l'avatar de Petzouille
28 1 2003
   

Ce numéro des chroniques m'a un peu déçu quant à l'ampleur de la bataille ainsi que pour la puissance de WIS. Par contre on retrouve avec plaisir GORGHOR dans sa grande forme. Un album un peu mitigé qui, pour moi, n'était pas à la hauteur de mes espérances...

sourcil :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
15 10 2002
   

ah oui, ça c'est du tome.
il est vrai qu'on a attendu longtemps cette guerre entre l'empire et la lune noire.
tous les éléments sont réunis, tous les personnages sont réunis pour nous épater pendant les deux derniers tomes.
les fils du destins se tendent, beaucoup de clés sont données par Froideval mais le mystère reste entier sur l'avenir de Wismerhill.
Ca faisait longtemps que j'attendais un tome de cette ampleur.
Ca promet pour la suite!!

7 10 2002
   

Lencot aux couleurs... c'est déjà moins laid que les précédents... la charcle est au rendez-vous, sur ce point, l'album tient ses promesses. Mais je rigole doucement: Wismerhill est monté en puissance pendant un paquet de tomes pour ce résultat seulement!!!! Pfffffff! Tout ça pour nous dire:"Ha, Ha!! vous l'aviez pas vu venir celle-là, hein? Vous voyez bien qu'on peut encore vous surprendre!".

A noter que le découpage est passé au niveau supérieur dans le domaine de l'illisibilité.

Mais du coup, cons comme nous sommes, on attend la suite... encore... enfin, on devrait, parce que même s'il est meilleur que le précédent (qui était quand même en-dessous de tout), c'est toujours aussi décevant... mon réflexe d'agrippement à ma nostalgie vient de s'émousser dangereusement! Je sens que je ne vais plus être aussi compréhensif avec cette série!