46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : La Porte du néant
 

Les Centaures, tome 1 : La Porte du néant

 
 

Résumé

Les Centaures, tome 1 : La Porte du néantAfin d'acceder au résumé de Les Centaures, tome 1 : La Porte du néant, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Centaures, tome 1 : La Porte du néantCet album est en fait composé de deux histoires distinctes. La première ressemble typiquement à un premier jet, un scénario court à faire paraître dans un magasine en quelques pages afin de tester les lecteurs. Personnellement, heureusement que je n’étais pas lecteur parce que je n’aurais pas accroché. Bon, je suis peut être un peu méchant. En fait tout dans cette première aventure fleure bon l’exotisme, la mythologie, le rêve. Malheureusement, elle est terriblement trop courte et trop convenu. Les évènements se produisent à la chaine sans intérêt, les personnages apparaissent sans raison, sans liens logiques apparents. Une introduction dont on se serait bien passé tant elle est inutile.
La deuxième histoire déjà plus conséquente présente elle aussi les signes de son âge et des débuts des auteurs. Les scènes et les dialogues sont d’une simplicité et d’un convenu risibles et dépassés. De plus, il y a un décalage parfois entre le contexte enfantin et certaines scènes ou dialogue assez cru et violent. J’ai ainsi trouvé que l’expression ‘’foutre le camp’’ était déplacée dans un album jeunesse. Ce n’est pas le vocabulaire que e désire voir mes enfants acquérir en priorité. De ce fait, je conseille la lecture de cet album à des enfants déjà collégiens. Ce mélange de candisme et de maturité déplacée restreint son accès à une tranche d’âge malheureusement réduite.
Coté dessin, il est dans la lignée des bd pour enfant, tel les "Schtroumfs", "Johan et Pirlouis", "Le Scrameustache". Les couleurs pourtant sont un peu passées et pas très aguicheuse.
Bref, un album jeunesse loin d’être indispensable et accusant le poids des ans.


Chronique rédigée par Chalybs le 21/04/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 18,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Octobre 1982

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Centaures, tome 1 : La Porte du néant, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 10 2007
   

Nos Centaures débutent dans l'hebdo Spirou n° 2045 du 23 Juin 1977.
Leur premier récit, en 12 planches, est une mise en place de leur histoire, de leur quête.
Seron (Les petits hommes) y va ici d'une série plutôt poétique où l'amitié prime entre deux êtres déboussolés.

C'est joli, bien dessiné, agréable de lecture MAIS : personnellement, je n'ai vraiment jamais "accroché" à ces personnages que je trouvais par trop "nunuches". Il est vrai que l'histoire générale s'adresse plutôt à un lectorat de "djeunes" pour qui le mot "merveilleux" existe encore.
J'ai quand même effectué un essai de relecture. J'ai retrouvé cette grande sensibilité de l'auteur, ce monde à part avec sa poésie, son charme, l'amitié et une sorte "d'exotisme" dans le postulat.
Mais j'ai déchanté, je l'avoue. Ces (trop) gentils centaures ne m'interpellent toujours pas. Mais ce n'est que mon avis.