46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le Fainéant des Anneaux
 

Les Aventures du Gottferdom Studio, tome 1 : Le Fainéant des Anneaux

 
 

Résumé

Les Aventures du Gottferdom Studio, tome 1 : Le Fainéant des AnneauxAfin d'acceder au résumé de Les Aventures du Gottferdom Studio, tome 1 : Le Fainéant des Anneaux, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Aventures du Gottferdom Studio, tome 1 : Le Fainéant des AnneauxBon ben, voici la énième série relatant les aventures d'un studio d'auteurs de BD. Cette fois-ci, c'est le Gottferdom Studio qui est passé à la loupe par le sympathique Dav. Il s'agit d'histoires courtes pré-publiées dans Lanfeust mag, organe officiel des Editions Soleil.

C'est bourré de coups d'oeil hilarants, de redites (un peu lourds sur le format d'un album) sur les petits défauts des auteurs, mais l'ensemble est bien sympathique, pour les fans des auteurs en question (Tarquin, Arleston, Van Liemt, Latil...).

Ca se laisse lire.


Chronique rédigée par Spooky le 08/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 1,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,98 9,98 9,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Décembre 2004

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Aventures du Gottferdom Studio, tome 1 : Le Fainéant des Anneaux, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 5 2011
   

Le tome 3 de la série ("La flemme des étoiles", devinez quelle film y est parodié ;) ?), m'avait laissé une bonne impression, mais j'ai pas vraiment adoré ce tome 1 : "Le fainéant des anneaux".

Déjà parce que, le tome 3 se consacrait en entier à la parodie de Star Wars, alors qu'ici, les parodies sont plutôt courtes (la plus longue est pour "Le seigneur des anneaux", seulement 18 pages), et pas assez développée (et pas non plus, assez poussée dans le délire de la parodie). Et puis, il est dur de rentrer dans l'histoire ! Car cette BD fait très "private joke". Le dessinateur met en scène ses amis et collègues de studio de dessin (qui sont Arleston, Dominique Latil, Simon Van Liemt, Emmanuel Nhieu, Keramidas, Phillipe Pellet, Tarquin, Mourier et Alberto Varanda). Je pense que ça doit faire rire les premiers concernés, mais moi, pas trop, je ne comprends pas plus que ça pourquoi tel personnage est considéré comme le 'moche' ou le 'crado' de la bande. Surtout que l'humour est souvent ras-des-pâquerettes (souvent scato). Ce n'est pas le style d'humour qui me touche vraiment. Mais le côté cinématographique (je n'ai pas vu tous les films parodiés, mais j'aime beaucoup certains, "Le père Noël est une ordure" et "Le projet Blair Witch" en premiers), avec les bonus de fins (et les nombreuses personnes créditées en "générique") sont sympa.

Le dessin de Dav, dans le style humour et caricature est vraiment sympa (et ses personnages sont plus reconnaissables en caricatures qu'en portraits réalistes), mais je n'en suis pas un fan de la première heure.

Une lecture qui détend.

13 4 2006
   

Ma lecture décevante de "Harry Pottarquin" avait jeté un froid sur mon appréciation des aventures du Gottferdom Sutdio. Je viens de lire le "Fainéant des Anneaux" et je dois dire que cette parodie, à l’inverse de la première (qui est la deuxième dans l’ordre de parution), est vraiment réussie ! Je me suis rarement autant amusé à la lecture d’une bd parodique. Dav est inspiré et les avatars drolatiques de nos héros du studio sont tout bonnement exquis ! L’idée de base est toujours la même, seul le contexte change (de Matrix au Seigneur des Anneaux) : Le TCM (terrible Complot Mondial) use de mille ruses pour empêcher les dessineux de boucler le "Lanfeust Mag" dans les temps. Son arme favorite : des billets d’avion pour des îles paradisiaques . . . pas facile de résister mais Arleston veille au grain !
On a droit à la totale avec le making of, des scènes coupées (à se tordre de rire !) et l’interview des protagonistes (un peu à l’image des films d’animation PIXAR).

A lire pour un moment de franche rigolade !