46 372 Avis BD |20 096 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
Tome 1 : Vol de nuit
 

Les Ailes de plomb, tome 1 : Vol de nuit

 
 

Résumé

Les Ailes de plomb, tome 1 : Vol de nuitAfin d'acceder au résumé de Les Ailes de plomb, tome 1 : Vol de nuit, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Ailes de plomb, tome 1 : Vol de nuit"Vol de nuit". L'affaire est sombre, en effet. On n'y comprend pas grand chose, d'autant qu'on n'a pas très envie de faire des efforts pour suivre une intrigue bateau qui a du mal à décoller.

Je ne sais pas pourquoi ça se passe en 1958 : soit il y a des liens avec De Gaulle qui n'apparaitront que plus tard, soit c'est uniquement pour donner un ton "polar des années 50". Dans les deux cas, de toute façon c'est raté pour ce premier tome qui n'exploite pas son contexte.

Scénario sans saveur, hélas, que ne relève pas un dessin sans originalité et sans caractère.

Voilà donc un produit dont votre bibliothèque personnelle se dispensera aisément.


Chronique rédigée par Jean Loup le 18/09/2002
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 1,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 5,88
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Aout 1996

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Ailes de plomb, tome 1 : Vol de nuit, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 11 2014
   

Lecture du premier tome : un bon thriller mâtiné d’espionnage. MAIS… bon… l’histoire du mec qui s’attache à une bonne femme, laquelle est poursuivie par des barbouzes qui veulent s’emparer d’une invention qu’elle détient… ça m’a un goût de déjà vu/déjà lu ; bien que ce soit sous d’autres formes.

Le scénario, quand même, a ceci d’intéressant qu’il met en scène –à sa façon- un attentat dont le Général de Gaulle devra être la victime.
J’ai ainsi suivi une course-poursuite qui –heureusement- se laisse lire et regarder comme un bon vieux polar d’il y a cinquante qui serait ici dessiné.
Les personnages sont bien typés, le décor général fleure bon l’ancien demi-siècle et, je le reconnais, l’ensemble est divertissant autant qu’intéressant.
Le graphisme est agréable, le jeu d’ombres portées faisant bien ressortir sujets et décors des cases.

Tout ça pour ?… un opus intéressant à lire, un peu divertissant, mais avec un petit goût de « réchauffé ».

23 4 2005
   

Un polar situé dans les années 50, voilà qui promet…

Gibelin nous conte donc une récit situé dans les années d’après guerre, un polar à l’ambiance si particulière de cette époque… en tout cas c’est ce qu’il essaye de faire, mais la vinaigrette ne prends pas ! L’ambiance polar sombre, n’est pas vraiment réussie, les différents personnages sont tous plus banaux les uns que les autres, et le scénario en lui-même est pauvre et peu accrocheur…

Les dessins de Barral, sans être désagréables à regarder, ne sont sans aucune originalité, et sans véritable âme, qui aurait permis de véritablement installer une ambiance de polar… Les cadrages sont sans plus d’originalité non plus... bref, tout ça est raisonnable, mais pas innovant, alors ça ne parvient pas à sauver cet album d’un récit peu réussi…

Les ailes de plomb ont du mal à décoller… sans véritable intérêt

7 10 2003
   

Au départ je l'avais acheté pour ma femme qui apprécie plutôt les polars mais j'ai rapidement accroché et guette la suite de la série avec impatience. Retrouver cette période peu développée en BD avec une atmosphère digne des plus grandes heures du cinéma français (cf les tronches de certains persos) nous change des galaxies lointaines et peuplées d'aliens fourbes (l'alien est souvent fourbe).
Le dessin sert très bien l'intrigue. Gibelin est un tout bon.