46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
 

Légendes des contrées oubliées : intégrale

 
 

Résumé

Légendes des contrées oubliées : intégraleAfin d'acceder au résumé de Légendes des contrées oubliées : intégrale, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Légendes des contrées oubliées : intégrale« Légende des contrées oubliées » est, avec la « Quête de l’Oiseau du Temps », une des premières séries d’H-F parues fin des années 80. L’univers de cette trilogie n’est pas sans rappeler celui du « Seigneur des anneaux » du légendaire Tolkien. Les dessins sont particuliers et peu accrocheurs à première vue. Mais il ne faut surtout pas s’arrêter là ! En effet, le graphisme, se rapprochant de l’illustration, est admirablement mis en valeur par des couleurs pastelles du plus bel effet. Segur a un style bien à lui qu'il est d'ailleurs difficile de caractériser ou de rapprocher de celui d’un autre auteur.

Chaque planche bénéficie d'un cadrage à la fois original et audacieux qui met en valeur des décors fourmillant de détails, que ce soit au niveau de la faune ou de la flore des contrées traversées.

La qualité du dessin ne permettrait pas à lui seul de justifier mon coup de cœur sans un scénario à la hauteur ! Il faut bien l’avouer, le récit proposé par Chevalier est assez conventionnel au début avec une quête des plus banales ; un petit groupe de nains partis à la recherche de leur futur roi. Mais rapidement, on s’aperçoit que le récit est plus subtil, plus complexe avec des rebondissements qui ne sont pas là pour redonner un coup de fouet à une histoire à l’agonie. Bien au contraire, l’histoire reste cohérente et s’enrichit de la complexité de la personnalité des protagonistes qui évolue au fil des rencontres. De plus, la fin est inattendue et très recherchée (contrairement à d’autres séries d’H-F).

Pour résumer, le scénario, grandiose, est servi par un graphisme inhabituel mais bien à propos. En outre, cette série ne se propose pas de brosser une caricature minimaliste de la dichotomie du bien et du mal.

Bref, on reste scotché du début à la fin . . . Du Grand Art !


Chronique rédigée par pierig le 31/12/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 440 (95,24 %)
  • 16 (3,46 %)
  • 6 (1,30 %)
  • Total : 462 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 28,45 28,45 28,45
Acheter d'occasion : 41,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Novembre 1992

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Légendes des contrées oubliées : intégrale, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 12 2008
   

Cette série est très appréciée par beaucoup de posteurs. Mais pour ma part, je crois être totalement passé à côté.
Il faut dire que je ne suis pas un grand fan d'heroïc fantasy.
J'ai préféré dans le même genre "La Quête de l'oiseau du temps". Je n'accroche pas du tout à cette histoire et malgré les relectures, rien n'y fait.

24 12 2008
   

Sublime. Légendes des Contrées oubliées est pour moi une référence et l’exemple même d’une œuvre parfaitement aboutie.

Mis à part un trio de héros apparemment classique, rien ici ne l’est : l’originalité des dessins et des couleurs, l’histoire prenante et parfaitement maitrisée, tout concourt à l’émergence d’un monde fabuleux dominé par des « puissances » à la dérive et très loin finalement des luttes habituelles du Bien contre le Mal.

Voici donc des contrées que vous aurez sûrement du mal à oublier et qui marqueront durablement votre esprit.

9 7 2008
   

N'étant pas grand amateur du genre, je n'ai pas l'habitude de conseiller des séries d’héroïc-fantasy pure, mais cette trilogie dont le premier tome date déjà de 1987 fait partie des quelques exceptions.

Pourtant le scénario démarre de manière assez conventionnelle avec trois nains qui partent à la recherche de leur futur roi. Heureusement, les enjeux de cette quête vont devenir plus complexes et le récit va lentement gagner en profondeur au fil des planches. C'est par moments un peu décousu et ça manque d'humour, mais au final le scénario s'avère très réussi. L'univers est d'une extrême richesse et les personnages sont bien construits même si, comme d'habitude en HF, on a droit au trio classique dont l'un est une brute écervelée. Mais les personnages évoluent très bien et, au fil des événements, tous finissent par avoir un rôle déterminant au sein de cette intrigue bien construite. Le graphisme aux tons pastels est à mille lieues de ce qu'on a l'habitude de voir en héroïc-fantasy. Les dessins de Ségur sont splendides et extrêmement riches au niveau de la flore, de la faune et des personnages.

Bref, tout comme "La Quête de l'oiseau du temps", cette série est à cataloguer de culte parmi le genre HF.

17 5 2006
   

Peut-être la meilleure BD de heroic-fantasy. Dans Légendes des contrées oubliées, c'est tout un monde qui est créé, avec ses créatures, ses pays et ses dieux. Le dessin est très original et peut rebuter mais il est très beau et donne beaucoup de relief à chaque scène. Mais ce qui fait vraiment la qualité de cette BD c'est la profondeur de ses personnages, de la plus insignifiante créature aux plus puissants dieux. 3 albums et on est marqué pour toujours, impossible désormais d'oublier ces contrées.

3 1 2006
   

Dans le domaine de l'Heroïc-Fantasy en BD, cette série là est une référence pour moi.
Tout d'abord, elle marque par son dessin, ses couleurs étranges, pastels voire presque fluos parfois. Ca ressemble à de l'aquarelle (radioactive :) ) mise en BD. Il est au départ difficile d'accrocher à ce dessin quand on le découvre, mais ensuite on s'y fait très très bien.
Ensuite, le scénario... C'est le scénario que je trouve très bon. Cette quête du Roi des Nains au départ, qui se révèle bien plus complexe qu'il n'y paraissait. Ce combat entre anciens dieux. Toute l'histoire est bonne à chaque instant, du début à la fin.
Bref, une très bonne BD qu'il fait bon avoir dans sa bibliothèque.