45 659 Avis BD |19 750 Albums BD | 7 797 séries BD
Accueil
Tome 9 : La crypte
 

Lefranc, tome 9 : La crypte

 
 

Résumé

Lefranc, tome 9 : La crypteAfin d'acceder au résumé de Lefranc, tome 9 : La crypte, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lefranc, tome 9 : La crypteHoulalaaa... quelle histoire !... San Larco... Monaco... ça ne vous dit rien?...

Excellent scénario : une crypte fabuleuse est découverte lors de gigantesques travaux. L'arrêt de ceux-ci coûterait trop cher aux promoteurs qui n'hésitent pas : les "découvreurs" -qui vont tenter de préserver et de faire connaître ce patrimoine unique- vont être victimes "d'accidents". De hauts personnages soudoyés, pris dans la mécanique de l'argent, collaborent de plein gré. Tout baignerait dans le meilleur des mondes si... mais des photos ont été faites... pas de chance ! Il va falloir "éliminer tout ça".

Intrigue simple au départ mais qui, progressivement, rive le lecteur à son siège. Jeux de dupes, règlements de comptes, tentatives d'influences, de meurtre se suivent... et ne se ressemblent pas. Coups bas, coups de feu, retournements de situations, enlèvements... la tension dramatique enfle au fil des pages.

Et ce n'est vraiment qu'au final que ce terrible noeud gordien va enfin se dénouer.

En route donc vers ce duché du soleil... où l'ombre peut se tapir à chaque coin de rue...


Chronique rédigée par LYmagier le 16/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,13 7,13 7,13
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Septembre 1984

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lefranc, tome 9 : La crypte, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 7 2018
   

Album de "Lefranc" qui manquait jusqu'ici à ma collection, je découvre la Crypte sur le tard. Autant dire que j'étais passé à côté d'un des grands moments de la série ! L'on y retrouve ce vrai sens de la narration feuilletonesque propre à Martin qui sied ici à merveille dans ce polar-aventure un peu thriller.

L'intrigue, fort bien rythmée donc, tourne autour de cette crypte gothique qui donne le nom à l'album (et que l'on voit sur cette très belle couverture). Crypte sur le point d'être sacrifiée sur l'autel de la spéculation immobilière. C'est l'occasion pour l'auteur de réintroduire l'antagoniste de l'Ouragan de feu, le milliardaire Fischer, incarnation d'un capitalisme prédateur et carnassier, plus prompt à générer de l'argent plutôt qu'à se soucier de la dignité humaine. Cette BD s'intéresse en effet à la collusion de certaines multinationales avec les régimes autoritaires et du poids que les premières peuvent avoir sur les seconds dans la conduite de leurs affaires.

Mais au-delà de sa narration efficace et de son propos, ce tome est aussi une merveille de caractérisation. Caractérisation par l'écriture d'abord, car le personnage d'Axel Borg gagne en profondeur et en complexité, tandis que Martin continue à étoffer la relation ambigu qu'entretient le criminel avec Lefranc. Mais la caractérisation est aussi visuelle à travers ce travail d'excellente facture opéré par Chaillet pour donner vie à San Larco, petit pays imaginaire de la péninsule italienne. Par sa géographie, son architecture, ses couleurs, l'on veut croire volontiers à l'existence de cette micro-patrie.

Si l'on peut déplorer quelques faiblesses, au premier chef la mort "hors-champ" de l'un des principaux personnages secondaires de la série, les mérites de la Crypte occultent aisément ses faiblesses, pour faire de cet opus l'un des grands moments de "Lefranc".