46 004 Avis BD |19 921 Albums BD | 7 830 séries BD
Accueil
Tome 2 : L'Ouragan de feu
 

Lefranc, tome 2 : L'Ouragan de feu

 
 

Résumé

Lefranc, tome 2 : L'Ouragan de feuAfin d'acceder au résumé de Lefranc, tome 2 : L'Ouragan de feu, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lefranc, tome 2 : L'Ouragan de feuExcellent. Du point de vue graphique : parfait (cela atteint le niveau de dessin du 1er album d'Orion (les connaisseurs comprendront)). Et, du point de vue scénaristique, c'est parfait (plus de 12 cases par page beaucoup de texte mais non superflu)! Cette histoire est une intrigue policière décrivant le complot fomenté par une entreprise pétrolière pour empêcher la production de carburant en dehors du circuit traditionnel. Le coeur de l'histoire se joue près du Mont Saint Michel. A l'affiche : services secrets, attentats, enquêtes archéologiques et policière de Lefranc et ... une tempête. Nouveauté : si Borg est toujours un "Bad Boy", il n'est que le mercernaire du magnat de la finance qui tire les ficelles dans l'ombre. Fisher que l'on retrouvera aussi dans un coup d'Etat dans l'album "La crypte".


Chronique rédigée par s021406 le 29/03/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 7 (100,00 %)
  • Total : 7 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,35 11,35 11,35
Acheter d'occasion : 4,89
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.14
Dépôt légal : Septembre 1961

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lefranc, tome 2 : L'Ouragan de feu, lui attribuant une note moyenne de 4,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

floclaire :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
24 9 2018
   

J'ai relu pour la deuxième fois cette année cet album et je dois dire que c'est l'un de mes préférés. Tout est bien ficelé : intrigue, histoire, dénouement. La fin est apocalyptique et il y a beaucoup d'enjeux financiers autour du pétrole. Par ailleurs, tous les personnages sont très bien dessinés. Félicitations !

4 12 2013
   

L'Ouragan de feu marque une évolution certaine par rapport au précédent album. D'un côté nous avions la très fantaisiste Grande Menace et de l'autre cet Ouragan de feu aux accents plus réalistes, inscrit davantage dans cette veine qui marquera la série.

Et quelle belle réussite que cet album ! Pensons à l'histoire d'abord, menée tambour battant, ponctuée de rebondissements en tout genre. Au-delà des ambitions de réalisme, c'est aussi une narration mieux structurée, une aventure avec une plus grande unité et un meilleur dynamisme.

Mais pensons aussi aux dessins. Jacques Martin s'éloigne du style plus ligne claire (quand bien même La Grande menace était visuellement d'excellente facture), pour un trait plus fouillé, plus réaliste. La période 50 est vraiment celle que j'affectionne le plus chez le Martin dessinateur. Avec maestria, les atmosphères nous sont restituées ; et à ses terres alsaciennes natales succèdent dans ce deuxième tome, les côtes bretonnes. Avec cet album, Martin s'appuie en outre davantage sur une narration graphique plus affirmée, écartant les hors-textes et autres descriptions superflus et parfois pompeuses.

Autant d'éléments qui font de l'Ouragan de feu une franche réussite et l'un des sommets de la BD franco-belge des années 50. A découvrir !

29 7 2010
   

Curieusement, malgré les centaines de BD's "classique" dont je suis abreuvé, je n'avais encore jamais lu Lefranc ! Je ne connaissais de J. Martin que son travail sur l'antiquité avec "Alix".
Et bien je le trouve tout aussi excellent dans l'époque contemporaine avec son dessin fourni et détaillé et toujours très lisible. Les véhicules et les décors sont magnifiques de précision. La couleur un peu "grasse" est connotée retro mais donne tout son charme à l'album.
Par moment j'avais l'impression de voir le travail de Hergé et surtout de Jacobs dans la construction de certaines cases.

L'histoire maintenant : Et bien toujours aussi dense, détaillée et sans ennui. Caractéristique du travail de l'auteur à cette époque.
Les héros rappellent nettement Alix et Enak, dans le caractère comme dans le physique. Un modèle que J. Martin semble incapable de renouveler.

Le sujet de la recherche pétrolière était peut-être original à l'époque, et toujours pas dépassé aujourd'hui. Je dirai même d'actualité puisqu'il aborde involontairement le récent soucis de l'environnement avec un pétrole moins polluant.
Le chassé croisé des différents espions et de la police qui tournent autour du mont-St-Michel est très réaliste dans la description de ce que peut être l'espionnage et la protection industriels.
Il y a certes quelques éléments un peu lourds à avaler, comme le guide qui se met tout au service de Lefranc sans poser de question, la police qui l'escorte jusqu'au garage sans raison vraiment valable, ou l'effondrement exagéré du monde que la nouvelle invention fait craindre aux autorités et le déploiement militaire qui en résulte.
Mais on retiendra une lecture dense, pleine de péripéties où l'on ne s'ennuie jamais; sur un scénario à la base réaliste qui se termine par une apothéose apocalyptique.

Krypton :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
8 2 2010
   

Cette deuxième aventure de Lefranc apparaît sept ans après la première(la grande menace), et l'on peut constater que le style a pas mal évolué: la ressemblance avec E-P Jacobs a disparu et le dessin est beaucoup plus réaliste. Paradoxalement,il a beaucoup moins bien vieilli que celui de la grande menace et les couleurs un peu bavantes n'ont rien amélioré!

Je me souviens que cet album était un peu mythique fin soixante,début soixante-dix, car il était devenu introuvable à la vente.Lorsque j'ai enfin pu me le procurer dans les années 80,j'ai été un peu déçu après tant d'attente: Bien sûr c'est un très bon Lefranc, mais il n'atteint pas le niveau d'excellence de "la grande menace".
L'action se situe au mont St-Michel et en Bretagne,mais on ne retrouve pas le niveau dramatique du premier volume. Peut-être la faute au scénario un peu trop en avance sur son temps(1961 à l'époque).
Aujourd'hui cette histoire d'essence fabriquée à l'eau de mer serait beaucoup plus crédible,mais à l'époque elle a un peu fait long feu!

On retrouve bien sûr Axel Borg,mais qui a l'air un peu trop assagi,comme s'il se sentait peu concerné par cette histoire un peu tiède(un comble pour un ouragan de feu!)
Le dessin de couverture n'est pas celui d'origine(voir plutôt édition fac-similé)
Cet album est quand même bien sympathique,surtout pour son charme un peu désuet,mais il faudra attendre le prochain(le Mystère Borg) pour enfin retrouver une aventure digne du célèbre reporter Lefranc.
Mais ne faisons pas la fine bouche car cet ouragan de feu est quand-même largement au dessus de la moyenne des productions actuelles!

26 8 2009
   

Waouf ! Je viens d’achever la lecture du tome 2 des aventures de Lefranc ! Effectivement, quel ouragan ! J’ai été obligée de le lire d’une traite tant le scénario est prenant. Et génial ! Les dessins, quant eux, ont beaucoup évolués par rapport au premier tome. Lefranc n’a plus tout à fait la même tête. Je le trouve plus… charmant ! Le dessin est plus détaillé, les couleurs sont plus vives. Bref, vous l’aurez compris : une vraie réussite ! Voire même un chef-d’œuvre !

14 6 2008
   

Bonne aventure de Lefranc, très originale. Jeanjean est mis à l'honneur dans cette histoire. Pour l'époque Martin avait du culot de faire tuer des gens.

Lefranc explore toute la Normandie, un endroit peu exploité à l'époque.

Le scénario est bien ficelé, très orignal, et plein de rebondissements. Les dessins sont sans commentaires tellement ils sont bien faits.

A lire absolument.