46 590 Avis BD |20 212 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 4 : Le Chant des dunes
 

Le Vent dans les Sables, tome 4 : Le Chant des dunes

 
 

Résumé

Le Vent dans les Sables, tome 4 : Le Chant des dunesAfin d'acceder au résumé de Le Vent dans les Sables, tome 4 : Le Chant des dunes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Vent dans les Sables, tome 4 : Le Chant des dunesCrapaud court toujours après le trésor, alors que ses amis l'ont rejoint au coeur du désert, il commence à désespérer de le trouver un jour avant de mourir de soif ou de faim, ou d'autre chose.

On prend les mêmes et on recommence, mais cette fois-ci on change de décor, voici donc le désert et on ne peut pas dire qu'il ne s'y passe rien. De dunes en dunes, de grain de sable en tempêtes, de nomades en bibliothèques, les découvertes sont bien là. Michel Plessix fait tout tout seul (ou presque) et on peut dire qu'il tient son histoire et son scénario est à la fois d'une grande justesse et touchant. Tout y est: l'Aventure, les effets comiques (les dromadaires et les mouches sont vraiment tordantes), et puis on apprend des choses, on nous raconte des contes... d'une très grande justesse tout ceci.
Il y a également beaucoup de sous-entendus et de références qu'il faut parfois arriver à déchiffrer ou à voir tout simplement. Mais qu'importe, tout ceci peut permettre une re-lecture plus tard qui ne sera pas inutile.

Visuellement, ça touche à la perfection, les dessins sont bourrés de détails, il ne faut pas hésiter à passer quelques minutes à déchiffrer chaques vignettes. Bon, il faut aussi avoir parfois de bons yeux. Les couleurs sont belles aussi et le désert ressort bien sur des doubles pages qui auraient surement méritées d'être sur un plus grand format.

Alors que va sortir prochainement le 5ème et dernier tome de la série "Le Vent dans les Sables", ce 4ème mérite toute votre attention, surtout si vous êtes férus d'aventure, de poésie, de rigolade, de désert, de maghreb, de bandes dessinées, de belles histoires... bref pour tout le monde, je me demande d'ailleurs si la catégorie "jeunesse" lui convient bien.


Chronique rédigée par Olivier73 le 20/05/2013
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1912 (80,20 %)
  • 39 (1,64 %)
  • 433 (18,16 %)
  • Total : 2384 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,83 12,83 12,83
Acheter d'occasion : 21,88
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Janvier 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Vent dans les Sables, tome 4 : Le Chant des dunes, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 12 2018
   

On retrouve ici toute la bonhomie de Plessis, exprimée par ces personnages doux et drôles, qui traversent le désert pour aller chercher un trésor qui leur permettra de retourner chez eux. Encore une fois, on sera attendri par la douceur de l’ensemble, on sera amusé par ces personnages et cet environnement parfois loufoque, on restera rêveur sur quelques éléments surnaturels qui se réfèrent aux contes venus d’ailleurs, et on appréciera la portée initiatique, voire philosophique de ce voyage, dans lequel le trajet est certainement plus important que le fait d’arriver à destination. La nature même du trésor, qui n’est pas faite d’espèces sonnantes et trébuchantes, comme on s’y attendait depuis sa première évocation, porte tout de même un joli messages qu’il convient d’apprécier à sa juste valeur, alors que l’aventure est toujours bien portée par quelques péripéties, au premier rang desquels la soif, mais également une tempête de sable impressionnante.

La douceur des messages, et celle avec laquelle ils sont délivrés, fait que l’on se sent bien dans cette série confortable et réconfortante. Un sentiment qui pourra s’appuyer largement sur le dessin de Plessis, tout en rondeur, qui confère à la série un aspect plus enfantin qu’elle ne l’est vraiment, mais également foisonnant de détails. A noter également la gestion parfaite de la luminosité, grâce à ces couleurs finement choisies et appliquées.

Si une telle fin de quête était attendue, elle est délivrée, comme d’habitude, avec rigueur, classe, et douceur.