46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 3 : La tentation du désert
 

Le Vent dans les Sables, tome 3 : La tentation du désert

 
 

Résumé

Le Vent dans les Sables, tome 3 : La tentation du désertAfin d'acceder au résumé de Le Vent dans les Sables, tome 3 : La tentation du désert, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Vent dans les Sables, tome 3 : La tentation du désertAvec ce troisième tome du vent dans les sables Michel Plessix nous livre une histoire plus adulte et s’attaque à des sujets assez modernes comme la religion. Heureusement il arrive à nous raconter ça très subtilement et reste dans le domaine du conte. Comme dans les tomes précédents on a droit à de très belles réflexions sur la beauté du monde et à des conversations passionnées avec Lizarbou le matou. On est emporté dans l’histoire et on ressent les émotions des personnages comme si on y était.

Tout est admirablement conté et l’histoire a un charme extraordinaire auquel il est dur de résister. L’intrigue devient plus importante et l’auteur, au lieu de laisser flâner ses personnages comme dans le tome précédent, leur donne un but précis qui les fait se perdre dans le grand désert du Sahara. Ils font là des rencontres formidables qui prônent le respect des autres et la beauté des voyages. L’ouvrage reste bien entendu humoristique et nous livre de très bonnes situations toutes très rigolotes. Les chameaux et les mouches sont très bien faits et très drôles. On a droit à quelques références à Tintin. Michel Plessix rend mieux que tout autres le monde maghrébin et nous entraîne dans une histoire éblouissante.

Ses dessins sont tout simplement parfaits. Il nous montre les plus décors d’Afrique du nord sans sombrer dans le cliché. Les cadrages et le découpage sont très bien faits. Michel Plessix est un maître de l’illustration et nous le prouve.

Une superbe Bd recommandée à tout le monde et qui ne peut que vous faire voyager vers des horizons inconnus.


Chronique rédigée par blastouille le 23/04/2010
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de blastouilleReflet de l'avatar de blastouille
Statistiques posteur :
  • 65 (85,53 %)
  • 9 (11,84 %)
  • 2 (2,63 %)
  • Total : 76 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,83 12,83 12,83
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Mars 2009

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Vent dans les Sables, tome 3 : La tentation du désert, lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 12 2018
   

J'ai une vraie tendresse pour cette production de Plessix et cet album, encore une fois, remplit bien son office. Après un tome plus calme, où on se concentrait sur les relations, sur les amitiés, sur les calmes, et sur le quotidien de cette ville du Maroc, voilà que l'on s'oriente désormais dans une grande aventure plus mouvementée. Il y a tout d'abord cette référence aux extrémismes, que Plessix s'empresse de dénoncer dans toutes les religions, pour ensuite partir dans le désert, à la recherche de Crapaud, et d'un fabuleux trésor, que l'on imagine plus initiatique que sonnant et trébuchant. Plessix dose son récit d'action, de bienveillance, d'humour, assuré notamment par les deux chameaux, de rencontres, de déboires. Un album qui pourrait sembler plus pauvre que les précédent mais qui annonce surtout une grande et belle aventure : la rencontre avec le Maroc était un premier dépaysement, celle avec le désert s'annonce plus dépaysante encore, et ce pour notre plus grand plaisir. Et si Plessix reste un merveilleux conteur, il montre encore une fois qu'il est un fantastique dessinateur : pour cet amoureux des détails, le désert aurait pu être une torture, mais les décors, les expressions, les vêtements, les tentes... tout encore une fois appelle au voyage, à l'aventure, et surtout à l'amitié.

29 6 2015
   

Une BD dite « jeunesse » qui invite à l’évasion.
Le petit groupe, grâce à Crapaud, arrive à subvenir à leurs besoins et trouve un logement –modeste il est vrai- où tous s’installent.
Mais Crapaud s’en va et, une fois de plus, les amis qui restent ne partent à sa recherche. Mais où est donc parti Crapaud ?…
C’est quand même réalisé avec intelligence et ce conte animalier est vraiment bien structuré. L’auteur parvient même à faire se poser des questions au lectorat : où en est la Religion ?... où en est l’intégration ?... à vous de répondre au questionnement.
On sent, rien qu’à sa façon de dessiner, que l’auteur est un amoureux du Maroc. Il y rend un vrai hommage suite au divers –mais très réussis- paysages qui ornent ce tome.
Je ne me suis pas ennuyé car cette « BD animalière » est différente des autres.

14 5 2013
   

Décidemment Michel Plessix a l’art de décrire le Maroc comme personne. Au travers sa série "Le Vent dans les Sables", on sent nettement l’amour de l’auteur pour ce pays. Même si les personnages sont toujours empruntés à l’auteur de romans Kenneth Grahame, ce n’est plus vraiment une adaptation comme l’était la série "Le Vent dans les saules". Maintenant il est libre, il fait ce qu’il veut et ça se ressent. Beaucoup plus d’humour dans cette série, avec les mouches ou les dromadaires par exemple, et toujours autant de légèreté même quand il s’agit d’aborder des sujets plus sérieux tel que la religion, les bondieuseries et l’alcool.

C’est fou de voir qu’en seulement une trentaine de planches, l’auteur arrive à raconter une histoire tout de même assez dense, puisque Rat et Taupe recherche Crapaud qui s’est visiblement perdu dans le désert, mais pour cela il va leur falloir mener une enquête et suivre les pistes laissées çà et là par le batracien. De plus on sent au travers les dessins qu’il cherche à montrer toute la beauté des paysages, sa série est un carnet de voyage à elle toute seule. Il le dit lui-même dans la dernière page qu’il a soif de détails, et que même en dessinant le désert, il arrive à en trouver.

Oui, "Le Vent dans les Sables" s’avère être LA série de Michel Plessix, et c’est communicatif, elle est vraiment à mettre entre toutes les bonnes mains.