46 510 Avis BD |20 170 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : L'engrenage
 

Le Tueur, tome 2 : L'engrenage

 
 

Résumé

Le Tueur, tome 2 : L'engrenageAfin d'acceder au résumé de Le Tueur, tome 2 : L'engrenage, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Tueur, tome 2 : L'engrenageCe deuxième tome est un petit bijou. On entre vraiment dans la peau de ce tueur, on craque comme lui, on ressent vraiment ces peines et douleurs. Mais à travers ses maux, on voit aussi tout les problèmes de la société, et c'est la le véritable tour de force des auteurs!

Les dessins se sont bien arrangés, surtout au niveau des couleurs, c'est plus vivant, c'est mieux !

Je vous conseille sans aucuns problèmes de lire cette série.


Chronique rédigée par gwenn le 11/01/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 119 (96,75 %)
  • 4 (3,25 %)
  • Total : 123 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 59,38 59,38 59,38
Acheter d'occasion : 46,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.90
Dépôt légal : Avril 2000

Avis des lecteurs

15 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Tueur, tome 2 : L'engrenage, lui attribuant une note moyenne de 3,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 9 2013
   

Tout comme le tome 1, celui-ci a eu encore une fois du mal à emporter mon adhésion. J’ai toujours autant de mal avec ce tueur psychopathe, qui tue tout ce qui bouge, qui lui fait de l’ombre, parfois avec une froideur toute calculée et parfois sous le coup de la colère. J’ai du mal à suivre les méandres de son cerveau, car le moins qu’on puisse dire c’est que le tueur s’ennuie beaucoup et que ça cogite souvent là-dedans. Sinon, il ne se passe pas grand-chose, c’est exactement le même schéma que le tome 1, et j’ai trouvé qu’il n’était pas assez embêté par la police ou autre… J’aimerais mieux voir du rythme, des courses poursuites, de l’action plutôt que le tueur à la plage, le tueur à la montagne sur fond du tueur et ses problèmes existentiels dont on se fout car il n’est tout de même pas des plus sympathiques.

Heureusement que le dessin, que je ne qualifierai pas de « beau », possède un bon découpage dynamique. Mais ces 64 pages m’ont semblé bien creuses.
Voyons la suite si elle est du même tonneau.

21 8 2012
   

Un second tome qui surpasse le pourtant déjà exceptionnel premier épisode. Le scénario est haletant de bout en bout et le personnage principal toujours aussi magnétique...
Les dessins sont de plus un cran au dessus, avec notamment de belles couleurs et de superbes effets d'ombres et de reflets qui flattent la rétine...
Un must !

23 6 2011
   

Vraiment, sans ...charme !

Suite directe du premier opus, on retrouve le Tueur (personnage que je n'apprécie pas) poursuivit par un flic. Lui (le Tueur) c'est un misanthrope, qui a un regard très pessimiste sur la nature humaine et ne pense qu'à se la couler douce, en philosophant pendant l'exécution de ces contrats.
Il va faire une belle découverte : l'argent détruit l'"amitié".
Il y avait une bonne idée dans le scénario [SPOILER] le fait de se faire rencontrer les deux tueurs à gages, et de leur faire construire un semblant de relation amicale, mais tout est gâché par la trop grande perspicacité du Tueur qui va s'en sortir sans difficulté.[FIN DU SPOILER].
Le tout "servi" par un trait honnête dans le style franco-belge, que je trouve moyen et hésitant, et une colorisation faite à l'ordinateur, flashy, sans aucune subtilité, et assez horrible.
Une déception.

30 9 2010
   

Une occasion très intéressante m'a fait acheter cet album (et le T.4) avant d'avoir lu le 1er.
Je ne conseille pas de faire pareil car il y a un lien direct, mais ce n'est pas vraiment pénalisant et on arrive à suivre quand même.
Une belle couverture et un beau design. De beaux dessins rappelant le style de Berthet. Une bonne colorisation aux jeux de lumière réussis.
On accompagne ce tueur en entrant dans sa tête grâce à ses réflexions, intéressantes, qui constituent une très grosse partie du texte de l'album.
Un style polar noir raconté à la 1ere personne très bien maitrisé par les auteurs.
Le hic avec ce choix de récit, c'est que ça met une distance entre l'image et le texte. On n'a pas l'impression d'entrer dans l'action (qui comporte pourtant une forte tension par moments), mais plutôt d'y assister de loin, avec détachement. Comme quelque chose qui de toute façon s'est déjà passée. Je trouve ça dommage. Je préfère me sentir aspiré par l'action, plutôt que spectateur passif comme ici.
Mais c'est un bon album quand même, servi par deux auteurs talentueux. Matz pour le sens du récit et Jacamon pour quelques effets réussis, en particulier la scène du meurtre p. 23 en une vignette découpée/décalée du meilleur effet.

26 11 2008
   

Suite de notre "Sniper" préféré...Apres sa mission accomplie a Paris, le tueur se retrouve au Venezuela ou il se refait un moral et une santé accompagné d'une charmante femme.
Mais voila il se sent épié et traqué; est-ce la paranonia ou est-il vraiment suivi et par qui?
Son boss lui doit des explications...

Encore une bonne histoire qui passionne le lecteur grace a sa narration particuliere. Notre héros compare ses methodes de travail avec les méthodes d'attaques des caimans.
Coté dessins pas de changement flagrant par rapport au premier album, tres joli et appliqués.
Des beaux décors, une bonne mise en page avec de belles planches, des couleurs corrects.
Bref du tres bon boulot que ce soit scenario que dessin avec tres peu de defauts.

Messieurs les auteurs continuer comme ça c'est un régal de vous lire...

1 9 2008
   

On retrouve notre tueur à gages en vacances au Venezuela, mais il a ramené de Paris un souvenir inattendu : un flic lui colle aux basques. Il faut donc "composer" avec cette surprise puis retour à Paris pour dire à son mentor qu'il décroche. Un dernier contrat lui est proposé et il l'accepte.
Meurtres et Trahison, ce tome a un scénario bien trouvé et admirablement mis en page, par des couleurs plus vives que le précédent. Suite à un huis clos dans un appartement parisien, on retrouve notre "héro" en plein mouvement, depuis le Venezuela jusqu'aux montagnes enneigées. Ce changement de décor donne un peu d'air à cette série, mais l'ambiance reste oppressante.
Le dessin est très particulier, mais on s'habitue et il contribue à l'atmosphère qui se dégage de cet album. En ce sens, je pense qu'on peut le qualifier de bon, même s'il ne plaira pas à tout le monde : pas vraiment réaliste, mais pas vraiment figuratif non plus : il faut apprendre à l'apprécier. J'ai eu un peu de mal, mais finalement, ce style est désormais indissociable pour moi de ce héro...
Bref, encore un très bon album pour cette série qui peut mettre mal à l'aise et qui est en tout état de cause d'une originalité intéressante.

19 5 2008
   

Nous avions laissé notre anti-héros dans une situation délicate… Ici tout s’accélère. Ce personnage froid, cynique et détaché, se voit soudain confronté de façon plus personnelle aux conséquences de ses activités. Et en cherchant du soutien auprès de son unique contact direct, on ne peut pas dire que sa situation va s’arranger !

La violence n’est pas forcément plus présente que dans le tome précédent (violence qui fait partie intégrante de l’histoire, métier du principal protagoniste oblige). Mais elle est plus marquante, car il ne s’agit plus d’exécution de contrat, avec des inconnus. Le tueur est personnellement impliqué, et cela se ressent dans son comportement comme dans ses réflexions. Cela contribue aussi à nous faire prendre son parti de façon plus nette, ce qui n’était pas évident dans le tome 1… C’est un des tours de force de cet opus, de s’identifier à ce type, si banal et si choquant à la fois. L’intérêt qu’on se surprend à avoir pour lui, voire l’attachement, est vraiment paradoxal, car le personnage n’est pas franchement aimable !

La narration évolue, il y a plus de dialogue, plus de rythme, scénario plus tourné vers l’action oblige Un flash-back nous permet de connaître un peu le passé de notre personnage, sans pour ajouter d’éclairage nouveau sur sa personnalité.

Au niveau graphique, c’est un style toujours à part. Ce dessin ne ressemble qu’à lui-même. Les avis sont sans doute partagés, mais pour ma part je suis conquis. L’usage des couleurs est très bon (y compris dans 2 passages noir et blanc, dont par contre je ne distingue pas franchement le pourquoi…). Au final, tant de maîtrise dans une apparente simplicité, c’est quand même assez bluffant…

Une page se tourne pour le tueur, mais l’histoire reste ouverte, il y aura une suite… Pour notre plus grand plaisir !

24 6 2006
   

Un tueur professionnel qui pense...qui pense trop!

Un ami, avocat véreux, qui blanchit l'argent des contrats et qui joue double jeu !

Un policier qui traque le tueur à travers le monde, de Paris au Venezuela!

Le scénario n'est pas très compliqué et il y a peu de mystères ou de rebondissements.

Dès le début, l’album tourne un peu à vide et les quelques scènes de sexe ne suffisent pas à
Réchauffer l'atmosphère. Le dessin est assez simple et les textes sont limités, ce qui entraîne une lecture assez rapide.

Bon moment mais sans plus.

safedreams :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
10 6 2006
   

Excellent tome tout comme le 1er. Même recette. Quel plaisir de lecture !!! On décroche pas du début à la fin et on saute sur le 3ème tome aussitôt celui ci fini. Une grande Bd dont l'atout principal et de décrire superbement, et d'une manière captivante, la psychologie de son personnage principal.

11 6 2005
   

Un album très agréable.

Une immersion dans la tête d'un tueut à gages sans pitié qui souhaite raccrocher mais en est-il vraiment capable ?

La narration est vraiment le point fort de cette BD. L'introspection du personnage principal fait avancer l'intrigue de manière très originale.

Le dessin n'est pas en reste et certaines planches sont de toute beauté.

Un plaisir de lecture qui vaut largement le détour !!

20 3 2005
   

Après un très bon premier tome, ce deuxième album est tout bonnement remarquable. Ce qui m'empêche de mettre 5/5, c'est le dessin. Dessin que je trouve bon, vivant, et tout mais c'est dans le style même que je n'adhère pas. Cela dit, en toute objectivité, il faut bien reconnaître que le dessinateur n'est pas manchot, et que certaines scènes laissent bouche bée !

Le rythme pèpère du premier album laisse place à plus de rapidité, de violence. Ce qui est fou, c'est comment on s'attache à ce Tueur, à cet homme qui est quand même un assassin, sans le moindre remord ! C'est même dérangeant d'une certaine façon, d'en venir à souhaiter qu'il dégomme le "gentil" policier... Le pire, c'est que ses réflexions, même sans forcément les partager, sont très intéressantes... Cette manière de voir les choses à travers ses yeux est très captivante ! C'est une très bonne série, j'ai hâte de lire la suite !

8 12 2004
   

Ce deuxième tome est dans la lignée de la qualité de son prédécesseur.

Cette série est bien dessinée, bien racontée et mise en scène. Mais là où les auteurs sont vraiment remarquables, c'est dans le rapport qu'ils réussissent à établir entre le lecteur et leur personnage central.

Le titre de la série a le mérite d'être clair : on suit les faits et gestes d'un tueur impitoyable, philosophe à ses heures, qui tue sans remords à partir du moment où son commanditaire le paye bien. Et pourtant... ce qui devrait être ressenti comme un salaud de la pire espèce (ce qu'il est !) trouve indulgence aux yeux du lecteur. On se surprend à souhaiter que le tueur parvienne à liquider sa victime dans ce deuxième épisode, pour qu'il puisse ensuite se ranger bien tranquillement.

On parvient donc à s'identifier à ce personnage original et l'album se lit avec une facilité évidente. Le cadrage, lâche et faisant la part belle à de grandes cases, répond bien à l'ambiance générale. Les couleurs, tout comme le graphisme, sont soignés.

Confirmation du bien que l'on pouvait penser de cette série, ce deuxième album est une réussite. En attendant de lire la suite !

22 11 2002
   

Un tueur qui décroche du métier et par en exil dans un pays lointain aux bras d’une belle inconnue. Etonnant, comme tout le reste de l’album. On retrouve ce personnage si spécial et mis en scène de façon innovante et vraiment novatrice par le scénariste de cette histoire à rebondissement. De la violence mais pas si gratuite que ça. C’est ça qui choque vraiment, suivre les traces d’un pseudo serial killer qui ressemble et tout point a un mec ordinaire, mais un mec avec ses méthodes sa vigilance et son organisation mais qui parfois se laisse aussi dépasser par les évènement et agit trop à l’intuition.

Bref une histoire dérangeante mais tellement bien agencée et ponctuée de divers flash-back décrivant le passé sombre de l’homme qui donne la mort en échange d’un paquet d’euros et qui ne pose pas de question sur la cible.

La mise en image est encore plus époustouflante. Les scènes en pleine jungle sont fascinantes, on y voit des alligators, des grenouilles et des hommes qui s’y battent dans une lutte sanglante et létale. Ouch… Ca décoiffe…

Innovant, captivant, dérangeant, tout y est pour décrire ce nouveau chef d’œuvre BD et qui donne un avant goût de la suite qui est encore vraiment à la hauteur de cet album. Ames sensibles abstenez vous, c’est violent et sanglant mais en aucun cas bourrin et vulgaire, au contraire plein de finesse et de subtilité quant a l’autoanalyse de ce tueur sur sa position et son activité…

15 1 2002
   

Cet album est une vraie merveille ! Très bien racontée, on dévore l'histoire de cet homme pas comme les autres, et on s'attache très vite à cet anti-héros ! A lire, vraiment !