46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 2 : Matthieu ou le visage de l'Ange
 

Le Troisième testament, tome 2 : Matthieu ou le visage de l'Ange

 
 

Résumé

Le Troisième testament, tome 2 : Matthieu ou le visage de l'AngeAfin d'acceder au résumé de Le Troisième testament, tome 2 : Matthieu ou le visage de l'Ange, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Troisième testament, tome 2 : Matthieu ou le visage de l'AngeL'efficacité du scénario mis en place par Dorison, savamment illustré par Alice, plonge à nouveau le lecteur dans un épisode plein de rebondissements, dans ce style si particulier que les auteurs qualifient eux-même avec humour de "catholique-fantasy".

Si les planches du premier opus de la quadrilogie du Troisième Testament (Le réveil du Lion) arboraient des couleurs chaudes comme dominantes, Alice a choisi les tons de bleus pour mettre en valeur le "visage de l'ange", deuxième épisode de la série. Ce n'est pas sans raisons, puisque l'essentielle de l'action de ce tome tourne autour de l'eau (on pourra alors s'interroger sur la symbolique d'un tel choix...).

Découvrez sans crainte ce nouvel épisode qui ne trahit pas le talent déployé pour la réalisation de son prédecesseur !


Chronique rédigée par jips le 14/01/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 5 (100,00 %)
  • Total : 5 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 5,38
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Novembre 1998

Avis des lecteurs

12 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Troisième testament, tome 2 : Matthieu ou le visage de l'Ange, lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 3 2014
   

Toujours aussi bon ! Il est vrai que ce n'est pas toujours facile à suivre car l'intrigue est assez compliquée et il y a pas mal de non dits (mais bon dans l'ensemble ça sert mieux que ça ne dessert). Les décors sont superbes (la bibliothèque engloutie entre autres).

Le style de narration un peu haché est le seul bémol pour ma part.

4 12 2010
   

J'ai moins aimé que le tome 1 (mais aussi moins aimé que les autres posteurs apparemment).

On commence à mieux comprendre le scénario...A la fin de l'album.
J'ai du relire 3-4 fois le début, certes pas trop compliqué finalement, mais cette narration, hachée, je ne suis pas fan... Les auteurs ne privilégient pas la compréhension, pour moi, dommage. Non, et puis l'ésotérisme, ça ne m'attire pas plus que ça... Des histoires d'églises, je me lasse vite.

Ça ne faisait qu'une semaine et demie que j'ai lu le premier tome, et pourtant, je n'avais plus en tête une partie de l'histoire, c'est dommage. Pour finir, j'ai du mal à m'attacher aux personnages et je vois pas du tout ou l'histoire va pouvoir m'emmener.

Les dessins sont toujours très bons (malgré, des fois, du moins j'ai l'impression, un manque de "finition" sur certaines planches), les cadrages et décors sont toujours très bien réalisés. Je trouve les couleurs un peu trop pâles.

Aller, à lundi (normalement) pour avoir la suite... J'espère sincèrement, que ça sera plus palpitant.

19 1 2009
   

Encore une fois, je n'ai pu que m'émerveiller devant les dessins fouillés, la richesse des couleurs employée, devant cette belle réalisation picturale. Personnages, architecture, ambiance, paysage... tout retient l'œil. Et il vaut mieux l'avoir exercé, cet œil, pour capter les signes et les indices nécessaires à la compréhension de l'histoire... C'est du très très bon travail, un dessin qui ne peut me laisser insensible. Laissez-vous surprendre par les plongées et contre-plongées, par le scriptorium, par la mer déchaînée, par les vues de Tolèdes, par Stornwall...

Mais devant certains aspects du scénario, j'ai encore du mal. On sent bien que la trame générale est complexe et dense, et il faut parfois s'accrocher pour comprendre l'ensemble, dénombrer les forces en présence... Ce n'est pas cette complexité qui me donne du mal, mais c'est que parfois, je trouve que ca va un peu trop vite. Marbourg et Elisabeth doivent trouver une traduction des carnets de Julius, traduction que personne de vivant ne connaît, et qui est dans une bibliothèque secrète de Tolède... Malgré le mystère autour de l'ouvrage, Marbourg et Elisabeth sont aiguillés par bien des gens, se retrouvent dans cette bibliothèque et trouvent assez rapidement ce qu'ils cherchent, trop rapidement je trouve. De même, à Stornwall, malgré la quantité de documents disponibles, ils arrivent et zou, mettent la main sur ce qu'ils cherchent... L'accent est ici mis sur l'action, c'est clair (comment on rentre dans la bibliothèque, comment on rentre dans Stornwall,...), et un peu moins sur la réflexion censée permettre de découvrir des documents censés être dissimulés...
Mais ces éléments ne peuvent occulter la richesse du scénario qui nous est présenté. Je n'ai pas tout compris (qui viennent faire les Templiers dans cette histoire, qui est Sayns,...), mais on sent bien que l'ensemble gagnera en clarté dans les tomes suivants. Les réflexions de Marbourg nous indiquent que tout cela n'est pas totalement inconnu pour lui...la suite s'annonce prometteuse, car on va certainement savoir comment et pourquoi.

Un bien bel ouvrage, avec une histoire complexe et de superbes dessins. Certains éléments du scénario me gênent, mais la trame générale est très prenante. Et c'est finalement un bel album qui nous est donné de lire.

6 9 2004
   

Suite à l’appel de Charles, un de ses plus vieux amis, Conrad de Marbourg a quitté son refuge et vient le rejoindre à Paris. Charles lui confit alors les évènements de Veynes et lui demande de l’aider en acceptant de servir à nouveau l’Eglise.
Mais l’ancien Inquisiteur refuse. Le lendemain, alors qu’il s’apprête à partir, il croise Elisabeth, la fille adoptive de Charles, et il comprend alors qu’il est tombé dans un traquenard mais il arrive trop tard pour sauver Charles. Elisabeth et lui s’enfuie alors de Paris.

J’avais présenté dans mon avis du tome 1 Conrad de Marbourg. Dans ce tome, il est toujours aussi énigmatique et froid. Voici les « nouveaux » personnages que je n’avais pas présenté plus tôt afin de ne pas trop dévoiler l’intrigue.
Charles : Evêque de Notre Dame de Paris, il est crucifié par les fauconniers afin de faire accuser Conrad.
Elisabeth : fille adoptive de ce dernier, elle accompagne désormais Conrad dans son périple pour comprendre le fin mot de l’histoire et venger son père. Confiée au couvent par Charles pour que les religieuses fassent son éducation, elle est intelligente et cultivée. Jeune et belle, elle ne laisse pas indifférent et on s’attache vite à elle.
Le prieur de Veynes : il raconte à Conrad et Elisabeth ce que contenait la salle murée qui a conduit aux massacre des frères de Veynes : les carnets de voyages de Julius de Samarie. Il leur indique qu’une copie de ces carnets devrait se trouver à la Bibliothèque de Tolède mais personne de vivant ne sait où elle se trouve.
Ainsi, chaque personnage ajoute sa pierre à l’édifice et permet à Conrad et Elisabeth d’avancer dans leurs recherches. C’est ainsi qu’ils se rendent à Tolède dans l’espoir de trouver une copie des carnets de voyages de Julius. Le scénario est donc toujours aussi bien construit et l’histoire avance petit à petit, toujours aussi prenante et attachante. On commence à entrevoir qui sont les investigateurs du complot.

Au niveau du dessin, Alex Alice est vraiment bon. Entre les paysages, tantôt effroyables, tantôt grandioses, on est subjugués par ses planches. La couleur est parfaite pour rendre l’ambiance désirée. Encore un fois, il nous bluffe dans sa maîtrise des perspectives. Il joue avec les couleurs qu’il maîtrise à la perfection pour nous donner de véritables peintures… Quant aux scènes d’actions, elles sont théâtrales et fort belles. Comment ne pas rester bouche béé devant ce dessin ?

Ce deuxième tome confirme que ces deux jeunes auteurs savent où ils vont et ce qu’ils font. A savourer case après case…

20 8 2004
   

Ayant complètement été séduit par le premier album, c'est avec une impatience non dissimulée que j'ai "dévoré" ce tome... et le verdict est...

Après un tome des plus intrigants point de vue scénaristique, qui laissait beaucoup de questions sans réponses, Dorison nous offre un second tome dans la même veine mais qui nous laisse entrevoir certains éléments de réponses...

Alice nous ébloui de part ses dessins et ses cadrages, il dessine avec merveille une époque glauque et sombre. Trace parfaitement les édifices telles que les églises et autres... Décidément plein de talent il nous plonge véritablement dans cette époque tourmentée...

Une merveille !

22 6 2003
   

Le troisième testament fait parti de ces séries que tout bédéphile se doit d'avoir lu ! Intrigue théologico-policière façon le nom de la rose durant la période de l'inquisition, voici un cadre particulièrement palpitant.

Au niveau scénaristique, c'est vraiment très très fort. Après un premier tome résoluement axé sur l'action et qui ne nous apprends en fait que peu de choses de l'intrigue, voici qu'arrive un second tome particulièrement palpitant ! des éléments nouveaux fusent dans tous les sens, des personnages secondaires de haute importance font leur apparition, et on apperçoit l'ombre d'une machination éclésiastique à grande échelle !

Alice est un grand dessinateur, ça, c'est maintenant certain. Il maitrise la perspective et dessine avec brio les ensembles architecturaux comme les scènes d'actions.

Son encrage est de grande qualité et donne beaucoup d'ampleur au dessin, tout en s'accordant parfaitement aux couleurs qui ne phagocytent pas son trait, bien au contraire. Les différents personnages prennent plus d'ampleur, par un trait vif et rapide, que je préfère à celui du premier tome (mais la différence est minime, il faut bien l'avouer).

Bref, un excellent second tome, qui fait beaucoup progresser l'intrigue. Du tout bon :)

8 3 2003
   

Apres un 1er tome d'introduction assez bien réalisé, on passe aux choses sérieuses la dans ce 2e tome...
Ca reste toujours assez complexe comme intrigue historico-religieuse, je pense qu'une relecture à froid ne sera vraiment pas de trop pour comprendre toutes les suptilitées de ce scenario vraiment abouti...
Toujours est-il qu'a la fin de ce tome, l'envi de lire la suite est immédiate, c'est assez frustrant... :)
Et quand aux dessins d'Alice, je les trouve toujours aussi aboutis que dans le 1er tome, vraiment agréables et tout a fait dans l'esprit de la bd...
Un bon album dans une tres bonne serie...

6 1 2003
   

Ce second tome est à la hauteur du premier dont je recommande vivement la lecture (sous peine de s’y perdre un peu dans ce scénario très dense). Cette série, qui par certains cotés rappelle Le Nom de la rose d’Umberto Eco, nous conduit au cœur de la chrétienté Médiévale. S’appuyant sur une solide culture historique et religieuse, Xavier Dorison nous livre un scénario plein de réalisme et de rebondissements.

Alex Alice, l’illustrateur, n’a rien à envier au talent de son scénariste car les planches sont de vrais bijoux. Le dessinateur est parvenu à restituer parfaitement l’atmosphère de l’inquisition, contribuant à l’ambiance inquiétante qui se dégage du scénario. Les couleurs et le trait sont d’une rare beauté. Les plus beaux dessins s’étalent même en pleines pages. Un vrai travail d’artiste !

16 9 2002
   

Après Marc et avant Luc et Jean, voici "Matthieu ou le visage de l'ange", second tome d'une série qui commence à faire beaucoup parler d'elle : "Le Troisième testament".

Le premier volume avait posé les bases d'une intrigue passionnante et bien menée autour de la recherche d'écrits saints jusqu'alors secrétement dissimulés. Dorison revient à l'assaut et n'a rien perdu de sa verve scénaristique. Un nouveau personnage, Trevor, vient s'ajouter au duo des héros, mais pour le reste on retrouve avec plaisir l'ambiance médiévale et sombre de la série.

Le voile se lève un peu plus sur le mystère de ce troisème testament qui sème la mort autour de lui, mais Dorison ménage sa monture et c'est avec impatience que vous attendrez de lire la suite (le troisième volume est disponible chez tous les bons libraires, d'ailleurs !).

Le trait d'Alice s'est affirmé et colle parfaitement au récit, que ce soit dans les scènes d'action ou d'explications.

Une bonne série, que vous lirez et relirez avec plaisir, à ajouter sans attendre à votre bibliothèque.

24 7 2002
   

Ce second tome du "Troisième testament" est sans aucun doute beaucoup mieux que le tome d'introduction, peut-être à cause du fait qu'il se passe énorméments d'action et que l'on commence à comprendre ce qui se trame...Et là on peut dire que Dorison signe un scénario savamment mené.

Nous sommes cette fois en plein dans l'histoire, nous ne faisons pas qu'apprendre le but de leur aventure : on la vit !! En plein dans la période médiévale on nous raconte l'histoire du Troisième testasment, celui-ci pourrait tout changer...

Alice signe encore une fois des illustrations claires qui sont au même temps détaillées. Des couleurs il est vrai plus claires, ça fait du bien aux yeux, des paysages que l'on regarde avec plaisir...

Bref, il faut lire ce second album...pas absolument, mais...c'est à lire !

4 6 2002
   

Deuxième tome et toujours ce souffle épique qui fait la force des grandes sagas. Le troisième estament est en passe de devenir un monument de la BD ! A avoir absolument