46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : Marc ou le réveil du Lion
 

Le Troisième testament, tome 1 : Marc ou le réveil du Lion

 
 

Résumé

Le Troisième testament, tome 1 : Marc ou le réveil du LionAfin d'acceder au résumé de Le Troisième testament, tome 1 : Marc ou le réveil du Lion, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Troisième testament, tome 1 : Marc ou le réveil du LionL'idée du Troisième Testament est tirée de la traduction d'un manuscrit rédigé au XIXéme siècle par Elisabeth d'Elsenor en personne ! Mais le Troisième Testament n'est pas une série historique pour autant.

Si on doit parler d'exactitude dans la série, elle tient beaucoup plus à la religion qu'à l'histoire. Dorison a d'ailleurs effectué un travail important d'étude des textes religieux. On retrouve avec terreur et délectation l'univers sombre et inquiétant du Nom de la Rose d'Umberto Ecco. Le scénariste dispose avec soin toutes les pièces d'une immense machination, dans laquelle le lecteur plonge dés les premières bulles.

La qualité graphique de l'oeuvre n'est pas en reste, et sert à merveille le scénario. Le nom d'Alex Alice est encore peu connu dans le monde de la BD, mais ce dernier arrive a illustrer tout l'obscurantisme de l'époque, et donne le vertige au lecteur par des jeux de perspectives splendides.

Une bande dessinée à lire absolument.


Chronique rédigée par jips le 14/01/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 5 (100,00 %)
  • Total : 5 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 1,43
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 1997

Avis des lecteurs

19 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Troisième testament, tome 1 : Marc ou le réveil du Lion, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 3 2014
   

Une grande bd sur la Chrétienté et sur ses secrets, on est presque en face d'un nouveau Da Vinci Code tellement c'est bien ficelé. Les dessins sont vraiment très beaux (mention pour la cathédrale vue du dessus), les couleur sont aussi bien adaptées, rien à redire !

C'est du tout bon!

17 8 2012
   

Une histoire très documentée pleine de mystère qui met véritablement l'eau à la bouche pour la suite de la série. Des dessins et des couleurs splendides, une ambiance forte et une superbe mise en scène inventive et pertinente. À lire...

9 1 2012
   

Adapté des carnets d'Elsenor, le scénario s'emmêle dans ses propres ficelles et m'a empêcher de saisir l'intrigue. Sur un air d'accordéon médiévale et dans un fantasme frôlant le fantastique, l'ambiance semble pleinement assurée par des couleurs séduisantes. Dommage que l'histoire se perde, au milieu des actions de Conrad, laissant filer entre ses doigts à chaque fois l'intrigue que l'on est en mesure d'attendre.

24 11 2010
   

"Le Troisième testament" est une série dont on parle énormément... Surtout en ce moment, depuis la sortie de la série dérivé "Le Troisième Testament : Julius".

C'est surtout la couverture de l'album qui m'a attirée : une explosion, un personnage sombre, style guerrier, une excellente illustration (et une 4ème de couverture très racoleuse), je me demandais ce que cachait [comme histoire] cette image...

Souvent dans les BDs avec des couvertures magnifiques, on est déçu par le dessin à l'intérieur. Cette impression de "publicité mensongère" est bien pressante dans "Le Troisième testament", même si elle est vite excusé par des planches finalement vraiment excellente : un dessin beau et très maitrisé, dans un style réaliste contemporain. Le dessin m'a fait pensé à celui de Marini dans "L'Étoile du desert", maître du genre... Cette impression est renforcé par la tête du héros, inspiré étrangement par Sean Connery dans ces deux séries (et ça renforce aussi l'impression de déjà-lu dans le 3ème testament)...
Mais bon, le jeux d'ombres, les cadrages, les couleurs, le découpage, tous ces élément sont réalisés avec qualité et soin...


L'ésotérisme n'est vraiment pas mon sujet de prédilection... C'est dommage, hein ?!
Cependant, dans cet album, le scénario est plutôt bon, malgré la narration, toute décousue, impossible de suivre ou de comprendre l'histoire dans le premier tome (il faut lire les suivants) : typique des BDs contemporaines qui se prennent trop aux sérieux ; du genre, nous on fait de la BD intelligente, alors que finalement, ça complique tout inutilement...


Bref, j'ai bien aimé...Je me suis légèrement ennuyé par moment, mais dans l'ensemble j'ai passé un bon moment !
Une BD prétentieuse, alambiquée pour rien et légèrement racoleuse, mais divertissante... J'attends la suite !

17 1 2009
   

La première chose qui m'a marqué à la lecture de cet album, c'est la qualité des dessins. Le dessinateur n'a pas son pareil pour nous faire partager l'univers décrit, que ce soit en pleine ville ou en pleine montagne, en pleine nuit sombre ou en plein jour, où le soleil éclatant se reflète sur les monts enneigés. Quelle diversité et quelles belles réalisations! De même, les personnages sont très typés, et certains sont dessinés de telle façon à accroître le mystère qui les entoure. C'est un album qui est très joli à regarder, chaque planche étant un échantillon de ce qui se fait de mieux dans le genre.

Quant à l'histoire, j'ai bien aimé. La découverte d'un texte rédigé par les Esséniens, découvert à Qumran, ce la n'a rien de vraiment original, mais c'est justement ce style que j'apprécie. Les secrets enfouis pourront-ils faire vaciller l'histoire de l'Eglise, et par là-même une religion complète? Sujet intéressant... Autant dire qu'avec ces dessins et avec cette trame, j'aurais pu mettre la note maximale.

Mais certains éléments dans le scénario restent trop obscurs pour moi, et j'ai l'impression que l'auteur prend parfois de gros raccourcis : la crypte scellée n'est connue de personne, sauf de l'ancien prieur qui séjourne actuellement à Tourmalet. OK, il a mis au courant personne mais se met à table très rapidement lorsque Marbourg et Elisabeth arrivent. Avec sa capacité à garder des secrets, on se demande comment la crypte n'a pas été découverte plus tôt. Par ailleurs, l'archevêque annonce au début que le fameux manuscrit n'a pas été mis à l'index de l'Eglise et n'est pas censé exister. Dans ces conditions, comment pourrait-il y en avoir une copie à Tolède? Je me creuse la tête... Enfin, les relations entre les protagonistes (archevêque/Honorius/Marbourg) méritent d'être approfondies, peut-être cela sera-t-il fait par la suite...

Mais il faut dire que beaucoup de choses sont mystérieuses, à dessein : qui est ce chevalier noir, qui est ce moins qui fait suivre Marbourg? Autant de mystères qui mettent en appétit pour la suite de cette série. Peut-être que les incohérences que j'ai pu relever sont elles aussi des mystères qui seront dévoilés par la suite.

Une très bonne ambiance servie par des dessins magnifiques... Mais à ce stade, trop de mystères qui retiennent encore mon jugement... (suis-je impatient?)

2 6 2007
   

J'ai eu ici affaire au début d'une quête qui mêle mysticisme et enquête policière saupoudrée de fantastique.
Le postulat de départ m'a également attiré : Début du 14ème siècle. Découverte d'une crypte inconnue dans une abbaye. Les moines exterminés. Des parchemins disparus ; lesquels pourraient remettre en cause le dogme de la chrétienté. Enquête menée par un inquisiteur. Etc...
Appétissant tout ça !...

Et en effet : le scénario général -et la trame qui va s'en développer- est vraiment habilement mené.
Le dessin ?.. un style "gothique" un peu stylisé qui sert bien le thème raconté ; des cadrages assez audacieux qui apportent un dynamisme certain -et surtout indispensable- à ce genre d'histoire.
Efficace ; tant dans le style graphique que dans le narratif.

11 8 2005
   

Chaque page est comme un tableau tellement le dessin et surtout les couleurs sont fantastiques.

On aimerait donc s'attarder sur le dessin, mais c'est quasiment impossible tellement l'histoire vous pousse à vite aller voir ce qui va se passer sur la page suivante.

Indispensable chef d'oeuvre, même pour ceux qui ne sont pas amateurs d'ésotérisme!

4 9 2004
   

Il est des thèmes qui vous attirent et des dessins qui vous émerveillent. Le Troisième Testament réuni pour moi ces deux qualités qui font de cette série une de mes préférées.

1286, c’est le temps de l’Eglise toute puissante, de la Sainte Inquisition, des Templiers et des rivalités pour obtenir le pouvoir. C’est donc aussi le temps des massacres, des meurtres et des pillages.

A cette époque, des hommes ont choisis de consacrer leur vie à Dieu mais pas tous de la même façon. Parmi eux, Conrad de Marbourg a choisi de faire parti de l’Inquisition et est devenu celui que l’on surnomme « la main de Dieu ». Mais il va trop loind et se retrouve jugé par ses pairs puis mène une vie caché aux yeux de tous, pour se faire oublier… 20 ans de réclusion… jusqu’à ce qu’un vieil ami l’appelle.

Dorison et Alice ont composé pour leur premier album un vrai chef d’œuvre. Le scénario est très bien construit. Il pose le décor, présente les personnages et nous plonge tout de suite dans l’action et l’aventure. Cette quête pour comprendre les évènements qui se sont produits et ce qu’ils cachent. C’est ainsi qu’on se retrouve à parcourir la campagne française pour suivre cette passionnante histoire. De plus un complot se trame mais on ne sait pas encore qui en sont les instigateurs…

Le dessin d’Alice est un vrai chef d’œuvre. Déjà, au niveau des paysages, c’est magnifique. Rares sont les BD qui donnent envie de se rendre dans une campagne brumeuse et désertique, près de ces falaises contre lesquelles la mer se jette, au milieu des montagnes rocheuses à travers les chemins escarpés où un faux pas nous ferait tomber dans un précipice. Mais chaque paysage est un tableau magnifique qu’Alice a en plus sut mettre en couleur tel que l’ambiance rendue est parfaire pour l’histoire. Ensuite, il y a les bâtiments, souvent religieux, à l’architecture majestueuse et aux perspectives qui nous font perdre la tête. On reste bouche bée devant des telles réalisations et on en apprécie chaque trait, chaque coup de crayon qui donne à l’ensemble ce résultat si précis, si minutieux. Et pour finir, les personnages… comment ne pas noter tout d’abords la ressemblance entre Conrad de Marbourg et Sean Connery vieillissant mais encore plus superbe. Viennent ensuite Charles, Elisabeth, le prieur de Veynes et ces mystérieux hommes aux masques de fer ressemblant à des faucons. Ils sont tous magnifiquement dessinés. Alice leur a donné à chacun des traits bien particuliers et un charme qui fait que l’on ne peut leur rester indifférents.

Un tome introductif d’une série annoncé en 4 parties s’intitulant chacune du nom d’un des évangéliste. A lire et à admirer sans retenue.

20 8 2004
   

Voilà très précisément le genre d'albums qui me font aimer le Neuvième Art... Original, beau, bien scénarisé... Cet album, comme cette série, est tout simplement un chef-d'oeuvre...

En se basant sur les carnets d'Elisabeth d'Elsenor, Dorison a sût développer et extrapoler afin de nous sortir un scénario sombre et inquiétant qui est une pure merveille, dès le premier tome... Oui, oui effectivement en lisant cet album, je n'ai pus m'empêcher de penser également au Nom de la Rose, mais en réalité, mise à part l'époque et la religion, les similitudes s'arrêtent là...

Le dessin d'Alice est également de toute beauté, et retrace bien les sombres paysages de cette époque... et choisi des cadrages cinématographiques du plus bel effet... De plus mention spéciale à la couverture qui est tout simplement magnifique !

Un album indispensable !

25 11 2003
   

Voila une BD sur laquelle je fais une sorte de blocage. Impossible de me plonger dedans et de m’en imprégner pour en sortir l’essence même et sûrement de l’apprécier.

Je reste une peu froid aux vues de cette nouvelle vague, certes amorcée par cette BD, de séries pseudo religieuses traitant avec mystère des grandes aventures de prêtres chevaliers et de relectures d’une bible de plus en plus contesté. Cet univers entre sectes et inquisition ne m’attire pas du tout, peut être à cause de mes lacunes de cultures sur ce sujet mais en tout cas, pour moi, ça n’a rien de palpitant.

Autant j’aime bien les personnages introduits et le monde dépeint, autant cette ambiance et ce ton un peu haut me laisse de marbre.

C’est presque pareil pour le dessin. Il est indéniable que Alice a du talent en tant que jeune auteur, et je trouve son trait très agréable ; mais la dynamique et le découpage de ses planches ne m’attirent pas non plus. Ses chevaliers sont superbes et sa couverture tout autant, mais ces couleurs un peu trop claires ne restituent pas la noirceur si présente dans cette histoire.

Bon voila, c’est certes pas très convaincant, mais je n’arrive pas a lire « Le Troisième Testament » tout comme d’autre ne peuvent pas lire « Lapinot » ou « L’ascension du Haut Mal »…

Ps : essayez de faire du cheval avec un décolleté tel que celui de Elisabeth et donnez en moi des nouvelles…

22 6 2003
   

Ce premier opus est un très bon tome d'introduction qui fait bien plus que camper le décors et les personnages. En effet, nous entrons de plein pied dans une fresque religieuse menée de main de maître par Dorisson, et illustrée avec classe par Alice.

Oui, bien sûr, on pense au nom de la rose, c'est évident. Le character Design de Marbourg à lui seul ne peut que rappeler cette histoire d'Umberto Eco dont l'adaptation cinématographique restera dans les mémoires.
Mais c'est tant mieux ! car quand un tome au scénario aussi millimétré et propre a pour référence un chef d'oeuvre de la littérature et du cinéma, le plaisir de lecture n'en est que plus grand.

Les personnages ont tous une psychologie développée et un caractère bien trempé, donnant beaucoup de relief au scénario. On perçoit vite les acteurs principaux de cette fresque en quatre tomes, ainsi que leur sombre passé qui ajoute un peu de piment à l'histoire.

Alice, quant à lui, se fait plaisir, c'est clair. La mise en couleur est vraiment de qualité, les encrages très propres et utilisés à bon essient, et, surtout, l'ensemble est storyboardé de manière quasi cinématographique, donnant beaucoup de dynamisme à l'histoire. Vraiment, classe.

A noter, une couverture vraiment superbe (une des plus belles de ma bibliothèque, très certainement !) qui donne vraiment le ton de la série.

8 3 2003
   

Le 1er tome du Troisieme Testament calme !!
Tout d'abord, j'aime beaucoup ce type d'histoire sur fond de religion et d'histoire et qui fait enivateblement penser, comme tout le monde l'a dit, au "nom de la rose"...
L'intrigue part doucement, on ne comprend pas tout... Il faut le temps que tout ca se mette en place (les perso, la quete etc...) Apres, dans le seconde partie de ce tome, je trouve que tout s'enchaine vraiment rapidement, j'ai été carrément scotché à la fin de l'album avec une envie irrésistible d'enchainer avec le 2e tome...
On sent bien en tout cas, tout le potentiel de la série, la profondeur de l'histoire...
Le tout est servi avec les dessins d'Alice qui sont tout simplement nickels, j'aime beaucoup en tout cas...
A lire !

17 11 2002
   

Si vous aimez les univers occultes, ne ratez pas cette superbe BD.

Rien que la couverture fait froid dans le dos ! On y voit une sorte de diable noir émergeant des flammes de l’enfer. Sur son épaule, en signe de mauvais augure et en guise d’avertissement : un corbeau. « C’est l’œuvre du diable », peut-on lire au verso, sous un pentacle. Autant dire que le lecteur est tout de suite dans l’ambiance ! Intrigues, complots et cabales sont au rendez-vous.

Si les dessins contribuent à créer une ambiance oppressante, le scénario les accompagne admirablement. Il nécessite peut-être un petit effort de la part des lecteurs qui ne seraient pas familiers de l’histoire religieuse, mais cela ne fait qu’ajouter au plaisir, n’est-ce pas ?
L’introduction traîne un peu en longueur, mais il me semble que c’était un mal nécessaire (il était important de présenter les personnages et de planter le décor). De plus, le rythme s’accélère lorsque les héros nous entraînent dans cette folle chevauchée qui devrait nous conduire à Tolède dans le prochain épisode…

16 9 2002
   

La couverture de ce premier tome du "Troisième testament" a fait baver plus d'un bédéphile, et c'est sans doute l'une des plus réussies de ces dernières années. Mais elle ne reflète pas le travail d'Alice, les dessins à l'intérieur étant réussis mais nettement moins tape à l'oeil. Ce décalage évident ne m'avait pas incité à lire "Marc ou le réveil du lion". J'ai heureusement eu l'occasion de réparer cette erreur et de me plonger dans un récit mené de main de maître par Dorison.

Un brin d'Histoire pour les plus jeunes d'entre nous ! Les chrétiens ont ajouté à la Bible des Juifs (l'Ancien Testament) une série de 27 textes relatifs à Jésus-Christ et aux premiers temps de l'Eglise. Ce Nouveau Testament repose en large partie sur les quatre évangiles qui racontent la vie terrestre du messie, écrits par Matthieu, Marc, Luc et Jean. "Le Troisième testament" serait donc un texte saint caché jusqu'alors aux fidèles, dont le contenu mytérieux aurait sans doute un tel impact que des hommes sont prêts à tous les massacres pour se l'approprier. Conrad de Marbourg, ancien inquisiteur officiellement disparu vingt ans plus tôt, veut comprendre pourquoi on a massacré les moines de Veynes et l'archevêque de Paris...

Si vous avez aimé "Le nom de la rose" ou les aventures de frère Cadfael (chez 10/18), vous allez plonger corps et âme dans cette intrigue médiévale. Le scénario est très bien écrit, les séquences s'enchaînent sans le moindre temps mort et il y a un suspense savamment entretenu. Tout ça sent le soufre, mais le Malin est-il vraiment derrière ces meurtres ignobles ? Que cherche vraiment Conrad ? Qui sont ces implacables guerriers lancés à sa poursuite ?

Autant de questions qui se résoudront sans doute peu à peu au fil des trois prochains albums. Celui-ci est en tout cas sacrément prometteur et vous tiendra en haleine. Et puis, quand même, quelle couverture !!!

25 7 2002
   

Voici peut etre une des seul bd à dechainé tant de pasion avec un seul tome! Mais c'est vrai que quand on la lie, on comprend vite pourquoi! C'est épique, ça bouge, de l'action, de l'intrigue et du mystique!! Un mélange du Nom de la Rose et d'Idiana Jones! Personelement j'aime les deux et quand c'est réuni c'est de la bombe! Le scénario fait plus que nous mettre l'eau à la bouche mais sans trop nous découvrir l'histoire. Mais par contre qu'est ce qu'on est pris par cette histoire et quelle deception à la fin du tome quand on à pas le suivant pour tout de suite se le mettre sous la dent!
Côté illustrations c'est pas mal non plus, c'est même bien! Les dessisn font penser à n peu style de Marini mais la qualité des couleurs en moins ( exepté la couverture de toute beauté ). Mais c'royez moi c'est tout de même d'excelente facture!
Bref une bd à posseder à tout prix!

24 7 2002
   

Ce premier tome du "Troisième testament" est il est vrai pas mal du tout mais mais moins que ce que je m'étais imaginé...en fait le problème vient plutôt de lhistoire : elle n'est pas hyper-passionante à mon goût ! Vous savez moi et la religion ça fait deux...

Ce premier album commence clamement et campe les personnages, l'histoire etc, il fait office d'introduction, c'est pour cela on a légèrement du mal à rentrer dans l'histoire qu'une seconde lecture est recommendée. Mais c'est tout de même bizarre qu'il faille relire l'album pour capter toutes les subtilités, je met ça sur le compte d'un album manqué, il faut l'avouer ! même si la suite est plus élogieuse ce premier tome reste tout de même moyen...

Par contre le dessin d'Alice est parfait, rien à redire, complètement dans le cadre de la série, des personnages très cinématographique, la fille ressemble à une lara croft en plus potelée et le vieux à Sean Connery :) Des planches comme celle dans Paris où l'on voit la cathédrale sont vraiment époustouflantes...un atmosphère très noir. On attend la suite...

(Merci au webby qui m'a permi de m'acheter cet album :))

4 6 2002
   

Avis au amateur de sombres intrigues aux ramifications religieuses. Cet album, sur lequel plane l'ombred'ouvrage comme Le Nom de La Rose ne dépareillera pas dans votre bibliothèque. C'est beau, épique, flamboyant, le scénar' est captivant (surtout quand vous etes comme moi féru d'esoteisme, mysticisme, sorcellerie, ec.), même s'il est vrai que certains personnages sont un peu... clichés. Mais on se fond très vite dans le réci et on en oublie ce petit défaut. Putain, en plus la couv' est splendide !!
Pour ceux que ca interesse, voila le site officiel http://troisiemetestament.free.fr

29 5 2002
   

Bon, je reposte mon avis après une 2eme lecture. Il faut dire que la première avait été très décevante, et ceci pour 3 raisons :


  • C’est très compliqué, et assez difficile à suivre. Et moi ça m’énerve quand je capte pas !
  • C’est rempli de clichés, que ça soit dans les persos, les dialogues ou les situations. C’est vraiment du classique de chez classique, vu et revu au cinéma. La relation entre les deux héros me rappelle notamment la relation entre Sean Connery et Catherine Zeta-Jones dans le film « Haute Voltige ».
  • Je m’attendais à mieux après avoir vu autant de critiques élogieuses.

Bon lors de la 2eme lecture, forcement tout ça s’estompe. C’est tout de suite moins compliqué, et une fois qu’on se force à ignorer les clichés douteux, ça passe carrément bien ! L’histoire est intéressante, l’action incessante, et les dessins superbes ! Ah oui vraiment, ces paysages d’Ecosse et de campagnes françaises, un vrai bonheur !

Alors je passe ma note de 3/5 à 4/5 et conseille l’achat de la série… mais ne vous attendez pas à quelque chose d’inimaginable, sinon vous serez déçu ! C’est juste une très bonne BD d’aventure, digne d’une bon film américain !

Vivement la suite !

PS : Je ne poste pas d’avis sur les tomes suivants, car ça serait une répétition de cet avis. La qualité est très réguliere. 4/5 pour tous les albums donc !