46 287 Avis BD |20 067 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le Travailleur de la Nuit
 

Le Travailleur de la Nuit, tome 1

 
 

Résumé

Le Travailleur de la Nuit, tome 1Afin d'acceder au résumé de Le Travailleur de la Nuit, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Travailleur de la Nuit, tome 1C'est un album que l'on classe dans la catégorie historique puisque son personnage principal a réellement existé. Et cette précision est de taille, vu que le destin d'Alexandre Marius Jacob tiendrait presque de la fiction. Une vie que Matz se propose de décrire ici, en n'omettant rien du personnage. Si on rencontre la première fois Alexandre au tribunal, c'est pour mieux nous conter sa vie, depuis ses débuts dans la marine marchande, sa première désertion, et sa première expérience en pirate. De retour à Marseille, il deviendra anarchiste, conduit par un idéal de rejet des élites, ce qui lui vaudra une nouvelle fois quelques déboires avec la justice. Puis il sera à la tête d'un grand réseau de cambrioleurs, les Travailleurs de la Nuit comme ils furent connus à l'époque, dont les règles rejoignaient l'idéal personnel d'Alexandre. Il se fera prendre, forcément, et sera envoyé au bagne, où il fera preuve d'une résistance exceptionnelle pour l'époque, allant même jusqu'à correspondre avec Albert Londres et participer à l'écriture d'un ouvrage dénonçant les conditions du bagne, et qui sera à l'origine de l'abandon de cette peine. On ne nous raconte pas ici la vie d'un homme seul, mais d'un homme qui pourra toujours compter sur sa mère, et sur sa femme Rose, puis sur sa second épouse lorsque cette dernière sera décédée.

Au-delà de la vie tourmentée d'Alexandre, Matz retranscrit une personnalité : désinvolte mais pleine d'intelligence, fidèle à ses principes même dans l'illégalité, allant jusqu'à déposer des petits mots à ses victimes de cambriolage, et s'excusant même une fois en remboursant la fenêtre cassée, lorsqu'il se rend compte que la maison visitée est celle d'un écrivain. Les dialogues et les paroles que l'on prête à Alexandre son délicieuses, percutantes et ingénieuses. On ne nous présente ainsi pas seulement une vie remarquable, mais également une personnalité remarquable. Mais peut-être que l'une ne va pas sans l'autre non plus.

Et puis, suivre Alexandre Jacob, c'est également être le témoin d'une époque, de cette France du début du XXème siècle, de ses mouvements anarchistes, de sa justice expéditive, de ses conditions de détention. Et si Alexandre ne participe pas à la première guerre mondiale puisqu'il est au bagne, il en entend parler. Quant à la seconde, malgré son aversion contre l'armée et l'autorité, il y prendra part, à sa manière.

Une vie remarquable demande une mort remarquable et là encore Alexandre n'aura pas déçu, allant jusqu'à tout organiser, et laissant même un dernier mot, dans la même veine que ceux qu'il laissait sur ses lieux de cambriolage. Des petits mots qui ont fait la renommée de ce personnage à tel point que beaucoup pensent qu'il aurait été source d'inspiration pour Maurice Leblanc pour créer le personnage d'Arsène Lupin, même si l'auteur s'en défend.

Les dessins sont également assez expressifs, même si j'aurais aimé davantage de réalisme, afin de coller davantage aux époques décrites.

Pour autant, si le personnage historique avait lui-même écrit sa propre légende, il fallait bien tout le talent de Matz pour nous la présenter de façon rythmée et haletante. Et de ce côté-là, le pari est réussi. Certes, il avait la matière, mais la narration sous forme de chapitres permet de mieux faire ressortir les différentes vies d'Alexandre. Parce que oui, ce gars-là n'en a pas eu qu'une seule.


Chronique rédigée par gdev le 17/03/2019
 
 
Statistiques posteur :
  • 3194 (73,97 %)
  • 355 (8,22 %)
  • 769 (17,81 %)
  • Total : 4318 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 17,10 17,10 17,10
Acheter d'occasion : 19,30
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Avril 2017