46 288 Avis BD |20 068 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 1 : Happy
 

Le Poisson clown, tome 1 : Happy

 
 

Résumé

Le Poisson clown, tome 1 : HappyAfin d'acceder au résumé de Le Poisson clown, tome 1 : Happy, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Poisson clown, tome 1 : HappyNémo ? … Némo ? … Némo ? Ah non, y’a pas de Némo par ici. Poisson Clown, c’est l’histoire d’Happy qui part rejoindre son frère à Denver à la mort de son père. Alors, pourquoi poisson clown ? Parce qu’Happy rend joyeux ? (ah, ah, ah… la bonne blague de Cha !). Non, parce qu’un poisson clown, c’est le seul à pouvoir se balader à côté des anémones sans se faire bouffer et Happy, c’est un peu un poisson clown. A peine arrivé à Denver et encore complètement perdu, il se fait embarquer par son frère dans la mafia.

Chauvel a choisi pour narrer son récit de le raconter dans une lettre qu’Happy écrit à son grand père. Il y raconte son arrivée à Denver et tout ce qui s’en suit. Fluide, clair, ce tome est très agréable à lire. On se prend à suivre les aventures de notre héros, un peu simplet, et on s’attache vite au personnage. Il vit cette aventure sans trop comprendre ce qui lui arrive et sans avoir le temps de souffler et de prendre ses propres décisions. Il suit son frère, les ordres qu’on lui donne. Entre Codikow, agent de la brigade des mœurs, qui essaye de profiter de l’arrivée de ce dernier pour coincer la famille Nicieza, et son frère qui n’est plus celui qu’il a connu, Happy perd ses repères et suit les événements jusqu’à devenir le chauffeur d’un braquage.

Quant au dessin de Simon, il est très classique mais se prête bien à l’ambiance et à l’histoire. Il n’a rien d’original mais est parfaitement lisible et compréhensible.

Donc, un premier tome qui tient bien la route et qui donne envie de connaître la suite des aventures de ce pauvre Happy.


Chronique rédigée par Cha le 02/06/2004
 
 
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 4,88
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.13
Dépôt légal : Avril 1973

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Poisson clown, tome 1 : Happy, lui attribuant une note moyenne de 3,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 9 2013
   

Elle est divertissante, cette histoire de jeune gars débarquant de sa campagne pour se retrouver à Denver et, grâce à son frère, dans un milieu mafieux. Le mélange est intéressant, d'autant que Happy semble bien mal dégrossi, et semble avoir du mal à avoir un look plus citadin que rural. La narration, par le biais de cette lettre qui nous accompagne tout au long de la lecture, assure la continuité entre les différentes scènes présentées. L'idée de départ n'est pas mauvaise.

Mais il y a quand même un certain problème de rythme là-dedans. On a l'impression que tout se met en place très lentement, et on s'ennuie. De plus, il y a quand même ce gros problème de crédibilité : le jeune campagnard, le gentil fils à son Papa, le gentil petit fils à son Grandpa, n'est presque pas perturbé par le fait que son frère assassine quelqu'un devant lui. Même s'il s'en émeut dans la lettre qu'il envoie, ce manque de réaction sur le moment est un petit peu étonnant. Enfin, il y a ce dessin qui, comme dans "Rails", a du mal à coller à la situation présentée : ce trait très rond, ce style très enfantin n'est pas mauvais en soi, mais s'accorde mal à la violence à laquelle on veut nous faire adhérer.

L'idée n'est pas mauvaise mais la réalisation rend ce premier tome peu trépidant et peu crédible.

4 6 2005
   

Par où commencer, ce premier tome nous offre un scénario signé Chauvel qui est des plus ennuyeux. La narration conté par un protagoniste sous forme de lettre à son aïeul était une très bonne idée, mais je dois dire que cela devient très vite ennuyeux, car ces lettres sont relativement niaises… En effet, et contrairement à Piehr, je ne trouve pas que les personnages ont un « relief psychologique », au contraire, je les trouves tous d’une platitude affligeante. En particulier le personnage d’Happy qui ne bronche même pas lorsque son frère qu’il n’a pas vu depuis des années dessoude un type devant ses yeux…

De plus le dessin de Simon est plutôt agréable au début, mais devient vite relativement lassant. Si les personnages et les décors sont relativement bien représentés par son trait clair et simple, l’album semble être sans relief aussi bien au niveau du scénario que du dessin, et on se lasse très vite de la lecture de ce tome…

Ennuyeux

27 6 2004
   

J'avoue être tombé sous le charme de cette série particulière, très bien écrite, et qui confirme le talent de Chauvel en tant que scénariste éclectique.

En effet, ce petit polar, même s'il n'est pas d'une originalité fracassante, se laisse très bien lire malgré une narration parfois un peu lourde. Ce premier tome est d'ailleurs bien plus qu'une simple introduction : les personnages possèdent un relief psychologique très appréciable.. êtres duals, ils nous réservent au fil des 3 tomes qui suivront celui-ci leur lot de surprises et de rebondissements en tout genre.

Ayant lu Ring Circus dernièrement, je ne retrouve hélas pas le langage soutenu de cette série du même auteur, mais c'est le style qui veut ça : ici, nous avons affaire à du polar noir de chez noir...

...dont le dessin même s'il est dans son style assez maîtrisé, ne convient pas parfaitement au récit, à mon sens... En fait, je trouve le tout un peu trop "gentillet", c'est dommage. Le récit aurait gagné à être plus brutal, dans son design également. Une petite touche un peu plus Tarantinesque aurait été efficace.

Allez, ça reste pas mal du tout, et je ne me suis pas ennuyé du tout durant la lecture de cette série. 4/5, donc... et le meilleur est à venir :)