46 527 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Le Photographe, tome 2

 
 

Résumé

Le Photographe, tome 2Afin d'acceder au résumé de Le Photographe, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Photographe, tome 2Magnifique!

Ce second tome est avant tout centré sur les hommes et les femmes de ce pays ravagé par une guerre incompréhensible. Le photographe parvient à distiller à travers ses photos mais aussi ses anecdotes les émotions qui le traversent et certains passages sont bouleversants.

Ici pas de fioriture ni de sentimentalisme, les choses nous sont montrées telles qu'elles le sont dans la réalité, Lefevre ne fait pas dans le sensationnel, il nous fait vivre son quotidien à travers ses photos et ses anecdotes et partage avec nous ses moments de doutes, de dégouts mais aussi de tendresses envers un pays et un peuple pour qui il se prend de passion.

C'est une oeuvre difficile, certaines photos sont insoutenables, mais c'est un témoignage extraordinaire sur la mission d'hommes et de femmes dévoués à leur sacerdoce et à leur amour (il n'y a pas d'autres mots) pour un pays et un peuple magnifiques.


Chronique rédigée par Switch le 16/09/2004
 
 
Statistiques posteur :
  • 44 (95,65 %)
  • 2 (4,35 %)
  • Total : 46 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 15,68 15,68 15,68
Acheter d'occasion : 7,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.90
Dépôt légal : Septembre 2004

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Photographe, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 4,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 11 2009
   

Voilà surement où réside l’intérêt de cette série. Ce tome prend aux trippes et nous transporte dans un univers radicalement différent, fort émotionnellement, mais surement pleurnichard ou fait pour s’appitoyer.
Non. La simplicité du récit prend ici toute sa force, toute sa grandeur. La vérité qui se dégage de chacune des paroles, de chacune des descriptions, de chaque dessin, de chaque photo est magistrale. Nous découvrons un coté pour ma part inconnu de la guerre, de la mort, de la vie, de la paix.
La rudesse du pays, la difficulté de vivre au quotidien contraste avec la gentillesse des gens et la facilité de vivre en harmonie avec la nature. L’humanité apparait dans sa logique et sa contradiction.
Je ne suis pas philosophe, ni doué en français. Il m’est difficile de m’exprimer sur mon ressenti. C’est juste extrêmement beau, poignant et terrible.

L’album de la série qui fait que l’on doit lire "Le Photographe".

2 1 2006
   

La première fois que je suis tombé sur la série, je me suis dit que ca avait l'air d'avoir aucun intéret, que c'était mal dessiné. Et la je l'avoue, je me suis trompé. Ce n'est pas une bonne bd, c'est une très bonne bd. L'alternance des photos et des dessins donnent un caractère unique à la bd et les photos.... sont magnifiques.

L'histoire en elle même est passionante et est très bien racontée : on s'attache à chaque membre de l'équipe et aussi à ce pays. Je ne le connaissais que par la télévision et l'image que nous donne cette bd est bien loin de l'idée que l'on peut se faire.

Un dernier point fort également, la taille de la bd : 80 pages, c'est agréable de lire une bd aussi longue, ca nous laisse plus de temps pour entrer dans l'histoire.

En un mot, donc : magnifique!
Le troisième tome sort le 25 janvier et il sera accompagné d'un dvd : je l'attends avec impatience.

8 8 2005
   

Merci photographe, Niépce/Daguerre peut être fier de son invention.

Merci de nous montrer l'envers du décor entretenu par ces médias qui monopolisent les images de guerre. Merci d'essayer de lever le voile, au sens propre comme au figuré, sur la (sur)vie d'une partie de la population Afghane en période guerre. Merci d'avoir mis cette réalité en image et d'essayer de partager cela avec le reste du monde via cette BD formidable.

Un récit émouvant, choquant, des fois même amusant, mais surtout honnête. Manda na baashi Ahmadjan et produis nous vite ce troisième tome !

26 10 2004
   

Dans ce deuxième tome on est plongé au coeur de l'action et du dévouement des médecins. On se rend compte de toute la passion qu'il mettent dans leur métier. Il prennent le temps de soigner les patients quite à ne plus dormir de la nuit. C'est vraiment un travail admirable et il faut vraiment avoir un coeur gros comme ça pour se dévouer corps et âme de cette façon.

Didier Lefèvre assiste à toutes sortes d'opérations délicates. Tout ce qu'il peut faire, c'est prendre des photos... et oui il n'est pas médecin. Il doit faire face à toute l'horreur de la guerre et cela lui passe même certaines fois l'envie de photographier.
Il va au plus près des blessés et nous montre des images dures et parfois insupportables, comme cette photo d'un enfant à la machoire littéralement arrachée.

En tout cas, je dis bravo à tous ces médecins qui parcourent le monde pour aider les autres. C'est une véritable leçon de vie !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Le Photographe, tome 1 13 3.69
Le Photographe, tome 2 5 4.90
Le Photographe, tome 3 3 4.67