46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 11 : Tu ne s'ras jamais grand !
 

Le Petit Spirou, tome 11 : Tu ne s'ras jamais grand !

 
 

Résumé

Le Petit Spirou, tome 11 : Tu ne s'ras jamais grand !Afin d'acceder au résumé de Le Petit Spirou, tome 11 : Tu ne s'ras jamais grand !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Petit Spirou, tome 11 : Tu ne s'ras jamais grand !Aussi drôle que les précèdents. Une série rodée mais qui, à mon avis, est loin de s'essouffler et devrait continuer encore longtemps.

Les dessins et couleurs sont toujours aussi jolis et s'améliorent au fil des tomes et les scénarii de Tome sont toujours sur les mêmes sujets mais restent quand même diversifiés. C'est ce qui fait la force du petit spirou !

A lire pour passer un bon moment et bien rigoler.


Chronique rédigée par pidz le 11/12/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 10 (90,91 %)
  • 1 (9,09 %)
  • Total : 11 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 1,08
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Juin 2003

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Petit Spirou, tome 11 : Tu ne s'ras jamais grand !, lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 6 2009
   

Un tome sympathique où les histoires tendres occupent une place importante (celle du début, de la fin, celle du poisson rouge). Celles-ci sont sympathiques et délivrent de jolis messages, en particulier la première (que tous ceux que j'aime soit toujours en bonne santé). Il faut d'ailleurs souligner le talent de dessinateur de Janry dans la dernière. On trouve aussi des gags sur la protection des animaux (pendant le repas par exemple), ce qui renouvelle un peu la série.

On a cependant les gags traditionnels, et Monsieur Mégot est en grande forme (tir à l'arc). L'abbé Langelusse et Mademoiselle Chiffre sont eux moins présents. Les gags ou Spirou veut draguer les grandes sont eux assez bons (la marchande de glace, de lingerie, ...)

On a aussi un vent de modernité (signe de la fin de la période Tome et Janry sur Spirou et Fantasio?) avec l'apparition des ordinateurs (tombés du camion). Cela donne alors l'impression que la série s'éloigne de ses origines.

Certains gags sont cependant moins bons, mais on rigole quand même. Le dessin reste le même. On a donc un tome sympathique.

1 5 2009
   

J’avais peur de me lasser du petit Spirou, c’est déjà la troisième tome que je lis, et encore une fois, c’est une bonne surprise. Le pouvoir comique repose sur les dessins aussi bien que sur les textes, percutants, qui présentent les idées au moment opportun pour déclencher le rire du lecteur. Je retiens de ce tome plusieurs gags qui m’ont vraiment diverti : M. Mégot en chasseur (« cette espèce protégée en fait un trophée de choix pour les connaisseurs »…), le petit Spirou qui fait une parodie on ne peut plus réaliste du monde de la télé, la présentation de lingerie, M.Mégot habillé en tenue traditionnelle nipponne…Encore une fois, je ne pensais pas être dans la cible de ces albums, mais je dois avouer que j’ai encore une fois été surpris, agréablement surpris. La galerie de personnages que nous présente l’auteur, au premier rang desquels M. Mégot et L’abbé Langelusse, les relations parfois incompréhensibles entre M. Mégot et des femmes au physique avantageux, ou encore entre Mademoiselle Chiffre et son amant est véritablement réussie. La teneur des textes, la symphonie de ces derniers avec les dessins, l’atmosphère déjantée, l’humour parfois très enfantin et parfois très adulte, sont autant d’éléments qui me poussent à vous encourager à lire cet album. Du fait que le héro soit le petit Spirou, comprenez le Spirou jeune, ne nous laisse pas un instant imaginer que cette série peut présenter un humour noir parfois, un humour gras parfois, un humour subtil aussi. Dans tous les cas, un humour efficace…
Et face à cette série de gags, l’auteur nous propose une dernière histoire poétique qui mérite réflexion. Encore un album très bien réalisé !