46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 8 : T'as qu'à t'retenir !
 

Le Petit Spirou, tome 8 : T'as qu'à t'retenir !

 
 

Résumé

Le Petit Spirou, tome 8 : T'as qu'à t'retenir !Afin d'acceder au résumé de Le Petit Spirou, tome 8 : T'as qu'à t'retenir !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Petit Spirou, tome 8 : T'as qu'à t'retenir !Huitième tome de cette série, "T'as qu'à t'retenir" montre que Tome est un scénariste aguerri, aussi à l'aise dans le roman noir ("Sur la route de Selma", "Berceuse assassine") que dans le genre comique.

Si les aventures fantaisistes du petit Spirou pouvaient apparaître au départ comme une récréation pour le duo d'auteurs, la longévité de la série et le succés qu'elle rencontre laissent présumer un bel avenir pour le recyclage de ce célèbre personnage.

Fort de son expérience de la série originale, Janry développe un trait tout en rondeur, très séduisant et maîtrisé, qui convient parfaitement à la mise en scène des trouvailles comiques de Tome.
Le faciès du héros sur la couverture lorsqu'il découvre un rouleau de papier toilette désespérement vide, est déjà une réussite et une occasion de sourire. De nombreuses mimiques au fil des planches sont assez hilarantes, ce qui renforce évidemment les idées du scénariste.

Les trouvailles de Tome restent assez réjouissantes, même si l'intérêt des lecteurs de la première heure risque d'être un brin émoussé (mais combien de séries comiques peuvent espérer échapper à cette routine ?). Le gag de la planche 39, par exemple, est digne de la grande époque du Gaston de Franquin et m'a beaucoup fait rire.

L'ensemble de l'album est sympa et vous fera passer un bon moment.


Chronique rédigée par Jean Loup le 10/01/2003
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 2,53
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.60
Dépôt légal : Mai 1999

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Petit Spirou, tome 8 : T'as qu'à t'retenir !, lui attribuant une note moyenne de 3,60/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 7 2013
   

Voici le dernier album de la séroe que je possède, vestige de mes petites années à lire des illustrés pour enfants et à mon avis, ce sera le dernier album que je vais posséder, vu l’intérêt moindre que je porte à la série, surtout, en comparaison avec d'autres séries jeunesses actuelles ou non.

En effet, malgré un dessin assez rond et soigné, dans une vague humoristique, dynamique, caricatural et nerveux (donc un dessin plutôt bon), et des gags variés (entre ceux un peu nostalgiques, d'autre plus méchants et irrévérencieux, d'autres encore juste anecdotiques) qui, à mon avis, ne sont pas forcément plus mauvais, en moyenne, que ceux de la pléthore de séries jeunesses à gags, j'apprécie énormément moins Spirou en petit qu'avant, et même contrairement à il y a quelques années, je préfère largement son homologue adulte maintenant.

J'espère que je ne perds pas mon âme d'enfant ?!

4 6 2009
   

Encore un tome que j'ai bien aimé. La petite histoire du début, qui est dédiée à Franquin, est assez bonne et nous retrace de façon amusante l'histoire de la famille Spirou à travers leur premier mots.

Les gags qui constituent l'album sont très bons, et certains sont même des chef d'œuvre. Je pense par exemple au cours de sport de Monsieur Mégot (saut à l'élastique, plongée, baby foot). Mais il y'a également ceux avec Mademoiselle Chiffre (celui du tunnel est très bon), ou encore avec l'abbé Langelusse (plus fort mauviette j'ai rien senti). J'ai même trouvé que la qualité des gags grandissaient au fur et à mesure de la lecture.

De nouveaux thème se mettent également en place, comme celui des visites chez le psy ou encore les gags sur la naissance de Spirou chez un marchand.

Le dessin reste lui inchangé. Ce 8ème tome de cette collection m'a donc lui aussi bien plu. A noter la première apparition de la grand-mamy de Spirou qui deviendra un personnage important à partir du tome 12.

1 5 2009
   

Alors là pour une surprise, c’est une surprise !! C’est le premier « petit spirou » que je lis et je m’attendais à un tome enfantin, présentant un humour enfantin développé en une planche à chaque fois. Et j’ai trouvé un tome irrévérencieux, en décalage avec ce que j’attendais. En effet, dans combien de tome destiné à la jeunesse trouve-t-on l’expression « garages à bites », dans combien d’albums trouvera-t-on une persécution morale consécutive de la cruauté des enfants entre eux (la langue collé sur le réverbère gelé m’a fait frémir), dans combien d’albums seront présentés autant de souffrances physiques (réalisées ou sur le point de se réaliser), dans combien d’ouvrage « jeunesse » verra-t-on autant de références à la vie sexuelle des adultes, voir des vieux ? J’ai aimé ce décalage entre des dessins très ronds et un humour noir, scato, ou encore sadique ; et cette galerie de personnages caricaturaux dont le décalage entre le look et la fonction, ou le look et les sentiments, apporte une grande dose d’humour. Et entre deux gags un peu osés, on retrouve un gag très enfantin, sur des écoliers dans une cour d’école… J’ai aimé être surpris par ce tome mais je l’ai lu avec des yeux d’adultes. Je ne sais pas comment un enfant de moins de 10 ans pourrait interpréter certaines situations (quoique, de nos jours, je pourrais être surpris). En tout cas, le petit spirou est bien loin du grand spirou, autant par ses centres d’intérêt que par son langage ou les situations qu’il recherche.

14 10 2004
   

Le petit Spirou, sous ses airs de garçon gentil et bien élevé est un véritable petit garnement. Lui et ses copains adorent regarder leur charmante professeur aux tenues des plus légères, ils font des bétises en tout genre (ex: "devinez ce que j'ai caché dans ce sac"... tout le monde met la main dedans... "c'était un méduse !").

On pourrait d'ailleurs comparer le petit Spirou à un autre personnage de bd tout aussi déjanté et obsédé : Titeuf. Et oui, tout deux sont des gamins très curieux de tout, mais absolument tout. Et certains d'entre nous retrouverons sûrement dans le aventures du petit Spirou, des similitudes avec leurs propres gaffes de jeunesse.

Ca donnerait presque envie de retomber en enfance.