46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 1 : Dis bonjour à la dame
 

Le Petit Spirou, tome 1 : Dis bonjour à la dame

 
 

Résumé

Le Petit Spirou, tome 1 : Dis bonjour à la dameAfin d'acceder au résumé de Le Petit Spirou, tome 1 : Dis bonjour à la dame, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Petit Spirou, tome 1 : Dis bonjour à la damePour leur premier petit Spirou, Tome et Janry s'en sortent pas mal.

Le dessin, bien que pas encore tout à fait maitrisé est certe quelque peu enfantin, mais est précis, le trait et fin, bref le style de dessin qui me plaît...

Côté scénario, c'est un peu classique, des gamins qui font des betises, mais je dois dire que j'ai trouvé ca assez drôle, les personnages sont attachants, mais aussi délirants comme le curé ou le grand père de Spirou, ignoble aussi comme Mr mégot le prof de gym de Spirou...

Rebref, une Bd amusante à lire en étant aussi bien petit que grand...


Chronique rédigée par Lanfeust le 03/11/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 48 (92,31 %)
  • 4 (7,69 %)
  • Total : 52 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Mars 1990

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Petit Spirou, tome 1 : Dis bonjour à la dame, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 10 2010
   

Trentième lecture, paru il y a vingt ans, et pourtant toujours pas une ride, toujours autant de fraîcheur.

Le petit Spirou c'est bien sur beaucoup d'humour. La panoplie de gag dans cet album est assez variée : polissons, émouvants, gros gags, tout y passe. C'est une force indéniable de la série car cette diversité élargie le public visé. La plus grande partie des gens y trouveront leur compte.

Les dessins sont caractéristiques d'une série "jeunesse", c'est-à-dire très colorés, dans la caricature et l'exagération. Le personnage de Spirou est très réussi, car ses traits sont assez fidèles à ce qu'il sera à l'âge adulte.

Mais là où je trouve toute la force de cet album, c'est dans son aspect intemporel. La jeunesse de Spirou pourrait être la mienne, celle de mes parents, celle de mes grand-parents, ... On ne voit pas de portable, pas de voitures, pas d'ordinateurs, bref rien qui indique la période. Très puissant donc, car on se retrouvera forcément dans les bêtises du jeune héros. Aaahh la puissance de la nostalgie !

Même si tout n'est pas hilarant, cette BD met tout en œuvre pour faire rire petits et grands.

6 9 2009
   

Voici donc le premier album de cette série... et dès le début, le ton est donné. Bien que le petit Spirou soit le Spirou "jeune", attendez-vous à des gags irrévérencieux, et parfois même un petit peu osés. Le premier gag parle déjà de "conclure"... c'est dire si on est loin de l'image du Spirou asexué que l'on rencontre dans ses autres aventures. Dans cet albums, il y a quelques bonnes trouvailles, au premier rang desquels le prof de sport et l'abbé, bien que pour l'instant, ils ne soient pas encore dénommées Mégot et Langelusse. Et puis, je me suis aussi amusé à la lecture de certains gags que j'ai trouvés bien menés, sans forcément faire étalage de texte inutile : j'ai bien aimé celui de l'église à vendre, celui du confessionnal, celui de l'inspecteur d'académie, ainsi que le trilili...
C'est donc une petite série de gags assez sympathique qui nous est présentée, le tout étant plutôt bien présenté, sans longueur. Je trouve que dans le style de gags en une page sur les enfants, le petit Spirou est une référence en la matière, et tire admirablement son épingle du jeu vis-à-vis de ses homologues, Kid paddle et Titeuf pour ne pas les nommer...

28 5 2009
   

Dans ce premier tome de la série, on sent que les auteurs ont vraiment envie de raconter la jeunesse de Spirou. Tome et Janry effacent les quelques incohérences de leur récit "La jeunesse de Spirou", donc exit les Fantasio, Zantafio, Seccotine et comte de Champignac. On se situe donc dans les années 50. On assiste plus à des farces d'enfants qu'a des gags sur le sexe (même si ceux-ci ne sont pas absents avec par exemple les gags sur les magazines ou encore le trilili).

Pour cela donc, Tome et Janry réinvente un monde autour de Spirou (camarades, famille, professeur). Le monde commence à se mettre en place, et on assiste par exemple aux premiers cours de sport avec Monsieur Mégot (bande de moules), aux premiers sermons de 'abbé Langelus et au début de la complicité avec Grand Papy.

Tout n'est cependant pas encore en place. Par exemple, Mademoiselle Chiffre n'apparaît pas encore. Les gags avec Mr Mégot ou le grand papy n'ont pas encore l'importance des tomes suivants. J'ai ensuite noté quelques petites incohérences, comme le fait que Mr Mégot soit marié (c'est la seule fois qu'on lui attribue une femme) ou j'ai trouvé bizarre que Spirou connaisse déjà le sida.

Les gags de cet album ne sont peut-être pas les meilleurs de la série, mais j'ai passé un assez bon moment. J'ai souvent sourit, même rigolé devant ces petites histoires. J'ai aussi bien aimé le gag sur la guerre que j'ai trouvé touchant (ce sont les autres qui ont perdu la guerre), comme quoi il n'y a pas vraiment de vainqueur dans une guerre.

Le dessin de Janry est lui très bon. On a donc un assez bon tome pour commencer cette collection.

12 3 2004
   

Je commence par lire le petit spirou avant le grand, et oui je n'ai jamais lu les aventures de spirou (je commence bientôt).
En ce qui concerne le dessin je trouve que l'album est trés agréable. Le dessin est soigné et clair, et les couleurs sont gaie, c'est un grand plaisir de voir ces planches.
En ce qui concerne le scénario je suis moins satisfaite, les gags sont assez lourd, et moyennement drôle.
C'est une série à découvrire à mon avis pour les grand mais surtout pour les petits.

18 12 2002
   

Les récits des aventures de jeunesse de Spirou attirent les foules, d’abord les fans véritables et ensuite leurs enfants car les parents voyant Spirou pense a des histoire simple et classique (alors qu’une série comme Titeuf a mise plus de temps a émerger du fait des thèmes traités) mais ici bien que ce soit les aventures de jeunes bambins, c’est parfois un peu osé. A première lecture, rien de croustillant mais on se rend vite compte que ce n’est pas du Boule et Bill.

On connaissait Tome pour ses précédentes production comme Berceuse Assassine et cette nouvelle série montre a quel point il est capable de varier les genres et de nous offrir un petit album malicieux et plein de fraîcheur. Certes peu novateur mais c’est celui la qui va lancer la mode des jeunesse d’auteur (genre Gnomes de Troy). L’humour est cool et les caricatures tellement grosses que tout à ait dans le ton. On retrouve bien notre prof de sport alcoolo et le curé du village un peu bizarre mais aussi l’euphorie des flirts pré pubère…
C’est super, pour les petits comme les grands.

Le dessin est tout a fait potable, il ne déroge pas à la qualité déjà démontrée dans les derniers albums du vrai Spirou mais apporte cette petite touche de simplicité et de caricature qui rend la BD plus rigolote et moins sérieuse. Les couleurs et les cadrages sont tout à fait ceux d’une BD humour mais avec quelques petits détails et autres bonnes idées qui amène un peu de nouveauté et de divertissement supplémentaire.

Bref, c’est vraiment une BD humour qui bien que vouée a un public jeune est tout a fait propice a une lecture d’adulte voulant se marrer sans trop réfléchir…

A lire sans modération…