46 601 Avis BD |20 217 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 6 : Le rayon mortel
 

Le Mercenaire, tome 6 : Le rayon mortel

 
 

Résumé

Le Mercenaire, tome 6 : Le rayon mortelAfin d'acceder au résumé de Le Mercenaire, tome 6 : Le rayon mortel, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Mercenaire, tome 6 : Le rayon mortelLes premières planches sont bien menées. Segrelles parvient à y instaurer une ambiance étrange et pose les bases d'une intrigue qui paraît sympathique. Las ! Le reste est franchement très moyen.

L'opposition Mercenaire / Claust commence déjà à sentir le réchauffé. Le coup du vieil ennemi qui revient sans arrêt fait à la fois daté et déplacé dans une série réaliste. Le Mercenaire manque toujours de charisme. Le coup de l'enfant géant est complétement bidon, presque parodique. Le scénario dans son ensemble est faiblard.

Il reste toujours à Segrelles un joli coup de pinceau, point fort évident de l'auteur comme de sa série. Mais quand on privilégie le scénario dans la lecture d'une bande dessinée, "Le Mercenaire" ne gagne pas à être dépoussiéré.


Chronique rédigée par Jean Loup le 31/05/2006
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,64 11,64 11,64
Acheter d'occasion : 20,20
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.75
Dépôt légal : Aout 1994

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Mercenaire, tome 6 : Le rayon mortel, lui attribuant une note moyenne de 2,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 1 2008
   

Voilà la suite directe des aventures du mercenaire. Prenez les mêmes et recommencez ! Le héro accompagnée de Nan-Tay doit une nouvelle fois combattre et affronter Claust qui revient d'entre les morts après plusieurs années. Le scénario est un poils plus complexe que les précédents et joue sur le mystère de l'origine du rayon. Malgré tout, cela ne dure vraiment que le temps des premières pages qui instaurent une belle aura de mystère.
L'auteur nous balade dans de nombreux endroits et réussit à créer peut être depuis la première fois plusieurs rebvondissements.
Une nouvelle technologie sort de nulle part. Pourtant, le scénario pêche une fois de plus par son découpage pas assez maitrisé. Segrelles compte trop sur son dessin afin de porter sa série.
Mais même si une fois encore, certaines cases ressemblent à des photos tellement l'art est maitrisé, il faut bien avouer que cela ne fait pas tout et que malgré tout cette série ne mérite guère plus d'être lu si l'occasion se présente, mais sans plus. De plus, même si chaque album peut être lu à peu près indépendamment des autres, pour bien tout comprendre, il vaut mieux tous les lire dans l'ordre et là, certaines personnes risquent de dépérirent…
Et puis, ces albums se lisent vraiment trop vite et l'on pourrait aisément faire un album avec deux d'entre eux !
Bref, les années jouent leur rôle et c'est bien dommage pour cette série.