46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 5 : La forteresse
 

Le Mercenaire, tome 5 : La forteresse

 
 

Résumé

Le Mercenaire, tome 5 : La forteresseAfin d'acceder au résumé de Le Mercenaire, tome 5 : La forteresse, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Mercenaire, tome 5 : La forteresseC'est une de ces séries parues il y a une quinzaine d'années que l'on voit en bibliothèque et qu'on emprunte pour se faire une idée. Si "Le Mercenaire" n'a plus les faveurs du public au XXIe siècle, force est de reconnaître que ce n'est pas une injustice absolue.

Segrelles continue à assurer à la fois le dessin et le scénario. Graphiquement, l'homme est à son aise dans un style très réaliste étonnamment maîtrisé. Je me souviens avoir feuilleté des albums quand j'étais encore enfant et avoir été impressionné par les planches. Maintenant que je suis adulte, je trouve encore que le dessin est réussi. Un peu figé sans doute, avec un découpage pas idéal, mais les dessins sont beaux.

Le scénario de "La forteresse" est comparable à ceux des autres tomes de la série. Il ne se passe pas grand chose. Segrelles nous fait un peu le coup de l'Etoile noire dans Star Wars (il faut tirer à un endroit très précis du bâtiment pour tout faire exploser) mais le suspense n'a rien à voir avec celui mené par Georges Lucas ! On lit l'album rapidement sans jamais véritabement s'intéresser à un récit qui fait amateur et qui serait certainement refusé par l'éditeur s'il devait sortir aujourd'hui.

Beaux dessins, scénario indigent : l'album ne mérite assurément pas d'être acheté.


Chronique rédigée par Jean Loup le 26/05/2006
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,64 11,64 11,64
Acheter d'occasion : 44,29
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Juillet 1991

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Mercenaire, tome 5 : La forteresse, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 8 2014
   

Ce qui est bien avec "Le Mercenaire", c'est que si on a un quart d'heure à tuer, ça suffit amplement à lire un des tomes de la série !
Je vais me démarquer un peu de ce qui a pu être dit précédemment : trouver cet album en occasion et à petit prix peut être le mieux pour un achat.
Pour le reste, c'est vrai que le scénario est toujours lapidaire, mais je l'ai trouvé un peu moins indigent que d'habitude. J'étais peut-être dans un bon quart d'heure...

Quant aux dessins, plus exactement des peintures, elles continuent à avoir du charme (en particulier pour les décors, machines et autres créatures volantes dans des cieux azurés ou incandescents). Les portraits quant à eux, restent assez figés.

Pour conclure, c'est toujours aussi kitsch mais pas forcement déplaisant.

12 1 2008
   

Force est de constater que la série est d'une constance absolue tant en terme de scénario que de dessin. Et c'est surement cela qui a fait sa perte et la faite tomber dans l'oubli. Si le dessin offre des tableaux exceptionnels de qualité, cela reste justement des tableaux et crée un manque de dynamisme et de mouvement.
Pourtant, les coups de canon sont bien représentés et on sent un potentiel pas encore complètement maitrisé. Cela en fait rend bien compte des qualités et défauts de l'époque.

Coté scénario, nous retrouvons les mêmes manques, principalement un scénario trop court et un découpage souvent mal géré. Depuis le début de la série, les cinq albums auraient surement pu être condensés en 3 voir seulement 2 albums afin de donner plus de vie et de rebondissements.

A lire en l'empruntant, car effectivement si les premiers tomes pouvaient paraitre sympathiques, les défauts deviennent vite rédhibitoires pour l'achat.