46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 2 : La formule
 

Le Mercenaire, tome 2 : La formule

 
 

Résumé

Le Mercenaire, tome 2 : La formuleAfin d'acceder au résumé de Le Mercenaire, tome 2 : La formule, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Mercenaire, tome 2 : La formuleAprès un premier tome daté et au scénario plutôt faiblard, Segrelles réussit un deuxième épisode plus prenant. Comme quoi, il est toujours bon de ne pas lire qu'un tome d'une série et de lui donner sa chance : le Mercenaire n'est pas si ringard qu'on pourrait le penser.

C'est d'abord la force du dessin qui attire le lecteur. Au début des années 1980, les auteurs ayant un trait si réaliste et si soigné en bande dessinée étaient très peu nombreux. Plus de vingt ans après, on continue d'admirer certaines cases, véritables petits tableaux qui révélent une maîtrise remarquable. Par exemple, les gros plans sur le visage de l'alchimiste sont souvent somptueux. Les couleurs, très nuancées, sont tout aussi impressionnantes.

Le scénario de cette deuxième livraison, toujours signé par Segrelles, respecte le principe de l'histoire indépendante mais est mieux construit. L'intrigue est assez simple mais Segrelles la maîtrise mieux que dans "Le feu sacré" qui était trop superficiel. On se laisse emporter par les scènes d'action et le personage de l'alchimiste est très réussi.

Plutôt une bonne surprise, ce tome invite le lecteur à poursuivre le dépoussiérage d'une série aujourd'hui oubliée du plus grand nombre.


Chronique rédigée par Jean Loup le 25/03/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,64 11,64 11,64
Acheter d'occasion : 1,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Mai 1983

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Mercenaire, tome 2 : La formule, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 5 2010
   

Alors que le premier Tome avait l'inconvénient majeur de manquer de continuité dans le récit, Segrelles délivre une aventure plus cohérente, qui se situe dans une continuité d'action.
Enrôlé par Claust, un alchimiste qui s'avèrera aussi médiocre dans son domaine que cupide, il se retrouve en situation périlleuse et ne s'en sortira, comme il en prend si bien l'habitude, que grâce à une femme...
Notons que pour repartir du bon pied, l'auteur a sans doute renoncé à une suite directe, puisqu'on laissait son personnage en proie aux vertiges de l'altitude, attendant qu'une princesse revienne lui administrer une potion devenue indispensable. Dans ce Tome 2, la première scène se situe dans une armurerie et laisse ainsi le soin au lecteur de supposer qu'il a été secouru...
Passé cet écueil, on s'immerge vite dans cette aventure bien rythmée. Même si le scénario est très linéaire, les scènes de combats, en particulier à dos de dragons (ou reptiles volants, plus précisément), sont spectaculaires. Les décors sont toujours aussi majestueux et les portraits des personnages parfaitement réalisés.
On peut donc dire que ce second volet est plus réussi du point de vue du scénario, mais quand même, une question se pose : la bravoure de ce guerrier l'empêche-t-elle de réfléchir ?
Car il faut tout de même être un bon nigaud pour tomber successivement dans tant de pièges grossiers.
Mais, bah, ça n'empêche pas de passer un bon moment...

11 1 2008
   

Le mercenaire est engagé par un mage puissant pour une mission de protection qui le mène au-delà des dernière barrière du pays des nuages, vers le pays de glace où habite un ordre mystérieux.
Il y fait la découverte du véritable savoir et de la traitrise d'un homme qui deviendra dans les tomes suivants son ennemi numéro 1 ainsi que Nantay, le responsable de la garde et de la sécurité du palais qui deviendra son plus fidèle compagnon.
Le scénario est plus convenu et assez fréquemment maladroit dans la manière de conter et de découper l'histoire. Nous retrouvons tous les ingrédients de l'Héroïc Fantasy époque Conan, avec des monstres, des gros bras, des belles combattantes, des belles dévêtues, des dragons. On notera que Segrelles n'a pas apporté de magie, mais qu'il préfère la technologie et les sciences, ce qui est une grande différence dans ce type d'univers. L'histoire assez simple est relativement plaisante à lire. L'album se lit aussi rapidement, certainement en moins de 25 minutes.
Sau si, Sauf si nous prenons plus le temps de nous attarder sur les dessins qui sont vraiment magnifiques. Chaque case est un véritable tableau et la peinture de Segrelles est réellement un sans faute. Les perspectives, les cadrages, les expressions, les visages tout est parfait et extraordinaire de beauté et de réalisme. Du grand art dans sa réalisation. On sent que Segrelles a du faire de vrai étude d'art pour atteindre ce niveau de perfection.
Une BD dont la simplicité du scénario accuse les années qui sont passées depuis sa sortie, mais qui ravira les fans des univers de Conan et les nostalgiques de cette époque !