46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Le manoir des murmures, tome 3 : Simon

 
 

Résumé

Le manoir des murmures, tome 3 : SimonAfin d'acceder au résumé de Le manoir des murmures, tome 3 : Simon, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le manoir des murmures, tome 3 : SimonEnfin ! Après 3 longues années d’attente, le troisième tome de la série, livré avec une jolie pastille ‘‘fin de cycle’’ débarque enfin dans nos étales. Ce retard est notamment dû a des déboires de santé de Tirso Cons, le dessinateur, qui s’est notamment cassé le bras, ce qui n’aide jamais pour dessiner…
Après 2 premiers albums qui allaient crescendo je l’avoue maintenant : comme je l’avais annoncé, cette série a rejoint mes étagères.
Ce nouveau tome clos avec brio ce cycle. D’ailleurs la fin proposée permet aussi bien de clore parfaitement la série en apportant toutes les réponses attendues que de continuer l’aventure avec une conclusion suffisamment ouverte pour laisser libre cours à l’imagination des auteurs (choix que j’aimerais bien d’ailleurs :-) le futur de Sarah étant un très bon sujet à traiter !).

Cet album livre donc tous les derniers secrets que nous attendions. Certes, après le tome précédent où beaucoup d’éléments nous étaient livrés, cet album est moins riche en révélation, mais cela est largement compensé par une action omniprésente sans paraitre trop envahissante. Au fil des pages, et dans la parfaite continuité du T2, nous découvrons que Simon et Démian finalement n’étaient pas si éloignés l’un de l’autre et que le bien et le mal ne sont vraiment qu’une question de perspective et de point de vue…
L’action superbement mise en image par Tirso nous livre quelques très belles pages, avec un découpage et une mise en page habile et souvent aérienne. Certaines planches offrent peu de cases nous permettant d’adhérer à ces combats utilisant un espace immense, flottant au dessus des nuages. Le développement de la personnalité de Sarah permet tant au scénariste qu’au dessinateur de se faire plaisir, et par la même de me faire plaisir. Cette petite fille est décidemment pleine de ressource et prend logiquement son destin en main de manière impressionnante. La couverture la mettant en scène laisse d’ailleurs présager des changements qui s’opèrent de son coté…
Si le trait de Tirso, n’est pas toujours exempt de défaut, je dois admettre que son style m’a conquis et que sa vision pour la mise en page, son jeu des perspectives et des angles de vue est impeccable rendant les combats et les actions très dynamiques et parfaitement lisibles.
Les couleurs de Javi Montes sont là aussi encore une fois parfaitement maitrisées. Les couleurs nous plongent dans une ambiance sombre avec une action se déroulant souvent de nuit. Malgré tout, la lecture et la vision des cases est toujours aisée. Les ambiances sont parfaitement rendues pour un résultat graphique fort sympathique.
J’ai pourtant un léger pincement au cœur quand je vois l’intérieur des pages de couvertures avec des dessins en noir et blanc de Tirso, magnifiques et qui me font penser que malgré tout, la finesse et la richesse des détails que Tirso pourrait mettre dans son trait sont estompés et quelques peu écrasé par la mise en couleur (faut bien pinailler…).

Entre trahison, rébellion, revirement de situation, émotions, action, voilà, ce cycle qui se termine de fort belle manière et je ne saurais que le recommander tant pour sa qualité scénaristique que pour la richesse et l’imagination graphique dont il fait preuve.


Chronique rédigée par Chalybs le 09/09/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,49 13,49 13,49
Acheter d'occasion : 99,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Aout 2011

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le manoir des murmures, tome 3 : Simon, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 6 2013
   

Après le temps des révélations dans le tome précédent, voici le temps de l'action, avec cet affrontement physique entre les druides et les vampires et autres Lycanthropes. Ca bouge dans tous les sens, les affrontements sont violents et sanglants à souhait, tout le dynamisme des scènes donne le tournis, et l'aspect très fantastique du dessin reste maîtrisé sur le bout des doigts. Cet album saura ainsi convaincre par deux aspects : le dessin reste de très bonne qualité, avec une technique assez impressionnante pour nous immerger dans cet univers (même si le côté très sombre semble, encore une fois, écraser la finesse du trait), et le scénario nous propose quand même quelques avancées, et notamment cette idée que personne il est bon, personne il est méchant. En fait, ce sont tous les personnages de cette histoire qui sont troubles, changeants comme leur nature peut l'être et finalement, rien ne sera vraiment simple et tranché. A noter également la transformation ultime de Sarah, qui reste également un grand moment du scénario, comme du dessin. On attend maintenant la suite !

23 9 2011
   

Après trois longues années d’attente, David Muñoz et Tirso Cons livrent donc enfin la conclusion de cette trilogie fantastique.

Une comparaison rapide entre la couverture de ce troisième volet et celle du tome d’introduction, permet d’ailleurs de remarquer que la petite Sarah a bien changé au fil des tomes. Outre le changements au niveau de sa personnalité et de son physique, la jeune héroïne de cette saga a également du faire un choix cornélien entre le camp des hommes de Simon et celui des monstres de Demian. Au fil des informations distillées par l’auteur, la ligne entre le bien et le mal s’estompe d’ailleurs assez vite et même le lecteur commence à hésiter entre les motivations des uns et des autres. David Muñoz ne revient pas seulement sur l’origine de cette lutte sans merci qui dure depuis des siècles, mais dévoile également les raisons et les secrets de chacun. La conclusion de cette intrigue imprégnée d'étrange et de fantastique, bercée par des conflits par-delà les siècles et centrée autour de transformation d’humains en lycanthropes, s’avère donc riche en révélations, trahisons et rebondissements.

Mais ce qui caractérise surtout ce troisième tome est le rôle plus important qu’y joue l’action. Le huis-clos mystérieux qui caractérisait encore le début de cette saga fait maintenant place à une série de combats dynamiques entre les deux clans. Alors que la destinée des jeunes orphelins se précise, le manoir des murmures qui les abritait, ressemble de plus en plus à l’Institut du Professeur Xavier. Ce final explosif au parfum de comics est d’ailleurs parfaitement mis en images par Tirso Cons. Le style dynamique et vif du dessinateur espagnol et sa maîtrise du découpage siéent parfaitement à ce final bercé par l’action. Le bestiaire impressionnant proposé par l’auteur ne fait qu’augmenter l’attrait visuel de cette conclusion très réussie, qui apporte toutes les réponses nécessaires, tout en laissant la porte entrouverte à un éventuel deuxième cycle.

Un triptyque fortement conseillé !