46 449 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 6 : Rêve
 

Le Maître de Jeu, tome 6 : Rêve

 
 

Résumé

Le Maître de Jeu, tome 6 : RêveAfin d'acceder au résumé de Le Maître de Jeu, tome 6 : Rêve, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Maître de Jeu, tome 6 : RêveVoilà une fin bien décevante…Le précédent opus m'avait grandement laissé sur ma faim. J'espérai que le dernier tome de cette série soit éclatant, explosif, riche en révélations. Et bien, je n'ai pas eu tout cela. Le rythme du scénario m'a semblé terriblement lent. Beaucoup de blabla, afin de nous dévoiler tous les secrets de l'île et des différents protagonistes. Alors, l'action, forcément passe au second plan. Seules les (5 ?) dernières pages nous offre un peu de remue-ménage. Certes, l'action ne fait pas tout dans une série, mais encore faut-il que les révélations soient au niveau. Et malheureusement, puisque je connais déjà l'univers des stryges et que les deux autres séries parallèles "Le Chant des Stryges" et "Le Clan des chimères" ont-elles avancé à une fréquence normale, le maitre de jeu arrive en retard et les révélations ne le sont qu'à moitié. Aucune vraie surprise en somme, que des faits auxquels on pouvait s'attendre. Sûrement, si nous n'avions pas perdu tant de temps entre les albums 4 et 5, ce sentiment de creux aurait été moins prononcé car les secrets de Sandor G Weltman maintenant déjà bien entamé dans le chant des stryges aurait-il été plus original.

Coté dessin, je ne suis décidemment pas fan du travail de Horne. Son trait pour autant est personnel et surprenant. Un mélange de finesse ultime de trait et de plâtras d'ombres grasses au marqueur pointe XXL. Un mélange de formes générales rondes et de semblant de détails aux lignes brisées et agressives. Le résultat est surprenant mais je ne le trouve pas joli.
Le manque de détails des décors et le manque de détails en général m'ont là encore perturbé, Horne utilise beaucoup trop les grandes zones d'ombre (pour s'éviter du travail ? ;) ) et cela donne des images sombres et désagréables.
Je viens de lire que le style préféré de Horne est le Comics. On le sent bridé ici, presque brimé.
Pour autant, le traité graphique personnel est à noter. Horne sera surement plus à son aise dans une BD sur laquelle il aura la main dés le départ.

Les couleurs pour leur part ne sont pas non plus les meilleures que j'ai pu voir. Informatiques, là aussi cela manque de vie et de sensations.

Je suis bien déçu, cette série qui commençait sur les chapeaux de roue, finalement ne mérite pas ses 6 tomes. Les trois premiers, avec leur ambiance de thriller d'épouvante valaient la peine de les lire, mais au fur et à mesure que l'on avance, le scénario s'enlise dans les explications et le rythme devient ennuyeux.
Une série monte généralement en pression, va crescendo, ici c'est le contraire…Plus l'on avance dans l'aventure et plus on a envi de dormir.

Dommage, vraiment dommage.

Seul bon point finalement, le format classique, toujours à moins de 10 euros qui rend cette BD toujours abordable, mais ceci reste une bien piètre consolation ! :(


Chronique rédigée par Chalybs le 04/04/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 41,40
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.67
Dépôt légal : Avril 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Maître de Jeu, tome 6 : Rêve, lui attribuant une note moyenne de 2,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 7 2019
   

Je trouve cette fin d’histoire plus maîtrisée que les tomes précédents dans la mesure où c’est avec une certaine rigueur que l’on tente de nous retracer tous les événements du passé. Alors, du coup, c’est assez verbeux, mais cette explication était vraiment nécessaire. Et même si j’ai également lu « Le chant des Stryges » et « le clan des chimères », je trouve important, pour la bonne tenue de cette série et de cet univers, que tout soit enfin clarifié.

Même si la réalisation n’est pas vraiment à la hauteur de l’ambition de la série, et de son univers. Il faut dire que le scénariste s’est un petit peu enfermé dès le premier tome dans cette histoire avec des rôlistes qui, en dernier tome, n’ont plus grand-chose à proposer. Quentin lui-même a du mal à trouver sa place, et le véritable plus aurait été de nous expliquer pour lui, et pas les autres gamins ou les autres personnages, ont cet étrange pouvoir de converser avec un Stryge. Cela manque au récit. De ce point de vue, « le clan des chimères » apportait véritablement quelque chose, en revenant sur les personnages de Abeau et de Cylinia. Ici, on se demande un petit peu quel personnages principal fait le lien, et continuera de le faire, avec la série principale… Au niveau de la réalisation toujours, il y a le dessin, qui n’est vraiment pas au mieux de sa forme, et une colorisation qui est quand même assez spéciale, avec ces grands aplats noirs en guise d’ombres. Par ailleurs, le traitement graphique du rêve de Quentin aurait pu être traité avec plus de légèreté pour rendre compte de l’univers onirique, et non réel, dans lequel il évolue. Là, c’est quand même très brut, comme conception du rêve…

Donc oui pour les explications et la cohérence d’ensemble, mais un gros gros bémol pour la réalisation. Pour le scénario, on peut toujours imaginer que cela rebondisse dans la série mère, même si je vois mal comment. Pour le dessin, il n’y a plus rien à faire, malheureusement.

1 7 2013
   

Je n'ai pas trouvé ce dernier tome transcendant, loin de là. L'avantage par rapport à Chalybs, c'est que je n'attendais vraiment rien de cette série, je n'avais pas aimé les deux premiers tomes et du coup, je ne suis jamais réellement rentré dans la série.
Alors qu'en est-il de ce dernier tome ? Tout de même un peu meilleur que le précédent au point de vue du scénario, mais là, il n'y a aucun mal. De plus comme c'est une fin de cycle (ou de série ?) il y a bien sûr des révélations...
Le problème c'est que les révélations se font par blabla, c'est du coup moins drôle (si ça l'était encore) et pas du tout dynamique.

Côté dessin, c'est là aussi un peu meilleur que le tome précédent, mais ce n'est absolument pas dans mes goûts. Et les couleurs c'est pire...

Cette série ne me laissera pas un souvenir impérissable, et globalement j'ai toujours autant de mal avec les séries autour des stryges.