46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 3 : Matrice
 

Le Maître de Jeu, tome 3 : Matrice

 
 

Résumé

Le Maître de Jeu, tome 3 : MatriceAfin d'acceder au résumé de Le Maître de Jeu, tome 3 : Matrice, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Maître de Jeu, tome 3 : MatriceJe pense que cette BD est vraiment très très bonne en tout point ! Rien à redire...

Le scénario est très interessant et cohérent : tout semble naturel, les réactions des personnages, etc etc...
Corbeyran arrive à mener une histoire avec un héros handicapé, c'est pas facile, car j'imagine que c'est un problème qui se pose à chaque fois ! Comment faire descendre Quentin dans un trou alors qu'il est handicapé ? Bonne question ! Mais même avec une question de ce type, Corbeyran arrive à faire un scénario super !! Une BD très violente, des héros faibles face à une situation des plus dangereuses, l'auteur n'hésite pas encore une fois à sacrifier un personnage important...et termine ce premier cycle sur une grande découverte !

Les dessins sont très soigés, genre manga, et les couleurs à l'aquarelle sont vraiment époustouflantes ! Ce jeune dessinateur n'a pas fini de nous étonner...


Chronique rédigée par Charly le 09/05/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CharlyReflet de l'avatar de Charly
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 2,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.86
Dépôt légal : Avril 2002

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Maître de Jeu, tome 3 : Matrice, lui attribuant une note moyenne de 2,86/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 7 2019
   

Mouais… si le deuxième tome apportait un peu de nouveauté avec ses nouveaux personnages, le côté caricatural de ces dernier dessert une nouvelle fois l’histoire. C’est le cas notamment de ce personnage que l’on a envie d’appeler Adolf, et qui fait preuve d’un entêtement et d’une violence assez peu crédibles dans le contexte. Les personnages semblent s’effacer au fil des pages, avec un dessin qui devient de moins en moins précis et tombe parfois dans le style manga alors que jusqu’ici, un certain équilibre était trouvé. Un peu comme dans le premier tome, on a du mal à croire à ces réactions qui sont un petit peu atones au regard de la situation : les personnages meurent les uns après les autres, et cela ne semble pas perturber particulièrement certains de nos personnages qui restent ancrés dans leur bêtise. De même, le jeune Quentin vient de perdre ses parents mais ne semble pas affecté plus que cela.

Heureusement, dans cet album, il y a également des passages plus réjouissant, et notamment l’explication de ce qui s’est passé dans le village à l’époque, qui bénéficie d’une belle narration et de dessins à la patte historique qui sont particulièrement réussis. De même on appréciera les découvertes finales que fait Andreas sur sa propre famille, entretenant cette ambiance d’épouvante et d’horreur que le scénariste a voulu pour cet arc.

On ressort donc une nouvelle fois avec un sentiment mitigé, avec des passages parfaitement maîtrisés mais des personnages que l’on a encore du mal à cerner, que ce soit graphiquement ou au niveau de leur personnalité. Comme certains semblent particulièrement détachés, on a du mal à s’impliquer pour eux, même si le contexte aurait dû nous happer dans la grande aventure.

7 6 2013
   

Voilà, ce tome est tellement différent des autres que je n'avais pas aimés, que je préfère celui-ci. Déjà parce que je ne m'y suis moins ennuyé, pour tout dire j'avais du mal avec ces histoires de jeu de rôle, de bestioles mystiques, bref la sauce ne prenait pas.

Au moins là c'est différent, ça vire au gore, au huis clos bien débile, et finalement je m'y suis moins ennuyé. En plus certains passages sont tellement ridicules (le déterrage de squelette, le méchant qui tire sur tout ce qui bouge...) ou tellement cousus de fil blanc (la descente dans le gouffre, l'arrivée du grand costaud qui bute tout le monde...) que ça finit par me faire rigoler.
Graphiquement j'ai trouvé ça légérement mieux...

Enfin, c'est toujours pas la série du siècle, et je ne sais toujours pas où le scénariste veut en venir, j'ai l'impression qu'il veut tuer tout le monde... De toute façon ils sont tous antipathiques, alors...

9 8 2005
   

Ce tome nous montre comment bâcler un cycle qui reposait sur deux excellent tomes dans la ligné du "Chant des Stryges", mais en beaucoup plus angoissant. Seul le petit Quentin, poussé par la curiosité et l’intelligence, reste fidèle à lui-même dans ce huis clos qui s’était diaboliquement installé dans les tomes précédents et qui vire maintenant vers la série gore B avec des meurtres incohérents et plus ridicules les uns que les autres partout sur l’île. Grosse déception.

25 2 2005
   

Eh ben je persiste et signe ! Veni, Vidi et ouiiiiiiii !
Y a rien à faire j'arrive pas à trouver de défauts à cette série y compris ce tome: elle a été écrite pour moi c'est sur !!

A commencer par l'aspect graphique.
Il y a des détracteurs du dessin, et ba moi j'adore ( peut etre ne suis-je pas perfectionniste ). Le trait n'est pas aussi soigné que dans certains albums mais l'ambiance est là et bien là.
Le découpage des planches est très cinématographique, le choix et l'alternance de vignettes très différentes ( ainsi que leur disposition dans la page) donne ce coté particulier que j'admire. J'aime particulièrement les planches qui correspondent à la mise en image des lettres et manuscrits lus par Quentin.

Et que dire du scénario! Les informations sont distillées avec une justesse chirurgicale (toujours au bon moment ). On en apprend plus qu'en à la vie de Théodore Van Harbow et de ce qui est arrivé sur cette île maudite. La situation sur l'île se débloque mais d'autres interrogations sont soulevées ( rôle de Kerguelen et de son amulette ?). Les personnages sont emmenés dans une quête toujours plus glauque et effrayante.

Encore quelques références : le moyen de transport de quentin dans les sous-terrain ( cf Alien 4 ) et la descente dans le puit de l'horreur ( cf L'affaire Charles Dexter Ward de Lovecraft).

J'ai peut etre été hypnotisé par Corbeyran et Charlet sur ce coup-là mais cet album est une pure merveille !

23 8 2002
   

Moi aussi j'ai été assez déçu par ce tome. Avec un tome 2 aussi entraînant, je pensais ne plus lâcher prise et pourtant… On en découvre d'avantage sur l'île et ce qui est advenu de ses habitants, mais l'histoire principale n'avance pas des masses, voire pas du tout.

Le dessin a perdu l'humour des premiers tomes que l'on retrouvait souvent en arrière plan, ou bien dans des clins d'œil… L'intensité du scénario retombe et les couleurs ont du mal à conserver la même ambiance que dans le tome précédent tout du long. Du coup on prête peut être un peu plus attention au dessin et… je vous ai dit au fait que j'étais pas fan du dessin ? ;)

Enfin bon voilà, grosse déception par rapport à ce qu'était le tome 2 mais, bon cela reste intéressant puisque l'on en découvre d'avantage sur les mystères de l'île. Espérons que comme pour le tome 1 cela aura permis de faire un peu le point sur la situation et que l'histoire repartira de plus belle dans les prochains volumes !

27 6 2002
   

Culte? Ah bon.
Ce tome 3 me déçoit vraiment. L'histoire n'avance pas des masses, ça tourne au mauvais film d'horreur à grand coup de monstres, et les relations entre personnages deviennent débiles.

Tout le monde se déteste mais fait quand même équipe pour lutter contre les méchants. L’associé du méchant en chef se transforme en Rambo et arrive pile poil au bon moment pour sauver tout le monde d’une mort certaine, bref, l’horreur. Et la fin n'en est pas une. Il appelle ça une fin de cycle? Ah bon...

Bref, déception de l'année, pourtant j'avais adoré les deux premiers tomes, bouhou...