45 871 Avis BD |19 864 Albums BD | 7 817 séries BD
Accueil
Tome 7 : Dernières migrations
 

Le Grand Mort, tome 7 : Dernières migrations

 
 

Résumé

Le Grand Mort, tome 7 : Dernières migrationsAfin d'acceder au résumé de Le Grand Mort, tome 7 : Dernières migrations, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Grand Mort, tome 7 : Dernières migrationsLe tome précédent avait permis de dévoiler le fonds du scénario de cette série. Macare, de nature hermaphrodite, avait décidé de faire un enfant avec Pauline, et un autre avec Erwan, afin de rétablir l'équilibre des mondes. En effet, les excès de notre civilisation le conduisaient à sa perte, et menaçaient d’entraîner avec lui le Petit Monde. Ainsi, Blanche, en provoquant un cataclysme mondial (le Japon a disparu, désormais), coupait les humains de toutes leurs avancées technologiques et permettait de rétablir un certain équilibre. On découvrait ainsi au sixième tome le véritable message écologique de la série, présenté sur fonds de petits peuples bretons, qui en faisait toute l'originalité. Si ce septième tome me paraît en comparaison moins prenant, c'est qu'il surfe sur cette idée, mais sans nous donner davantage de clés pour comprendre. On s'attendait pourtant à ce que le scénariste, sur sa lancée, aille au bout de son idée originale et nous délivre de toutes ces questions qui nous taraudent : pourquoi deux enfants dans deux mondes ? Pourquoi Blanche a-t-elle ces capacités ? C'est quoi, cette histoire de connaissance ? et cette idée de transporteur? Avec un(e) Macare (ce n'est pas de l'écriture inclusive, c'est juste que Macare est hermaphrodite, vous dis-je !) dans un état entre la vie et la mort, avec un Erwan qui ne s'approche plus de Blanche et avec une Pauline toujours en pleine traversée, les réponses ne sont pas légion. Alors, certes, les conditions post-apocalyptiques sont bien rendues, avec les humains qui perdent parfois de leur humanité, et parfois assez ironiques, avec cette vague de migration vers l'Afrique, moins touchée car moins développée, mais on a l'impression que le scénario fait du sur-place. On avait l'impression qu'après une très longue mise en place, le rythme s'accélérait un petit peu dans le tome 6 mais la tension redescend d'un cran dans cet ouvrage et on attend que les choses soient davantage explicitées.

Toujours servie par un superbe coup de crayon, mis en couleur avec soin et goût, l'histoire retombe ici dans le travers qu'on lui connait : c'est lent, et les révélations dans ce septième tome sont une nouvelle fois bien (trop) rares.


Chronique rédigée par gdev le 10/01/2018
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3077 (74,41 %)
  • 328 (7,93 %)
  • 730 (17,65 %)
  • Total : 4135 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 14,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00