45 718 Avis BD |19 788 Albums BD | 7 803 séries BD
Accueil
Tome 3 : Blanche
 

Le Grand Mort, tome 3 : Blanche

 
 

Résumé

Le Grand Mort, tome 3 : BlancheAfin d'acceder au résumé de Le Grand Mort, tome 3 : Blanche, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Grand Mort, tome 3 : BlancheJ'attendais beaucoup de cet album et finalement, je suis presque déçu. Toute la première partie, qui présente la recherche et la filature de Pauline par Erwan et Gaëlle, me semble bien longue. Elle n'apporte pas grand chose à l'histoire, si ce n'est nous indiquer qu'encore une fois, depuis le retour de Pauline, cette dernière semble porter la poisse à son entourage sentimental ou géographique. Cela permet également d'insister sur le caractère inquiétant de sa fille Blanche, qu'annonce la couverture. Mais dans le fonds, tout ceci sent un petit peu la répétition avec le tome précédent et on a l'impression qu'il ne se passe pas grand chose de nouveau.

Ensuite, tout le monde se retrouve, tout le monde est réunit et on se dit que l'on va avoir droit aux explications que l'on attend depuis le début du tome 2 et ce n'est pas vraiment le cas. Certes, Pauline et Erwan ont bien la prescience de ce qui a pu leur arriver dans le monde parallèle, mais ce passage, qui aurait dû se situer au centre du récit, est assez vite expédié et n'a pas la force attendue.

Il ressort de cet album une espèce de langueur et de lenteur et on se demande quand l'intrigue va enfin commencer. Pour nous faire passer le temps, il y a bien ce trio de sentiments entre Erwan, Pauline et Gaëlle, auquel il faut bien ajouter la présence inquiétante de Blanche, mais comme il ne se passe pas vraiment grand chose, j'ai l'impression d'être passé à côté. Finalement, ce troisième tome ne vaut le détour que pour sa dernière planche, où une surprise attendue est enfin révélée.

Heureusement, il reste cette bonhommie portée par le dessin si charmant de Mallié qui fait que cet album est agréable à regarder. Mais c'est quand même assez peu : on en est au troisième tome maintenant et il serait bon que le rythme s'accélère un petit peu. On a l'impression que l'auteur prend son temps pour monter les patiemment les différents éléments de son scénario, et le rythme de la série en pâtit.


Chronique rédigée par gdev le 25/07/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3051 (74,85 %)
  • 287 (7,04 %)
  • 738 (18,11 %)
  • Total : 4076 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 9,82
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Octobre 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Grand Mort, tome 3 : Blanche, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 5 2016
   

Ce troisième tome présente à peu près les mêmes défauts et les mêmes qualités que le précédent.
L’histoire en elle-même avance sur un faux rythme constant qui donne une impression toujours présente de pas assez, pas assez vite, pas assez intéressant.
Et pourtant, j’ai lu cette BD sans lassitude.
Si l’histoire manque de rythme et de rebondissement, la narration est porteuse. Cette BD n’est pas qu’une histoire de sortilège, de disparition, de mystère. L’histoire tente d’être plus profonde en prenant le temps de développer les sentiments des personnages, en prenant le temps de donner des scènes de vie qui n’apporte surement rien à l’histoire qu’un peu d’humanité. On prend le temps de donner du temps au temps.
Je ne suis pas forcément fan, car au final, l’histoire n’avance pas vite, mais cela a le mérite de donner une vraie âme à cette série.
En dehors de ça la trame principale, quand elle veut bien avancer, est intéressante, prenante, intrigante.
On se demande vraiment comment le monde a pu tourner casaque aussi rapidement, comment Pauline a pu accoucher aussi rapidement.
Blanche sa fille est un personnage très intéressant et malgré son caractère peu commode, je m’y suis tout de suite attaché ; Tentant de comprendre sa psychologie forcément partagée entre les 2 mondes, son attachement et protectionnisme étouffant pour sa maman.

Mais malgré son scénario que l’on aimera, ou pas, je suis fan du dessin de Mallié.
Ses décors et ses personnages sont magnifiques.
Chaque endroit est doté d’un style particulier, présentant une « âme » qui vous laisse rêveur.
Chaque personnage a une vraie gueule collant à la personnalité, un graphisme sachant varier, trancher, dans les représentations. Chaque personnage est unique et recherché.
Les décors nous plongent rapidement dans chaque ambiance. Entre la misère de la ville et le refuge de la campagne. Les sans-abris envahissants et les troupeaux de vaches décimés le long des voies ferrées. Un gros plan sur un visage, un plan large sur la campagne et me voilà rêveur, songeur perdant quelques secondes à apprécier le travail.

Au finale, du coup même si le scénario n’est pas toujours moteur, rien que pour le plaisir des yeux, je tourne chaque page avec plaisir.