46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 4 : Vae Victis
 

Le Fléau des Dieux, tome 4 : Vae Victis

 
 

Résumé

Le Fléau des Dieux, tome 4 : Vae VictisAfin d'acceder au résumé de Le Fléau des Dieux, tome 4 : Vae Victis, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Fléau des Dieux, tome 4 : Vae VictisIci, plus de trahison, plus de manigance de palais et de bruit de couloir.
L'heure a sonné pour les deux incroyables ennemis de se livrer le combat ultime. La lutte fratricide a commencé et rien ne pourra l'arrêter. Ni la fatigue, ni la peur et encore moins la raison. Seule la haine de l'autre permettra à chaque camp de se battre jusqu'au bout.

Ce tome présente un combat pharaonique, que dis je, titanesque, que dis je, divin ! Dans son sens littéral premier. Car ici aucune douceur, aucune pitié !

Certains dessins, certaines représentations de la lutte épique dépassent tous les superlatifs qui me viennent à l'esprit.

La tactique employée par les deux clans est imprévisible et franchement, depuis le début de la série je m'incline devant mes deux nouvelles divinités de l'univers de la BD Valérie Mangin et Aleksa Gajic.


Chronique rédigée par Chalybs le 15/06/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,26 12,26 12,26
Acheter d'occasion : 4,94
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Janvier 2004

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Fléau des Dieux, tome 4 : Vae Victis, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 12 2009
   

Et voilà encore un grand album, qui voit se jouer le combat entre Kerka/Flavia/Flavius (je sais, c'est difficile à suivre) et Attila. Un combat interstellaire de toute beauté, qui fait en plus intervenir des créatures fantastiques, les fameux léviathans dont on entend parler depuis le début de l'histoire. Un tome qui pourrait s’intituler le choc des titans, à moins que ce ne soit celui des dieux. Ce tome présente un rythme époustouflant pour ce combat spatial, mais encore une fois, il est agrémenté de beaucoup de révélations sur les temps anciens, et sur le fonctionnement du monde qui s'offre à nos yeux. Un tome qui est donc très bien dosé d'actions et de réflexions, mais aussi de beaucoup de sentiments divergents et différents que le lecteur ne peut s'empêcher, lui non plus, de ressentir.

Encore une fois, c'est un très beau tome qui nous est offert, aussi bien sur le fonds avec un scénario magnifique, que sur la forme avec un graphique du même tonneau. Encore une fois, c'est un sans faute pour ma part, un album d'une qualité exceptionnelle. Et avec ce final, je n'ai qu'une envie : me plonger dans le tome suivant.

29 10 2007
   

Ca y est, les 2 flottes se font face ! Et la bataille sera épique ! Cet épisode tranche avec les précédents : il s'agit ici de l'affrontement de deux stratèges, animés par la rage de vaincre et plus encore par la haine de leur ennemi !

Pour moi qui ai un faible pour les scénarii complexes, ce tome est légèrement en retrait car principalement consacré sur la grande bataille spatiale. Mais les intrigues n'y sont pas pour autant totalement oubliées : dans cet Orbis romain, on passe vite du statut de sauveur à celui de traitre accusé de collusion avec l'ennemi...

En fait, ce tome, indépendamment de sa qualité intrinsèque, vaut également par ses rebondissements et révélations sur la fin, qui ouvrent toutes grandes les portes à une suite passionnante, malgré l'apparence assez définitive de la chute.

Et bien sûr, on reste subjugué par le graphisme, qui ne connait toujours que très peu de faiblesses (ah si quand même : j'aime un peu moins la couverture que les précédentes).

Les amants ennemis ont encore beaucoup de choses à découvrir, et c'est avec grand plaisir que je suivrai la suite de cette antique fresque galactique !

28 9 2006
   

Alors que les tomes précédents nous menaient de surprise en surprise, au fil des trahisons et rebondissements, ce tome-ci se concentre surtout sur le combat spatial fratricide que se livrent Flavius Aetius et Attila.

Le scénario est plus linéaire car chacun des deux personnages principaux va rejoindre son destin : un destin écrit dans l’antiquité et qui se rejoue ici à l’échelle intergalactique. Plus de trahissons ou de fourberies : place à l’affrontement final ! Un combat violent et sanglant, nourri par la haine d’Attila envers les romains, mais également un combat tactique intéressant et de toute beauté.

Graphiquement, mis à part quelques défauts au niveau des personnages en gros plan, cela reste de toute beauté. Au niveau de la colorisation, j’ai l’impression que ce tome est un peu moins sombre, avec moins de couleurs verdâtres.

Bref, un splendide combat entre les romains et les huns, avec un Attila et une Flavia Aetia qui donnent tout ce qu’ils ont lors de ce combat et qui méritent donc amplement ces petites vacances au soleil en fin de tome ;).