46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Le dormeur
 

Le Dormeur : Le dormeur

 
 

Résumé

Le Dormeur : Le dormeurAfin d'acceder au résumé de Le Dormeur : Le dormeur, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Dormeur : Le dormeurSummum de l’itération iconique, ce petit album est composé d’une seule et même image, répétée 168 fois. Les strips sont très inégaux, certains m’ont vraiment fait rire alors que d’autres m’ont laissés complètement indifférent… On retrouve bien sûr un humour et des thèmes chers à l’auteur.

L’album lui-même, s’il est tout petit, est de bonne qualité, joli et agréable au toucher, ce qui je pense justifie son prix (6,50 euros).Par contre, je ne pense pas qu’il soit vraiment nécessaire de le lire, sauf peut-être pour les fans ultimes de Trondheim. Les strips sont dans l’ensemble assez moyens, et notre Lewis préféré a fait de biens meilleures choses depuis.

(N’empêche, les fans en question vont dévaliser les librairies, alors s’il vous intéresse…)


Chronique rédigée par CoeurDePat le 27/01/2003
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CoeurDePatReflet de l'avatar de CoeurDePat
Statistiques posteur :
  • 257 (75,15 %)
  • 18 (5,26 %)
  • 67 (19,59 %)
  • Total : 342 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,45 10,45 10,45
Acheter d'occasion : 5,73
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.30
Dépôt légal : Mai 1993

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Dormeur : Le dormeur, lui attribuant une note moyenne de 3,30/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 3 2006
   

Hé ben, les avis ne vont pas tous dans le même sens... Je me situe plutôt du côté des déçus que du 5/5.

Certes, l'album est signé Trondheim, auteur indispensable de la nouvelle bande dessinée. Certes, le dessin minimaliste (la même case répétée tout au long de l'album, ce qui m'a fait penser à un gag de Franquin dans "Idées noires" sur un prisonnier) n'est pas une idée forcément mauvaise. Mais tout repose sur le scénario, enfin disons sur les dialogues. Et "Le Dormeur" paraît bien moyen sur ce plan.

Les gags sentent le réchauffé. C'est du vu et revu dans des strips américains. J'ai souri à quelques répliques, rien de plus. Trondheim ne surprend pas : n'importe quel auteur aurait pu signer cet album. C'est dire si "Le Dormeur" n'est en rien indispensable : contentez-vous de le lire si vous êtes fan de Lewis Trondheim et investissez plutôt dans ses albums qui donnent plus la mesure de son esprit novateur et créatif.

15 12 2004
   

Cet album est une réflexion sur les réflexions que nous pouvons avoir au lit.
C'est donc une succession de scénettes, avec dans chaques case un bonhomme aux trait minimalistes (trondheim oblige) et un bonnet de nuit sur la tête. Les dessins sont donc très répétitifs et nous avons l’impression de voir à chaque foi la même vignette… Un décor inchangé mais des remarques uniques et pertinentes. Ainsi nous retrouvons dans cet opus une atmosphère familière, drôle et très proches des réfléxions pensées - idiotes ou non - dans le lit…
Niveau graphisme c'est peut-être lassant mais niveau contenu - dans les phylactères - c'est merveilleux. On va du délirium sans intérêt aux idées et vérités concrétes et sensées. Des histoires, somme toutes, proches de la réalité, toutes en finesse, amusantes, mignones et marrantes. Le héros insomniaque - qui révéle nos côtés obscurs, ceux qu'on ne veut révéler, ceux dont on a honte parfois -est loin d’être une lumière. Lui et sa philosophie se font souvent envoyer promener par l'épouse, plus réaliste que son mari…

Bref, dans le même esprit que le chat de Geluck, mais je trouve que Trondheim est meilleur dans ce domaine, c'est franchement mieux, et beaucoup plus marrant !

27 10 2004
   

Ah la la, ce Trondheim il m'étonnera toujours ! Non franchement, se servir d'une seule et même image (au moins il s'est pas fait chier...) et raconter des trucs aussi tordant à chaque fois, y'a que lui pour faire un truc pareil.

Le Dormeur est un macho, le Dormeur est une feignasse, le Dormeur n'arrête pas de râler... bref le Dormeur est un homme marié (excusez moi pour le stéréotype, heureusement que tous les hommes ne sont pas comme ça). Le Dormeur discute avec sa femme, il en ressort d'ailleurs un amour assez vache mais terriblement attendrissant, le Dormeur pose des questions... y répond parfois, et par dessous tout, le Dormeur n'aime pas qu'on se foute de sa gueule en particulier s'il se fait vanner par sa femme.

Le Dormeur est un personnage à découvrir, mais n'oubliez pas : le Dormeur a toujours le dernier mot (et oui, on se refait pas !).

29 7 2003
   

Et bien, vraiment pas du tout d'accord avec l'avis précédent. C'est bien simple, j'ai adoré :)

Bon, cet album de Lewis Trondheim, une fois de plus, fait office de figure de style dans sa forme. La même image du dormeur, donc, sagement allongé dans son lit, bonnet de nuit vissé sur la tête, qui entretien divers dialogues avec sa conjointe, entre autre.

Le tout est très fin, comme toujours chez Trondheim. J'ai toujours très peur des séries des strip de 3/4 cases, car généralement l'ensemble ne me fait que moyennement sourire. Mais là, c'est clairement très bon, parfois très drôle.

Le dessin (et je dis bien "LE" ;)) est... sympa :) minimaliste comme il se doit chez l'auteur, il nous démontre qu'il n'est pas la peine de déployer l'arsenal graphique pour dépeindre un visage expressif.

Bref.. J'aime :)