46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 8 : Le Pnume - Partie 2
 

Le cycle de Tschaï, tome 8 : Le Pnume - Partie 2

 
 

Résumé

Le cycle de Tschaï, tome 8 : Le Pnume - Partie 2Afin d'acceder au résumé de Le cycle de Tschaï, tome 8 : Le Pnume - Partie 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le cycle de Tschaï, tome 8 : Le Pnume - Partie 2Dernier album de la série !!! Mon dieu, ça fait toujours un peu bizarre d'ouvrir un album comme ça ! Commencée en 2000, les huit années sont passées beaucoup trop vite. Difficile de se dire que cela fait déjà 8 ans ! Mais bref, arrêtons de se lamenter. Ce dernier album verra Adam finir enfin sa quête. Seul défaut au final à cette série, la fin sans grande surprise qui voit Adam réussir ce qu'il avait entrepris depuis tant de temps. Petit défaut encore, j'ai trouvé la fin trop rapide, et trop sèche, manquant d'émotion. Pas d'adieu larmoyant, pas d'au revoir débordant. Hop une page et puis s'en va. Pas de petite phrase qui me marquera et pourtant pour un dernier album on attend toujours une fin digne de ce nom. Ici, donc nous nous apercevons que ce n'était vraiment pas la priorité de l'auteur. Si cette BD est fidèle au roman, alors Jack Vance désirait vraiment plus livrer et explorer un univers personnel plutôt que de réfléchir sur le pourquoi du comment de l'arrivée et du départ d'Adam Reith.

Dommage. Mais au moins, une chose est sûre, la série est finie, nous avons fait le tour des 4 principales races de Tschaï.

Pour le reste, ce tome est dans la pure veine des précédents. De l'intrigue, de l'action, de l'amour…un univers varié et original. C'est toujours un vrai bonheur que de découvrir l'univers de Jack Vance intelligemment mis en BD par JD Morvan et Li-An.

C'était beau, c'était créatif, porté par le trait enfantin de Li-An, manquant de finition et de détails, mais avec une mise en couleur offrant toujours des vu d'ensemble magnifiques, chamarrées et contrastées.

Ce fut une belle aventure, que je ne regrette nullement ! :)


Chronique rédigée par Chalybs le 18/05/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 99,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mars 2008

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le cycle de Tschaï, tome 8 : Le Pnume - Partie 2, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

29 7 2008
   

Globalement déçu par cet album, je ne retrouve absolument pas la magie du roman. En fait, tout au long de cet album on ressent le manque de descriptions qui faisaient la force de l'histoire. Dans le concept des quatre éléments correspondant aux quatre races affrontées par le héros, la Terre, et donc ici les Pnumes, habitants souterrains de Tschaï, est un univers qui a besoin de longues descriptions pour plonger le lecteur dans l'ambiance. Et malheuresement, la BD n'est pas le meilleur support du genre.

On appréciera quand même, au cours de la fuite de Reiyh et de Zap 210, le passage chez les Zafarths, et surtous la façon dont Reith extorque 4000 sequins au montreur d'anguilles Thang.
Sauf si on regrette un peu la conclusion, qui peut paraître trop rapide.

Trop rapide aussi, l'enlèvement de Zap, le chantage de Reith pour la récupérer, le retour au Kislovan, les retrouvailles avec Anacho et Traz. Pour ceux qui ont quand même apprécié l'histoire, n'hésitez pas à vous procurer le roman de Jack Vance, il vous enchantera.

Dernière petite critique sur le scénario : la fin laisse supposer une éventuelle continuation, un possible retour de Reith pour délivrer les humains, et retrouver qui, à l'origine, est responsable de la destruction de son vaisseau. Cela me semble en complète contradiction avec le roman, qui montrait bien qu'on ne peut pas sauver des gens malgrè eux, car, à chaque fois, les humains à qui Adam Reith rendait leur liberté étaient bien embarrassés pour prendre en main leur destin. Mais bon, c'est peut-être un avis très personnel.

J'ai bien aimé par contre certains aspect du dessin, notamment la transformation de Zap 210 de 'petit garçon malade' à 'jeune femme séduisante'. Pour le reste, il n'y a pas vraiment de progression, la qualité est resté constante, c'est déjà ça.

Au global, un album inutile si on ne possède pas, ou si on n'a pas lu, les sept précédents. Mais une collection qui peut faire honneur à votre bibliothèque, malgrè tout.