46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Le Client
 

Le client : Le Client

 
 

Résumé

Le client : Le ClientAfin d'acceder au résumé de Le client : Le Client, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le client : Le ClientAugustin Mirales est un p'tit bonhomme au physique fragile. Le gars qu'on croise mais qu'on ne voit pas. Pourtant, Augustin décide un jour d'enlever la fille d'un ponte de la prostitution.

Pour sauver celle qu'il aime, il décide de se rendre seul au night club "el Paraiso" afin de négocier un échange entre les deux jeunes filles. Il va devoir garder son sang froid pour pouvoir récupérer la femme dont il est tombé amoureux. Car Augustin fréquente les prostituées, mais Maria-Auxiliadora est plus que ça. Une étrange idylle et née entre ce quadra féru d'art et la jeune prostituée. La belle équatorienne est venue en Europe remplie d'espoir, mais elle a dû rembourser sa dette à la mafia en se prostituant. Les deux amoureux comptaient s'enfuir mais la pègre ne l'entendait pas de cette oreille et; après un passage à tabac, le jeune femme de disparue dans ce réseau mafieux infernal.

Zidrou et Man nous proposent un one-shot dans le milieu de la nuit en nous montrant un homme prêt à tout pour retrouver celle qu'il aime. Alors, bon, rien à voir avec un film comme "Taken", c'est l'antithèse même. Pas d'action, tout se passe entre les lignes. On ressent la tension due aux enjeux. Augustin est aussi frêle que le caïd est épais, mais sa volonté est sans faille.
"Le client" est un thriller bien ficelé, le trait de Man avec les jeux d'ombres et de lumières est réussi. Bref, une bd efficace mais qui cède parfois un peu trop facilement aux clichés sur le milieu de la nuit.


Chronique rédigée par sigmar le 06/03/2013
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de sigmarReflet de l'avatar de sigmar
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,24 14,24 14,24
Acheter d'occasion : 2,04
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mars 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le client : Le Client, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 3 2013
   

« Le client » est l’histoire d’un homme qui tombe amoureux de Maria-Auxiliadora Alaya, une jeune équatorienne connue sous le nom de Shakira dans le milieu. En s’attaquant à la prostitution, le papa de "L'élève Ducobu" confirme une nouvelle fois sa volonté de s’éloigner progressivement de son ancien lectorat. L’auteur estampillé « jeunesse » multiplie en effet les one-shots plus intimistes et avec des petites perles telles que "Lydie", "La peau de l'ours", "Les folies bergères" ou le récent "Le beau voyage", on peut même dire qu’il le fait avec grand brio.

À la base de cette histoire, il y a le souvenir d’un rencontre improbable de l’auteur avec une prostituée lors de son premier Festival d’Angoulême. Mais je vous rassure directement, cette histoire n’a rien à voir avec le récent récit autobiographique de Chester Brown ("Vingt-trois prostituées"), mais propose un savant mélange entre polar, histoire d’amour et road-movie. L’histoire de ce brave type qui tombe amoureux d’une pute et tente de l’extraire de son milieu n’a certes rien d’original, mais dès les premières pages la magie de Zidrou opère. Il ne lui faut à nouveau que quelques bulles pour vous cueillir et ne plus vous lâcher avant la fin du bouquin. Au sein d’une ambiance polar particulièrement réussie, il plante tout d’abord un personnage que l’on ne qualifiera pas seulement de gentil, mais même de « brave ». Le type, qui n’a rien d’un gros bras, est même assez stupide pour aller se frotter au parrain local dans un bordel du coin. Ce contraste n’est pas non plus novateur, mais fonctionne à merveille.

Progressivement, au fil des flash-backs subtilement distillés, l’auteur lève le voile sur les motivations de cet étrange personnage, revient sur sa rencontre avec Maria et invite à suivre le bras de fer entre deux personnages que tout oppose, mais qui vont tout de même légèrement se rapprocher au fil d’une balade en voiture. Le lecteur a alors le choix : qualifier cette histoire de facile ou se laisser emmener par les personnages et les dialogues de Zidrou. Pour l’instant, j’avoue être assez fan de la deuxième option !

Visuellement, Man, dont j’avais découvert le style en lisant "Mia", parvient à planter une ambiance particulière, qui sied parfaitement au développement de ce très bon polar.

C’est du Zidrou… et c’est donc fortement recommandé ! À lire en écoutant Oum Kalsoum !