46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 4 : Sortilège
 

Le Clan des chimères, tome 4 : Sortilège

 
 

Résumé

Le Clan des chimères, tome 4 : SortilègeAfin d'acceder au résumé de Le Clan des chimères, tome 4 : Sortilège, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Clan des chimères, tome 4 : SortilègeCe fut une agréable surprise de lire ce 4ème tome du Clan des Chimères. En effet, j'avais peur que le cross over avec le dernier opus du Chant des Stryges ne nous en dévoile trop sur l'histoire... finalement ce sont les chimères qui n'en dévoilent pas assez !!

Le dessin est de plus en plus travaillé à chaque album, et si j'aime beaucoup le dragon, j'avais quand même un petit faible pour les fées des précédents volumes (oui parce que côté fées dans celui là, faut avouer que celles des marais seraient plutôt repoussantes à souhait ;))

Et puis pour finir, chapeau également à Yannick pour les couleurs car elles apportent beaucoup à l'ambiance des différents lieux : caverne, chateau, forêt, marais...


Chronique rédigée par Ryle le 11/11/2004
 
 
Statistiques posteur :
  • 12 (100,00 %)
  • Total : 12 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 16,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Aout 2004

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Clan des chimères, tome 4 : Sortilège, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 7 2019
   

Cet ouvrage me semble également moins intéressant que ceux qui l’ont précédé. En cause, le revirement de situation de Cylinia, et l’emprisonnement d’Abeau. Celle qui voulait se débarrasser du demi-frère pour prendre sa place auprès des Stryges sent bien que son projet est voué à l’échec et change donc de fusil d’épaule. Cette inconstance me gêne particulièrement, tout comme d’ailleurs le personnage d’Abeau, qui gagne grandement en maturité alors que rien ne vient vraiment l’expliquer. Par ailleurs, d’un seul coup, on décide que tout le monde était plus ou moins au courant que des monstres habitaient sou le château… Bref, alors que jusqu’à maintenant, on avait le droit à une narration sérieuse et un scénario patiemment construit, on se retrouve un peu dans une sur alimentation constante de ce qui fait l’univers des Stryges, pour que l’on y adhère davantage. C’est un petit peu raté, d’autant que la figure des Stryges présentées dans la série-mère me semble peu à peu dévoyée : ils étaient pour moi des sages emplis de la connaissance du monde, et deviennent ici de vulgaire figures mythologiques telles que le dragon. Bof, bof.

13 6 2006
   

Cette album m'a déçu d'un premier abord.
L'univers des stryges que j'aime tant prend ici un coté "j'en ajoute tant que je peux". Corbeyran voulant différencier le clan des chimères d'avec les deux autres séries de cette univers en rajoute trop. Des vouivres, des dragons, en plus des fées et autres lutins déjà apparus.
La série devient une débauche mythologique trop envahissante.
J'aimais l'univers des stryges et les premiers tomes de cette série par le coté secret et manipulateur des êtres ailés aux grandes dents. Là, ça devient du n'importe quoi. De la surenchère pour essayer de renouveller le genre. Pour moi, c'est trop.

Certes, c'est grand, ça explose, il y a de l'action, ça tue, ça dévore, les mystères de la malédiction se dévoilent peu à peu...Mais il me restera toujours un petit goût d'amertume.

J'en ai profité pour réouvrir le tome 1 et comparer les dessins et les couleurs.
Ces dernières sont identiques dans la qualité et desservent parfaitement l'histoire avec des teintes parfaitement adaptées à chaque environnement. Pas criardes, pas ternes. Très bien quoi !

Le trait quant à lui s'est affirmé, s'est amélioré, c'est certains. Les visages sont plus fins moins grossier. C'est un dessin plus adulte. Pourtant, je réedite maa remarque concernant certaines poses, censées représenter le mouvement des corps toujours aussi disproportionnées et dérangeantes. En réexaminant les autres cases, on s'aperçoit que c'est en fait récurant. Même des poses simples présentes parfois des disproportions, mais là je cherche la petite bête.

9 8 2005
   

Les époux Roquebrune, deux des personnages clefs des premiers tomes, disparaissent de la série, mortellement frappés par la malédiction qui plane sur le domaine des Roquebrune. Par contre, les Stryges et autres créatures surnaturelles, qui étaient jusque-là restés un peu dans l’ombre, montent sur le devant de la scène. Le combat entre les Chimères et le nouveau seigneur de Roquebrune peut commencer.