46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 5 : Secret
 

Le Clan des chimères, tome 5 : Secret

 
 

Résumé

Le Clan des chimères, tome 5 : SecretAfin d'acceder au résumé de Le Clan des chimères, tome 5 : Secret, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Clan des chimères, tome 5 : SecretLa série marque un peu le pas dans cet avant-dernier épisode. L'intrigue n'avance pas beaucoup, et l'histoire est surtout concentrée sur l'origine réelle des Roquebrune. Une histoire que l'on soupçonnait au fil des épisodes, et qui sent donc un peu le réchauffé. Dommage pour mle "Secret" du titre. On sent que Corbeyran a gardé pas mal de cartouches pour l'ultime épisode.

Côté graphique, curieusement Michel Suro semble avoir un peu moins bien soigné ses visages de personnages qu'à l'accoutumée. Mais cette impression se gomme au fil des pages, pour revenir à la normale dans la seconde moitié de l'album. Mais le traitement des couleurs (assuré par Yannick), me semble par contre complètement raté par moments (notamment sur le personnage de Léana).

Bref, un album intermédiaire, qui semble un peu bâclé, mais on a hâte de lire la suite.


Chronique rédigée par Spooky le 25/05/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de SpookyReflet de l'avatar de Spooky
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 35,34
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.60
Dépôt légal : Mai 2006

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Clan des chimères, tome 5 : Secret, lui attribuant une note moyenne de 2,60/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 7 2019
   

Je trouve que, par rapport au tome précédent, ce dernier est meilleur. Il faut dire que j’apprécie le fait que les auteurs mettent enfin des images et des mots sur toutes la légendes des Stryges. Ici, on nous refait toute la légende, et on apporte enfin les origines des Stryges ainsi que celle des aieux Roquebrune. Je trouve que c’est un vrai plus pour l’ensemble de l’univers de Corbeyran, et cet album vient donc légitimer un bon nombre d’albums. Certes, c’est un petit peu long par moments et ca vient répéter ce qui a été dit avant pour partie, mais nous présenter toute cette légende sur un demi-album n’est pas inutile, et vient recréer de la linéarité dans toute cette lignée des Roquebrune. Pour moi, ce n’est pas plein de surprises, mais ce n’est pas inutile de venir remettre les points sur les i.

S’agissant de l’autre histoire, celle d’Adémar et de ses troupes qui se préparent à la guerre contre les Stryges, cela fait bien longtemps que l’on a deviné qu’elle servait de produit d’appel, de prétexte à beaucoup d’actions, mais pas à grand-chose d’autre.

Je tire un bilan plutôt positif de cet ouvrage, qui présente clairement le propose qui justifie cette série, à savoir les origines de ces étranges bestioles fabuleuses que sont les Stryges, ainsi que les raisons de leur statut de prisonnier sous le château des Roquebrune.

5 8 2006
   

Voici une recette facile et qui fonctionne à chaque fois :

D’abord vous prenez toutes les révélations parsemées dans les quatre tomes précédents. Ensuite vous mettez également en image ce que le lecteur a deviné depuis longtemps, tout en élaborant un peu sur les aïeux des maîtres de Roquebrune et finalement vous titrez le tout d’un nom révélateur (genre secret).

Comme décoration, vous tenter de garder le même niveau que les quatre tomes précédents, sans trop vous tracasser si quelques visages sont moins détaillés.

Et vous venez de produire un amuse-bouche agréable afin d’occuper des lecteurs qui s’apprêtent à se mettre à table pour le plat de résistance.

Voilà, je vous souhaite donc un bon appétit, ... si vous aimez le light !

13 6 2006
   

Ben voilà t'y pas qu'au fur et à mesure que cette série avance que j'te mets des notes de plus en plus basses ?
Mais que se passe t il ? Examinons ensemble, si vous le voulez bien, notre sentiment de frustration...
Pour commencer, que se passe t il dans cet album ? Pas grand chose, l'évasion d'Abeau et Cylinia ainsi que "la descente aux enfers" des nouvelles troupes de Roquebrune. Deux actions en un album, c'est peu.
Oui, mais on passe la moitié de l'album à nous conter les origines de la malédiction des Roquebrune ! Oui, mais c'est long, surtout que beaucoup de choses avaient été devinées depuis longtemps; Alors passer tant de temps à les relire...Ca confirme notre intuition, mais n'apporte rien à l'histoire.

Note supplémentaire sur la trame générale de l'histoire. J'aime beaucoup. Pour l'instant ce sont les méchants qui gagnent. Plus on est perfide et vicieux, plus le sentiment de colère et de haine est fort et plus on gagne. C'est pas beau la morale ?
Moi, ça me va :-).

En même temps, Abeau commence à comprendre que Cylinia n’est pas aussi blanche et pure qu’elle a pu lui laisser croire. Abeau le niais commence à prendre de l’assurance et à n’en pas douter, le dernier tome le verra enfin prendre l’envergure qu’il mérite tant de par ses origines.

Toutes les pièces sont en place, le denier tome devra beaucoup bouger et nous laisser haletant.

31 5 2006
   

Mouai, bof, moyen,... Voilà tout des adjectifs qui résument bien ce cinquième et avant dernier albums de cette série. On va y découvrir l'origine profonde de la famille de roquebrune que l'on devinais déjà. On y apprfondis un petit peu, mais vraiment pas beaucoup, la psychologie des personnages. Cela n'avance pas beaucoup, pas de grande révelation. En résumé, un album fade qui nous laisse enfin entrevoir une fin (ouf) que l'on attends avec impacience. Le dessin reste pareil à lui-même, rien de neuf donc pour cet album sur tous les plans. A découvrir si vraiment on a rien d'autre à lire pour l'instant...
Snif, j'aimais tellemend l'univers des Stryges que je ne peux m'empecher d'être déçu par cette série...