44 844 Avis BD |19 338 Albums BD | 7 673 séries BD
Accueil
Tome 2 : La reine vierge
 

Le Chevalier La Mort et le Diable, tome 2 : La reine vierge

 
 

Résumé

Le Chevalier La Mort et le Diable, tome 2 : La reine viergeAfin d'acceder au résumé de Le Chevalier La Mort et le Diable, tome 2 : La reine vierge, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Chevalier La Mort et le Diable, tome 2 : La reine viergeAprès un premier tome décevant et trop didactique, lers auteurs rétablissent partiellement la barre.

Le côté aventure est plus présent dans ce deuxième épisode, même si certaines précisions historiques restent trop scolaires (on n'est pas dans la fluidité d'un "Murena", pour évoquer une autre série historique). En sortant les personnages du royaume de France, Cothias parvient à relancer un peu son intrigue, rattachée, rappelons-le, à son Cycle de l'Epervier.

On peut toutefois regretter la volonté de Cothias de rattacher sa petite histoire à la grande. Les manipulations politiques alourdissent l'ensemble sans apporter vraiment au récit. On connaît l'intérêt du scénariste pour le passé des hommes, mais on aurait aimé qu'il s'en affranchisse davantage et que le contexte ne prenne pas le pas sur l'intrigue.

Il reste dommage aussi, à mon avis, que le graphisme cherche autant à s'inscrire dans la continuité de Juillard. Développer son propre style aurait été plus satisfaisant pour Robet comme pour le lecteur : ce dessin trop académique rapproche les planches de la commande, du produit commercial, ce qui ne peut guère satisafire les bédéphiles qui attendent un peu plus de leur art préféré...

Un album moyen au final, qui intéressera surtout les fans de l'Epervier curieux d'appréhender l'ensemble de la construction de Cothias.


Chronique rédigée par Jean Loup le 13/12/2008
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1286 (64,98 %)
  • 365 (18,44 %)
  • 328 (16,57 %)
  • Total : 1979 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,98 9,98 9,98
Acheter d'occasion : 30,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Janvier 2000

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Chevalier La Mort et le Diable, tome 2 : La reine vierge, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
16 2 2017
   

Dans ce tome, on change de décor, tout en ayant toujours à l'esprit qu'on est dans une série dérivée du fabuleux cycle "Les Sept vies de l'épervier". L'action se transporte dans l'Angleterre d'Elizabeth Ière, étonnante alliée de la France dans la guerre contre l'Espagne de Philippe II.

Ce tome 2 piétine légèrement, malgré un rappel historique intéressant en début d'album sur la politique de l'Angleterre elizabethaine (dialogue entre la reine et son conseiller Robert Cecil), il piétine un peu car je trouve que Yvon qui est ami de Walter Raleigh est un peu laissé à l'écart, la vraie vedette étant Raleigh, et son caractère semble toujours aussi effacé. Mais ce qu'on y apprend vaut le détour, notamment sont évoqués les épisodes des fameux "Gueux de mer" de Guillaume d'Orange, stadhouter des Pays-Bas, et aussi L'Invincible Armada, orgueil de la flotte de guerre espagnole, qui sera un véritable échec pour Philippe II.

L'action se concentre donc sur quelques batailles navales reconstituées de façon magistrale par le dessin superbe d'Alain Robet, toujours dans la ligne graphique de celui de Juillard ; la pleine-page sur L'Invincible Armada est assez juste, et j'y vois aussi mes Tours de La Rochelle bien dessinées comme elles étaient alors en ce siècle. Toutes les infos historiques livrées dans cette trop courte série sont rigoureusement exactes, Cothias n'a pas fait d'erreur ou enjolivé des faits comme il l'a fait dans d'autres séries.
Après ces 2 albums, je sais qu'il y a eu un tome 3 titré El Dorado de prévu et annoncé par Glénat en 2003, la couverture était même dessinée, je l'ai vue dans un catalogue, et cet album devait entrainer Gabriel de Troïl aux Amériques où il prendra le nom de Chevalier Condor... hélas il n'est pas paru...

Au final, c'est une bonne série, un peu didactique oui, mais comme je l'ai dit dans mon avis sur l'album précédent, c'est pas facile d'évoquer cette époque sans ce petit défaut, si toutefois c'en est un, je trouve qu'il y a bien plus grave dans une Bd. La série a donc été abandonnée faute de succès, ça devait être trop pointu au début des années 2000, même pour le lectorat du journal Vécu. Ce qui demeure intéressant, c'est la vision d'ensemble qu'a voulu donner Cothias dans cette immense page d'Histoire autour de la série mère et de ses ramifications directes ou indirectes comme ici.