46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Le Chevalier au Cochon, tome 1

 
 

Résumé

Le Chevalier au Cochon, tome 1Afin d'acceder au résumé de Le Chevalier au Cochon, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Chevalier au Cochon, tome 1Appollo, scénariste des remarqués La Grippe Coloniale et Fantômes blancs, change totalement de registre avec cette nouvelle série, ouvertement destinée à un public jeune. Le but ? Reprendre tous les canons de l'heroic fantasy, et surtout de la somme romanesque de la Table Ronde, pour les tourner en dérision. Ca vous rappelle "Donjon" ? Ce n'est pas innocent, puisque même le style graphique de Manu Brughera, dont c'est le premier album, s'inscrit sans complexe dans cette tendance.

On suit donc les aventures picaresques, don quichottesques et rocambolesques du Chevalier Jeannot Montjoie-Duplantier-de-a-Haute-Tour-du-Bois-aux-Myrtilles-de-derrière-le-fumier-du-Père Bertrand, loin d'être un lâche, mais un peu ridicule sur son cochon.
Bon, c'est sympa, d'accord, mais ça ne vole pas bien haut. A réserver aux amateurs du genre.


Chronique rédigée par Spooky le 04/07/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,45 10,45 10,45
Acheter d'occasion : 2,36
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Juin 2006

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Chevalier au Cochon, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 7 2010
   

Sympathique album que voici !

J’ai beaucoup apprécié le ton général de ce récit qui parodie la table ronde et ses exploits chevaleresques. Sous ses airs légers, se cache un véritable fond et même une morale ! Comme pour toute parodie, on aurait pu craindre un amoncellement de clichés mais ce n’est pas cette impression qui prime. Les codes du genre sont en effet passés au moulin à poivre. Mais c’est pour mieux épicer l’histoire qui propose un contenu réel et original. Et faire quelque chose d’original à partir de codes établis nécessite une narration bien maîtrisée qui les distille à bon escient. Pari réussi donc pour Appollo. Concernant le travail de Manu Brughera, il propose un graphisme très personnel qu’on pourrait classer dans ceux des auteurs dits de "nouvelle génération" avec un trait simple mais pas simpliste. Les couleurs saturées contribuent à la qualité de l’ensemble.

C’est très coloré, joliment dessiné et fort bien raconté... que demander de plus ? Ah oui, la suite !