46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 5 : Vestiges
 

Le Chant des Stryges, tome 5 : Vestiges

 
 

Résumé

Le Chant des Stryges, tome 5 : VestigesAfin d'acceder au résumé de Le Chant des Stryges, tome 5 : Vestiges, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Chant des Stryges, tome 5 : VestigesSuper ! Du très bon travail des deux côtés, on peut dire que Corbeyran est devenue un vrai auteur de BD ! Il n'a plus rien à prouver à personne, et je pense qu'il a largement fait ses preuves avec cette série, et les autres d'ailleurs...un auteur en pleine effervescence !

L'énigme principale ne s'essoufle toujours pas, malgré les 4 tomes qui précèdent celui-ci ! Alors qu'on se doute souvent de la résolution d'une enquête vers le 2ème, 3ème tome d'une série, ce n'est pas le cas ici ! Bravo, cette BD a su me réconsilier avec le genre policier...

Les dessins sont toujours aussi bons : des traits assez fins, très réalistes, c'est justement ce qu'il faut à cette série... Juste une différence par rapport aux tomes précédents, les couleurs à l'ordinateur de Ruby : bon, c'est pas mal, ça change... mais je préférais la colorisation manuelle. Qu'est que je suis embétant, jamais content ! :)


Chronique rédigée par Charly le 08/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,59 7,59 7,59
Acheter d'occasion : 19,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Mai 2001

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Chant des Stryges, tome 5 : Vestiges, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 2 2012
   

C'est donc ça !
J'ai cherché longtemps ce qui m'avait gêné dans un premier temps avec cet album. Et comme beaucoup de lecteurs apparemment, c'est le départ d'Isabelle Merlet qui a donc perturbé mes premières pages de lecture.
Alors donc, certes les premières pages surprennent. Mais le passage à l'informatique est dans l'ensemble plutôt bien géré. Les couleurs sont un peu plus contrastées, certains visages perdent légèrement en vie, mais finalement, je me suis vite habitué et oublié ce détail car personnellement, je me focalise plus sur le scénario que sur les dessins.

Et puis le dessin pour sa partie coup de crayon, si l'on oublie les couleurs, est toujours aussi bon; guérineau réalise encore une fois un très bon album avec des personnages maitrisés, des poses hyper dynamiques, des cadrages cinématographiques. Guérineau sait jouer avec le dessin et cela ajouté au scénario comble largement les petits défauts de Ruby.

Le scénario, dans cet album est excellent. Pratiquement toutes les réponses que l'on attendait nous sont fournies ! C'est une avalanche de découverte de la part de nos héros et ennemis qui rend cet album très dense et riche.
Je suis arrivé jusqu'au bout une fois encore avec une aisance rare. La lecture, la narration sont d'une fluidité naturelle, la logique de l'ensemble presque déconcertante.
Seule, je dois avouer cependant, l'arrivée de ce journaliste me surprend. Comment les héros peuvent-ils ausis vite lui faire confiance ? Moi, avec tout ce qui leur arrive, j'aurai été persuadé qu'il s'agissait d'une espion du gouvernement ou de Sandor G. Weltmann.
Mais bon, en même temps, avec tout ce qui leur tombe dessus, je peux aussi comprendre qu'ils prennent se risque. ils n'ont plus grand chose à perdre.

Cet album sent la fin du cycle. On sent que les auteurs nous livrent ici pratiquement tous les éléments nécessaires pour clore brillamment la série dans le prochain tome. Mais malgré tout, il reste toujours un élément décisif que nous ne connaissons pas : qui ou que sont les stryges ? Amis, ennemis ? Vite, le prochain tome !

25 7 2009
   

C'est toujours avec joie que je retrouve ce scénario à vous couper le souffle. Encore une fois, le scénariste nous gratifie d'un scénario fantastique d'une grande qualité. Quelques surprises sont encore au rendez-vous, chose assez inhabituelle car on en est quand même au 5ème tome, mais, dans l'ensemble, nous avons le droit à certaines explications concernant ce qui s'est passé avant les événements du tome 1. Je suis dubitatif sur le fait qu'une de ces créatures, que presque personne n'a jamais vues sur l'histoire du monde, soit justement trouvé par hasard dans le désert de Mojave (qu'est ce qu'elle foutait là ?) mais c'est le seul élément qui me fait un petit peu tiquer. Le reste est encore une fois conduit d'une main de maître et je ne vois absolument pas passer le temps lorsque j'ai cet album entre les mains. Encore une fois, le scénario efficace se déroule, retenant inexorablement le lecteur que je suis, le suspendant entre réalité et science fiction... C'est formidable...
Quant au changement de coloriste, je trouve que bien que le style soit différent, il ne nuit pas forcément à la qualité de l'album, qui s'inscrit de fait dans une veine plus moderne.
Encore une très bonne lecture dans l'ensemble.

8 1 2005
   

Ce tome marque un changement important dans la série, non pas un changement scénaristique, non mais un changement de coloriste… En effet, cet album voit la fin des couleurs d'Isabelle Merlet, pour laisser place à des couleurs réalisées par ordinateur réalisée par Ruby… De nombreux lecteurs de cette série très réussie ont été très déçus par ce changement, mais je dois dire que, bien qu’un peu surpris, et sans doute un peu triste de cet abandon du coloriage traditionnel, mon enthousiasme pour la série reste entier…

Question scénario, en tout cas, cet album est fidèle aux précédents, c'est-à-dire très réussi. Plus axé sur le complot politique et les implications du gouvernement dans cette affaire surnaturelle, cet album est également rempli de « flash-back » qui nous révèle certaines choses auxquelles il était fait allusion depuis plusieurs albums…

Les dessin de Guerineau est toujours aussi dynamique et agréable, et pour ce qui est des couleurs du petit nouveau Ruby, mise à part le fait quelles soit informatiques, elles ont étés probablement réalisées dans une urgence relative, et ne sont pas les plus réussies dans ce domaine…

Toujours aussi bien, dommage pour les couleurs…

2 6 2003
   

après avoir acheté le tome 1, j'avais acheté les tomes 2 à 5 d'un coup.
jusqu'au tome 4 ça allait, mais arrivé au tome 5 ,que vois-je ? des couleurs par ordinateur.
fini les belles couleurs d'isabelle merlet ; place au couleurs sans ame d'un certain 'ruby' .
je suis absolument contre la colorisation par ordinateur car ça enlève énormément de charme à une bd, mais en plus je trouve la colorisation informatique de cet album particulierement ratée, le coloriste ayant tendance à abuser des contrastes ombre/lumière, ce qui accentue l'aspect image de synthese...
et si je lis une bd, c'est pas dans le but de me retrouver dans une ambiance jeu video!
bref, pour moi le chant des stryges, ça s'arrete au tome 5.

18 8 2002
   

La première chose que l'on remarque (malheureusement ou pas) c'est le départ de la coloriste Isabelle Merlet et le passage aux couleurs informatique qui a du se faire dans la précipitation. Les personnages sont trop sombres à mon gout, et les effets d'ombre et de lumière sont partout les mêmes... les décors en revanche sont somptueux.

Une fois l'effet "changement de couleurs" passé, on retrouve une histoire aussi bien construite que les précédents tomes avec des flashback, des complots, des révélations, et puis de nouveau pas mal d'action. En revanche, on en apprends très peu sur les stryges dans cet album, mais l'enquête avance malgré tout et l'on commence à comprendre qui tire les ficelles...