46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : Pièges
 

Le Chant des Stryges, tome 2 : Pièges

 
 

Résumé

Le Chant des Stryges, tome 2 : PiègesAfin d'acceder au résumé de Le Chant des Stryges, tome 2 : Pièges, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Chant des Stryges, tome 2 : PiègesCe second tome est digne du premier, même mieux !

Le scénario est très habile, et il y a énormément de suspense : quel est le lien entre Grosvenor et les Stryges, qu'est que manigance le patron de Nivek ? Où la piste des Stryges va mener Nivek ? Que sont donc ces Styges ? Le scénario introduit donc de nouveaux éléments, mais pas trop afin de laisser au lecteur l'imagination de penser à la suite... très bien menée ! C'est une très bonne idée de meller un phénomène fantastque à une histoire policière !

Les dessins sont assez classiques, mais parfaits pour cet univers réaliste. Par contre, j'aurais bien vu des couleurs moins singulières.

Ce second tome est une excellente BD que nous signent là Guérinneau et Corbeyran !


Chronique rédigée par Charly le 04/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,98 8,98 8,98
Acheter d'occasion : 2,08
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Novembre 1998

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Chant des Stryges, tome 2 : Pièges, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 2 2012
   

Joli consensus sur ce tome pour l'instant :)
Que des avis à 4 étoiles.

Cela témoigne de la qualité de ce tome pour tous les amateurs de ce genre qui auront lu et désiré exprimer leur avis.

Un second tome qui continue à poser les pièces sur l'échiquier. On pourrait croire que nous avons presque un nouveau premier tome. Mais l'intrigue est beaucoup plus intelligente et nous avons affaire à une véritable enquête en fait depuis le début de la série.
Corbeyran sait habilement distiller ses informations à la fois afin de nous donner du grain à moudre et nous apporter suffisamment de réponses pour ne pas nous frustrer.

Au final, nous n'en savons pas vraiment plus sur qui fait quoi et tire les ficelles, mais je suis ressorti de ce tome parfaitement heureux de mon voyage.

Cette lecture 8 ans après l'avoir rangé sur mes étagères est aussi prenante que la première fois. Redécouvrir les prémices de cette saga me confirme la qualité de la série.

Le dessin est toujours aussi bon, fin, racé, dynamique, précis. Avec des cadrages intelligents surfant souvent sur des cases relativement petites permettant des plans serrés augmentant l'intensité d'une angoisse ou d'une question, focalisant notre attention avec pertinence.

Les couleurs relativement classiques, sont parfaitement choisies et certaines scènes (le cauchemar de Mlle Chapman ou le visionnage de vidéo) utilisent des couleurs qui marquent nettement la différence et accentuent la plongée dans l'histoire.
Ces couleurs resteront d'actualité encore longtemps grâce à leur pertinence.

J'ai aussi bien aimé le clin d'oeil à Pulp-Fiction sorti en 1994, soit 4 ans plus tôt. les lecteurs n'ayant pas ce film en référence passeront surement à coté, même si John Travolta et Samuel L. Jackson, apparaissant séparément dans l'album, sont assez facilement identifiables.

22 7 2009
   

Encore une fois, le pari est réussi, et j'accroche de plus en plus à cette série qui mêle intrigue policière, sphère d'espionnage et fantastique. Encore un album d'une richesse incroyable, très dense, sans véritable temps mort. On ne voit pas encore très bien où toutes ces actions nous mènent, mais en attendant, cela nous permet de faire plus ample connaissance avec les différents protagonistes : un petit retour sur le passé de Nivek, la découverte d'un Crombie qui parle tout seul et de son alliance avec Downey alors que le général essaie de raccrocher les wagons, la découverte que la créature avait été repérée par ce dernier la veille de la tentative d'assassinat du président, la course-poursuite de Nivek, et enfin cette histoire de meurtre d'un patron d'une multinationale dont l'entreprise ne doit pas tomber aux mains d'une certaine société... C'est riche, très riche et l'ensemble tend donc à empiler les histoires et les liaisons sont assez ténues, ce qui rend cet ouvrage d'autant plus difficile à lire. Mais dans l'ensemble, on se dit que tout cet univers de mystère viendra bien s'éclairer par la suite. Ca commence d'ailleurs un peu avec ce tome, où, pour la première fois, le mot "Stryges" est prononcé.

Sinon, je trouve que les personnages gagnent en profondeur, et notamment la pauvre Melinda. Les pages sur sa folie et sur ses souvenirs sont très intenses je trouve ces planches vraiment bien réalisées.

D'une manière générale, le dessin reste égal à celui du tome précédent : pas d'effet extraordinaire, mais un dessin qui reste sobre, au point que l'on a du mal à apprécier le caractère fantastique de certains éléments de l'intrigue.

Encore un magnifique tome plein de tout, auquel il manque, à ce stade, certaines liaisons, certaines explications pour fluidifier la compréhension.

21 1 2008
   

Ce second volume commence sur les chapeaux de roue, et vois la mystérieuse Ombre enquêter sur un le meurtre d’un puissant industriel, enquête durant laquelle elle va sentir planer l’ombre du mystérieux Sandor G. Weltman.

Ses objectifs de mission son non seulement de creuser le pourquoi de la mort du riche industriel, mais surtout de tout faire pour empêcher Weltman de mettre la main sur l’empire commercial du défunt. Quant à Nivek, il cherche toujours à retrouver tant bien que mal la trace de Melinda.

Toujours un tantinet typé X-Files, cette série n’en est pas moins des plus efficace, et propulse le lecteur dans un univers réaliste dans lequel surnage une part de mystérieux, voire de fantastique.

Un second opus des plus réussi donc, qui continue d’installer l’ambiance rythmée et mystérieuse de cette série mi-policière, mi-fantastique. Chaudement recommandé.

18 12 2004
   

Après un tome d’introduction très réussi, ce second opus nous entraîne un peu plus loin encore dans l’enquête… Corbeyran nous plonge un peu plus loin dans l’univers sombre des Stryges, et nous divulgue au compte-gouttes les liens qui unissent ce complot pour tuer le président, et ces êtres surnaturels…

Le scénario est très bien construit, et tourne autour des deux axes, celui du complot, et celui des Stryges, en créant de nombreux liens entre les deux de manière très réussie.
Les dessins de Guerineau sont très agréables, toujours aussi réalistes et dynamiques. Les couleurs et cadrages participent à renforcer l’ambiance de la série…

Un deuxième tome en parfaite continuité avec le précédent

17 8 2002
   

Cette fois, nous sommes en plein coeur de l'enquête ! Certains membres haut placés du gouvernement sont impliqués et vont tenter par tous les moyens d'empêcher Nivek, le héros, de devenir trop gênant.

Ce tome est très riche en action, mais aussi en informations. Les pistes se multiplient mais semblent se rejoindre. Il semble que beaucoup de gens soient impliqués, parfois malgré eux, et le mystère des Stryges se fait de plus en plus haletant.

Une fois encore le scénario est vraiment captivant. Le dessin s'améliore, les traits sont plus propres. Quant aux couleurs, elles restent fidèles à elles même : belles et bien adaptées.