46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 15 : Hybrides
 

Le Chant des Stryges, tome 15 : Hybrides

 
 

Résumé

Le Chant des Stryges, tome 15 : HybridesAfin d'acceder au résumé de Le Chant des Stryges, tome 15 : Hybrides, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Chant des Stryges, tome 15 : HybridesJe trouve cet album meilleur que le précédent dans la mesure où, cette fois-ci, l'intrigue de fonds avance, avec une certaine cohérence. Les expériences que mène Debrah permettent en effet de faire avancer l'intrigue de fonds sur le destin des Stryges, des expériences qui seront utiles si l'assemblée de descendants hybrides votaient la poursuite des recherche permettant de perpétuer cette espèce. Une assemblée que Debrah aura bien du mal à réunir, dans la mesure où Sinner tente d'occire ceux-là mêmes que Debrah tente de retrouver... Dans cet album, le propos, qui s'était un peu perdu dans le tome précédent, retrouve sa clarté et sa linéarité. Certes, j'ai encore un peu de mal avec le personnage de Nivek, car on sent toutes les ficelles qu'a du tirer le scénariste pour permettre sa rencontre avec Debrah dans le troisième tome de ce troisième cycle. Mais dans l'ensemble, Corbeyran tient son sujet, tient son idée et l'ensemble coule de source, à quelques petites facilités près (pourquoi une stryge a-t-elle élu domicile dans un manoir anglais ? pourquoi faut-il que Tom soit si caricatural ? pourquoi Jenny ne s'est-elle pas encore faite prendre ?). Cet album pourrait se résumer à une seule planche : cette pleine page qui présente un foetus, signe que, après maintes tergiversations depuis des siècles, on avance enfin vers un destin possible pour les Stryges.... à conditions d'arrêter Sinner, qui est incontrôlable. Au 15ème tome de la série, on retrouve cette étrange faculté de Corbeyran de relancer constamment son histoire, après des coups de mou, et de continuer à receuillir l'intérêt.

Côté dessin, il faut souligner le talent de Guérineau. Sa capacité à rendre avec fidélité les décors que nous connaissons rend d'autant plus crédibles les environnements et personnages fantastiques ou relevant de la science fiction. Le trait est pêchu et apporte son lot de dynamisme à quelques passages narratifs qui auraient pu sembler ternes. Je reprocherai juste que les personnages de Nivek, et surtout Debrah, n'accusent pas assez leur âge supposé : on nous répète depuis le début de ce troisième cycle que Debrah et Kevin se connaissent depuis 15 ans. Ces 15 années ne semblent pourtant avoir aucune prise sur le physique de nos personnages : ce qui est concevable pour Debrah compte tenu de sa nature l'est nettement moins pour le très humain Nivek.

Après un tome dans lequel on sentait un sacré ralentissement du rythme et quelques contorsions scénaristiques pour remettre Nivek dans la partie, ce quinzième tome permet de relancer l'histoire, et l'intérêt qui va avec.


Chronique rédigée par gdev le 07/04/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,31
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Avril 2013