46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 6 : Existences
 

Le Chant des Stryges, tome 6 : Existences

 
 

Résumé

Le Chant des Stryges, tome 6 : ExistencesAfin d'acceder au résumé de Le Chant des Stryges, tome 6 : Existences, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Chant des Stryges, tome 6 : ExistencesVraiment, un très bon dernier tome de ce premier cycle du Chant des Stryges ! Une fin ouverte à souhait qui nous laisse penser que les Stryges pourraient très bien être réels, faire partis intégrantes de notre société et même plus spéctaculaire, ne seraient pas aussi méchants que l'on le pense...

Le scénario, très bien léché, est passionnant du début à la fin et ne perd jamais sa tonicité. L'album se lit avec plaisir et c'est ça l'essentiel ! Corbeyran comme souvent laisse le lecteur réfléchir et ne donne pas l'énigme toute cuite toute rotie ; "il faut que le lecteur bosse aussi ! "(Corbeyran)...

Les dessins, très soignés, sont servis pas une mise en couleur à l'ordinateur parfaite qui cache comme il le faut les traits ingrats de la planche en noir et blanc...

Ce tome est soigné et époustouflant, à lire d'urgence !


Chronique rédigée par Charly le 09/05/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CharlyReflet de l'avatar de Charly
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,98 8,98 8,98
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.29
Dépôt légal : Avril 2002

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Chant des Stryges, tome 6 : Existences, lui attribuant une note moyenne de 4,29/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 2 2012
   

Cet album clôt de très belle manière ce premier cycle. Après un T5 qui apportait énormément de réponses, cet album apporte les dernières solutions que nous étions en droit d'attendre d'une fin de cycle. Pour ceux qui ne souhaiteraient pas lire la suite, nous avons ici suffisamment de grain à moudre pour accepter une fin certes très ouverte, mais malgré tout conséquente.
Pour les autres, sachant que 3 cycles de 6 tomes étaient prévus dès le départ, nous ne sommes pas surpris justement de cette fin ouverte qui n'appelle qu'à lire le prochain cycle.

Le scénario est une fois encore très dynamique, entrainant, enthousiasmant. Corbeyran, nous livre ici une fin grandiose, spectaculaire qui ne pourra pas décevoir nos attentes. Le mystères des stryges est à la taille de la révélation.
On sent d'ailleurs, l'emprunte sous-jacente de Lovecraft avec cette civilisation cachée, antique qui domine et anime l'humanité. D'ailleurs, je crois que c'est dans cet album que H.P. Lovecraft et Stephen King sont directement cités pour un nouveau clin d’œil.
La fin offre aussi son lot de sacrifices et c'est d'ailleurs ce qui fait une partie de la force de cette enquête : l'utilisation non pas que de faits, mais aussi d'émotions et de sentiments, des personnages, mais aussi transmis aux lecteurs.

Le dessin de Guérineau n'évolue pas. Ce n'est pas une critique, loin de là. La constance dans la qualité de son travail donne une vraie identité visuelle à la série. Son style réaliste est extrêmement efficace. Il a su donner un aspect cinématographique à son travail en utilisant certains codes habituellement utilisé pour les films.
Les situations, les poses des personnages, les expressions sont parfaitement rendues.

Coté couleur enfin, l'informatique a définitivement fait son entrée dans la série, mais déjà Ruby s'est nettement amélioré. Les visages notamment sont mieux gérés. Pour le reste, les couleurs sont plutôt bien choisies, plutôt jolies et ne m'ont aucunement gênées.

Une très belle fin de cycle qui donne envie de passer à la suite !

27 7 2009
   

En effet, beaucoup de questions ont obtenu leurs réponses dans le tome précédent et ce sixième tome, présenté comme une fin de cycle, constitue plus pour moi une ouverture sur le cycle suivant. Trop de questions restent sans réponse pour véritablement constituer une fin d'histoire, mais ce tome permet tout de même d'en apprendre un peu plus sur les Stryges et leur repère. Pour moi, ces six tomes constituent presque une introduction où l'on a rencontré les principaux protagonistes, où l'on a découvert le lien entre certains humains et bêtes fabuleuses... Narré de façon efficace, le récit manque toutefois cruellement d'explication pour quitter ce tome avec une entière satisfaction. Il va falloir très vite que je me procure les tomes suivants...

Quant aux dessins, cette fois-ci, je les ai trouvés trop sombres, masquant les détails. En bref, un tome un petit peu moins réussi "artistiquement".

L'ensemble reste de très bonne facture, de sacrées surprises attendent le lecteur mais trop de questions restent sans réponses pour une fin de cycle, pour ne pas empêcher la frustration de s'emparer du lecteur.

12 8 2005
   

Si le but de cette fin de cycle est de donner suffisamment d’informations pour pouvoir clôturer le cycle, tout en gardant une bonne dose de suspense pour le second, c’est plus que réussi !

En referment ce cycle on est partagé entre le contentement d’avoir appris énormément sur les liens qui lient les Stryges aux humains et une impression de manque qui appelle à la lecture du second cycle ! Le scénario reste passionnant, l’intrigue bien ficelée et l’ambiance créée par le dessin colle parfaitement à l’histoire !

8 1 2005
   

Voici donc le tome qui conclut le premier cycle. Et pour une conclusion, c’est une conclusion magnifiquement réussie pour une série qui l’est tout autant. De nombreuses révélations, et renversements de situation vous attendent dans cet album. Le mystère des Stryges vous est en partie révélé, et il pourrait bien que vous soyez surpris… La fin reste suffisamment ouverte pour nous permettre d’espérer un second cycle tout aussi passionnant…

Le scénario de Corbeyran est donc un petit bijou, mais les dessins de Guerineau ne sont pas en reste est sont tout autant réussis. On admire les différents paysages tous très réussis, en particulier la grotte des Stryges… Les couleurs désormais réalisées par Ruby depuis le tome précédent et désormais réalisées par ordinateur sont nettement plus réussies, même si l’on a toujours un léger regret pour l’abandon de couleurs classiques, quoi qu’il en soit on retrouve mieux l’ambiance des premiers tomes, même si tout n’est pas parfait…

Il s’agit donc de la conclusion du premier cycle d’une série très réussie, par conséquent je lui met la note maximale pas seulement pour cet album, à qui j’aurait peut être mis un peu moins, mais pour l’ensemble de la série qui est parfaitement régulière est d’un très bon niveau scénaristique et graphique…

Une superbe conclusion

27 8 2002
   

vraiment c'est ce qui s'appelle un bonne ouverture pleine de question: finallement les stryges c'est qui? et ils veulent quoi?

18 8 2002
   

Selon moi le meilleur tome de la série. Il conclu en effet de manière admirable le premier cycle avec la rencontre tant attendue et esperée. Il apporte de nombreuses réponses, mais également autant de nouvelles questions : la présence des stryges ne serait pas nouvelle et ne serait pas une menace, mais au contraire ces créatures nous seraient nécessaires voire indispensables !

Le dessin est très détaillé (costumes de bal, équipement militaires...) et a fait l'objet de recherches et probablement d'énormément de travail. Le résultat est superbe !
Pour ce qui est des couleurs, elles sont toujours faites sur ordinateur, mais l'on retrouve cette fois de nouveau l'ambiance parfaitement adaptée des premiers tomes. Les visages sont plus clairs, les jeux de lumières plus variés, bref rien que du bon :)

Et puis pour ce qui est du scénario, et bien vous le découvrirez en le lisant, mais malgré le fait que ce soit un 6ème tome, il est encore plein de surprises !

"A aucun moment nous ne demanderons au lecteur de nous croire sur parole. Nous lui donnons seulement accès à certains éléments en juxtaposant les faits de manière explicite. Qu'il en tire lui-même les conclusions qui s'imposent" - Corbeyran