46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 3 : Soul Man
 

Le Casse, tome 3 : Soul Man

 
 

Résumé

Le Casse, tome 3 : Soul ManAfin d'acceder au résumé de Le Casse, tome 3 : Soul Man, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Casse, tome 3 : Soul Man"Le Casse", c’est une série-concept, genre "Sept", composée de one-shots indépendants, proposés par des auteurs différents et ayant comme sujet commun, le montage d’un casse d’envergure. Après un très bon premier tome signé Christophe Bec et Dylan Teague et un deuxième tome que je n’ai pas encore lu, c’est le directeur de collection en personne qui s’attaque au scénario de ce troisième casse.

Pour l’occasion, Chauvel nous emmène dans la prison d’Attica sur la trace d’un ancien butin de 20 millions de dollars. L’environnement carcéral est exploité à merveille et la négociation entre la brute de la cellule 701, alias the Soul Man, et son nouveau colocataire à la tête d’ange, aussi prenante que périlleuse. Déjà, Chauvel ne propose pas un braquage est classique, composé du traditionnel repérage, de l’élaboration du plan et du casse en lui-même, mais un huis-clos captivant parsemé de flashbacks qui lèvent lentement le voile sur cette vieille affaire maffieuse datant de 1964. Sur fond musical qui rend hommage à la soul des années 60, l’auteur fait preuve d’une maîtrise scénaristique totale. Proposant des dialogues qui sonnent juste et enchaînant les rebondissements, il livre un polar solide et intelligent.

Au niveau du graphisme, on retrouve un habitué du polar. Dans un style réaliste et usant d’une mise en images très cinématographique, Denys ("Comptine d'Halloween", "District 77", "Dans la nuit") accompagne parfaitement le scénario de Chauvel.

Un excellent troisième tome pour cette série qui devrait en compter six !


Chronique rédigée par yvan le 08/06/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 6,89
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.10
Dépôt légal : Mai 2010

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Casse, tome 3 : Soul Man, lui attribuant une note moyenne de 4,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 4 2015
   

Tiens, cette fois c’est Chauvel au scénario du présent tome.
Bon, tout d’abord, cette histoire est « costaude » : celle d’un détenu mélomane MAIS dangereux auquel aucun « compagnon » de cellule ne survit.
Qui plus est, ce personnage a une véritable identité, une densité même ; ce pour avoir été impliqué dans un gros vol quarante années plus tôt. Et cette « pauvre » mafia qui en a été la victime. Prometteur !
Car le dessin sert très bien l’histoire concoctée.
Bon, ce n’est pas très spectaculaire, c’est vrai, mais le graphisme s’exprime pleinement –et avec goût- dans cette narration.
L’air de rien, dessinateur et scénariste semblent en grande symbiose et nous donnent quelque chose de précis, de vrai.
L’ensemble nous amène à quelque chose de « costaud », avec un hold-up assez défiant, qui aurait-pu être une sorte de « Prison Break » mais ne l’est pas du tout.
A bien lire, cette histoire n’est pas une de « prison » mais bien de casse. Et c’est là qu’on voit le talent.
Un bien bon tome !

27 3 2013
   

J'ai trouvé dans ce tme un vrai moment de divertissement. Un mafieux est envoyé en prison, dans la même cellule que celui que l'on surnomme Soulman, qui aurait participé quelques décennies auparavant au braquage de l'argent de la mafia. L'univers carcéral est parfaitement rendu, et la narration emmène le lecteur de surprise en surprise, jusqu'à la surprise finale, assez bien imaginée. Ce qui est particulièrement intéressant dans cet album, c'est le soin apporté au personnage de Soulman, qui doit son surnom à sa passion pour la musique Soul, et le lecteur est emmené bien loin de cette prison lorsqu'il en parle. Par ailleurs, ce personnage est un fin calculateur mais il faudra attendre la fin du récit pour en apprécier toute la dimension. Il y a aussi un beau jeu de relations entre Félix et Soulman : toujours sur le fil du rasoir, elles oscillent entre ce qui pourrait passer pour de l'amitié, et une haine désintéressée, Soulman décomptant les jours qu'il reste à vivre à Félix... C'est en tout cas une belle ambiance qui nous est présentée dans ce tome, avec ces jeux de relations, avec ces références à la Soul, avec ces dialogues recherchés, avec cette famille mafieuse, avec les trahisons dans tous les sens. Et même si le lecteur pense savoir où le scénariste veut l'emmener, il ne peut s'empêcher d'être surpris : pas forcément par la tournure des événements, mais par la force des sentiments et par les cassures que l'auteur insuffle dans cette histoire.

11 9 2010
   

Je ne m'étendrai pas là dessus, cette bande dessinée est de qualité. Un bon cru...
On y trouve une ambiance, une atmosphère, qui vous porte jusqu'à la fin sans que vous ne puissiez y regretter autre chose que, justement, cela soit la fin.

Merci !

11 9 2010
   

Ce genre de collection donne souvent du caca. Quand le côté commercial et tape-à-l'œil prend le dessus c'est souvent la créativité qui trinque. Mais, soyons honnêtes, parfois dans cette indigence émerge une perle. C'est le cas de ce Soul-Man.

Toute la qualité de cet album réside dans un scénario d'une immoralité sans limite. C'est superbement réussi et riche de bonnes idées. On se croirait dans un film de Scorcese. Les dialogues sont excellents, la mise en scène réussie. Il manque peut-être un peu de surprise parfois, les ficelles se voient venir. Mais les rebondissements, nombreux mais clairs, donne beaucoup de rythme à la lecture.

Le dessin est très très classique. Certaines planches sont néanmoins très bien construites, avec de jolies effets d'ombres et de couleurs. Les personnages ont des traits assez caractéristiques, et seulement une scène m'est apparue un peu floue : un flash back mal amené dans lequel le personnage ressemble beaucoup au personnage centrale. Pas de fantaisie, pas d'univers bien définit, mais un travail très propre et sans tâche.

Cet BD est un régal, à la noirceur amusante.