46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 4 : La grande escroquerie
 

Le Casse, tome 4 : La grande escroquerie

 
 

Résumé

Le Casse, tome 4 : La grande escroquerieAfin d'acceder au résumé de Le Casse, tome 4 : La grande escroquerie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Casse, tome 4 : La grande escroquerieAprès l’excellent « Soul Man » ce quatrième tome de la série de one-shots "Le Casse" s’avère assez décevant et je me suis d’ailleurs royalement ennuyé lors de la lecture.

C’est dans un univers totalement différent de celui de "Travis" que nous plongent Fred Duval et Christophe Quet. Le lecteur se retrouve dans une Angleterre en pleine crise sociale, qui voit émerger le mouvement Punk. L’immersion, à travers les dialogues de Fred Duval et les décors de Christophe Quet, s’avère immédiate et efficace.

C’est au sein de cette atmosphère parfaitement mise en place que les auteurs vont développer un casse sous forme de polar mafieux et sur arrière-fond politique. Entre narcotrafiquants et fans de Sex Pistols qui s’offrent un concert sur la Tamise au moment où la Reine Elizabeth fête son jubilé, les auteurs s’amusent à brouiller les pistes. Entre les nombreux allers-retours, les nombreux personnages, le fond politique et le mouvement Punk, "La grande escroquerie" a finalement beaucoup de mal à émerger. Et même si les auteurs parviennent à préserver l’identité des auteurs du casse jusqu’à la fin, le lecteur a du mal à accrocher au récit.

Le trait plus rough que d’habitude de Christophe Quet et les détails qu’il intègre au sein des décors favorisent l’immersion au sein de ce Londres en pleine crise sociale. Malheureusement, le scénario manque de fluidité et ce quatrième casse a du mal à sortir de la brume londonienne.


Chronique rédigée par yvan le 07/09/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 8,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.25
Dépôt légal : Aout 2010

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Casse, tome 4 : La grande escroquerie, lui attribuant une note moyenne de 2,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 12 2010
   

"La grande escroquerie" est un titre qui convient parfaitement à cet album. Dans ces séries très exposées dans les librairies, le niveau de qualité est généralement très moyen. Ici, faible qualifierait mieux le niveau réel.

Le contexte est sympa, bien dépeint et assez intéressant pour mériter que l'on s'y intéresse. Le reste est beaucoup plus discutable. Les personnages sont incroyablement caricaturaux, tous sans exception. Le scénario est bourré de fausses pistes et de "rebondissement" qui perdent le lecteur. J'écris "rebondissement" entre guillemets car l'action met beaucoup de temps à se mettre en place, ce qui fait que les rebondissements tiennent plus de la digression que d'un véritable coup de frais dans l'action. Car c'est là le plus gros souci de cet album, je n'ai jamais eu l'impression de voir l'histoire démarrer. En gros (et en exagérant beaucoup) je dirais qu'il y a 48 pages de mise en place pour 8 pages d'action effective. Et donc, je me suis férocement ennuyé.

Le dessin est original, sans être extraordinaire. Il s'inscrit plutôt bien dans le style générale de la BD. Je regrette quand même un manque de précision dans le trait, qui m'a parfois donné une impression de crayonné plus que dessiné. Londres est assez bien retranscrit, les gens qui connaissent un peu la ville reconnaitront certainement quelques endroit. Les couleurs sont agréables à regarder, c'est sans doute la chose la plus réussie de l'album. Les personnages ont tendances à se ressembler et leur vieillissement n'est pas fantastique, encore une chose qui nous perd un peu dans la lecture.

Bref, un album vraiment raté dans lequel je me suis ennuyé du début à la fin.