45 720 Avis BD |19 789 Albums BD | 7 803 séries BD
Accueil
Tome 2 : Mascarades
 

Le Bourreau, tome 2 : Mascarades

 
 

Résumé

Le Bourreau, tome 2 : MascaradesAfin d'acceder au résumé de Le Bourreau, tome 2 : Mascarades, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Le Bourreau, tome 2 : MascaradesLes couvertures de cette série se distinguent. Celle du premier tome était saisissante et donnait une irrépressible envie d'ouvrir l'album. En mettant cette fois en scène le mystérieux personnage du Bouffon, la couverture est réussie et devrait à nouveau attirer l'attention des lecteurs potentiels.

Et à l'intérieur, est-ce à la hauteur ? Oui. Les lecteurs de "La Licorne" savent que Gabella ne fait pas forcément dans la simplicité mais que ses histoires font preuve d'une vivifiante originalité. C'est le cas dans "Le Bourreau". On ne saisit pas tout encore, mais les éléments se mettent en place et il y a une belle ambiance - comme dans le premier tome qui sortait franchement du lot. C'est prenant, on s'attache au personnage dont les failles sont plus intéressantes que la monstrueuse armure qu'on l'a amené à se forger. Le décor du Paris médiéval sous la dynastie capétienne est bien utilisé et permet à l'intrigue de se déployer dans un décor inspirant.

La série doit beaucoup au scénario de Gabella, mais Julien Carette occupe son poste avec un sacré panache. Il a par ailleurs signé "Nomad 2.0", mais c'est le seul autre album à son actif avant "Le Bourreau". Son expérience de graphiste et d'illustrateur explique donc le niveau très confortable qu'il atteint déjà avec très peu d'albums disponibles. C'est très bien dessiné, le trait est élégant, précis, lisible et dynamique. On regarde avec un grand plaisir ces planches qui créent une véritable ambiance sans laquelle la série serait nettement moins prenante.

Confirmation de la très bonne impression laissée par le premier tome : "Le Bourreau" est une série à découvrir, qui devrait rencontrer le succès car ses qualités sont assez évidentes.


Chronique rédigée par Jean Loup le 14/02/2018
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1312 (64,00 %)
  • 389 (18,98 %)
  • 349 (17,02 %)
  • Total : 2050 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 7,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Avril 2017

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Bourreau, tome 2 : Mascarades, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 7 2018
   

Gabella a su créer ici un scénario d’une originalité particulièrement surprenante, mêlant ce qui pourrait ressembler à des pouvoirs de super-héros et une ambiance médiévale aux couleurs toutes historiques. Il est toujours particulièrement réjouissant de découvrir ce type de production, qui sort des sentiers battus et qui propose des mélanges étranges.

La difficulté principale de ce deuxième album toutefois, c’est qu’il se révèle assez rapidement très compliqué à suivre. La narration alterne entre instants du passé, où l’on découvre l’apprentissage du Bourreau actuel par son maître de l’époque, et intrigue du présent, où notre Bourreau se lance à la poursuite du Bouffon. Ce n’est pas tant l’alternance entre ces deux époques qui rend le tout difficile à comprendre, que les concepts qui sont utilisés dans chacune d’entre elles : on nous parle de super-pouvoirs, de peaux aussi dures que des cuirasses, de capacité de disparaître ou de manipuler la réalité, sans vraiment faire le lien entre les deux époques, entre ces pouvoirs, ni finalement, sans expliquer clairement sur quoi reposent ces capacités. Capacités qui relèveraient presque de la sorcellerie, mais qui semblent bien acceptées pour l’époque… Bref, dans cette histoire, qui a toutefois cette grande qualité de nous faire découvrir de nouveaux personnages et de nouveaux talents.

Son autre grande qualité, c’est de proposer des décors et des dessins d’une superbe maîtrise, alliant la réalisme des décors et le surréalisme des actions dans un tout parfaitement convaincant. Pour ne pas offenser l’artiste, j’éviterai même de préciser que la palette de couleurs est utilisée avec une magie qui n’est sans doute pas très éloignée de celle qui est présente dans cet ouvrage.

Alors, oui, je l’admets, j’ai encore du mal à bien cerner le scénario de cette série. Mais contrairement à d’autres séries où ce type d’inconvénient serait rédhibitoires, ici je l’accepte. Tout simplement parce que, malgré tout, je reste porté par les superbes dessins, par l’ambiance, et aussi par cette originalité qui ne cesse d’intriguer, et donc d'intéresser le lecteur.