46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 3 : Epousailles
 

Le Bois des vierges, tome 3 : Epousailles

 
 

Résumé

Le Bois des vierges, tome 3 : EpousaillesAfin d'acceder au résumé de Le Bois des vierges, tome 3 : Epousailles, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

On l'aura attendu, ce troisième volume - il faut dire que "Le Bois des vierges " est une série rondement menée par le prolifique Dufaux, mise en image avec maestria par Béatrice Tillier ("Fée et tendres automates"...).

Comme toujours, les pages impressionnent.
Par la finesse d'une trait, d'une part, mais aussi par cette incroyable mise en couleur qui signe vraiment le travail de la dessinatrice. Quelle ambiance, quelle chaleur ! Différents styles s'alternent ici, passant d'une mise en couleur classique à des pages tendant vers la bichromie, voir le sépia parfois. Les transitions, discrètes, donnent à l'album un véritable cachet.

Le scénario, quant à lui, dans la droite lignée des précédents albums, conclut l'histoire de fort belle manière. Les plus grognons pourront craindre une happy end un peu trop... happy, mais cela colle en fait parfaitement à ce conte original mélangeant bien des influences pour en tirer le meilleur.

La lycanthropie est donc particulièrement mise à l'honneur dans ce récit épique et passionnant. Evidemment, "Le Bois des vierges " est loin de se contenter de ce thème, nous vous encourageons d'ailleurs fortement à lire la post-face de Jean Dufaux sur "la thérapie par les contes", telle qu'il décrit son oeuvre en fin d'ouvrage.

Difficile d'en dire plus - on ne vous gachera rien ! Profitez de cette très belle série en 3 volumes qui ne vous laissera pas indifférent.


Chronique rédigée par Piehr le 01/07/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 13,25
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mai 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Le Bois des vierges, tome 3 : Epousailles, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 4 2014
   

Pour moi, la chute de cette série est un peu rude. D'autant plus d'ailleurs que les deux premiers opus étaient de très bonne facture. Certes, l'univers de Dufaux est toujours là : même si le bois des vierges est parti en fumée, il reste cette guerre entre humains et bêtes, et toujours cette romance entre un loup-garou et Aude. Mais ici, je trouve que ce n'est plus satisfaisant. L'univers se révélait particulièrement dense et complexe, particulièrement travaillé, et j'ai du mal à croire que la guerre entre espèces puisse prendre fin simplement parce qu'un Loup-Garou et une humaine s'aime. Ca semble trop facile et pas assez crédible dans cette intrigue passionnante qui me tient depuis le début. Il y a bien une réminiscence du bois des vierges, avec cette harpie rescapée, mais on perd un peu de la grande imagination qui faisait la force de la série jusque là.

Au niveau du dessin, on reste dans du très bon est encore une fois, on ne pourra que s'émerveiller devant les postures de tous ces animaux anthropomorphiques qui sont pour le coup les égaux des humains. En revanche, et c'est surtout vrai en début d'ouvrage, les couleur ont tendance à écraser la finesse du trait, et elles se révèlent bien lourde. En certaines cases, on a l'impression que les couleurs ont été saturées, provoquant une impression de flou sur certaines images.

Le dernier tome de cette série est certes un cran en-dessous des deux premiers albums, et aurait presque pu paraître décevant. Mais la série est d'une belle qualité et je vous invite à découvrir cet univers très particulier, d'autant plus crédible qu'il est finement imaginé et finement dessiné. Dommage que l'intrigue perde un peu en intensité dans ce dernier album.