46 288 Avis BD |20 068 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 8 : Last Hero Inuyashiki
 

Last Hero Inuyashiki, tome 8

 
 

Résumé

Last Hero Inuyashiki, tome 8Afin d'acceder au résumé de Last Hero Inuyashiki, tome 8, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Si les début de la nouvelle série d'Oku étaient très prometteurs, forcé de constater que ce nouveau "Last Hero Inuyashiki" est toujours aussi beau mais est vide de toute substance.

Les amoureux des grands scénarios pourront mettre en veille leur cerveau pour ne se concentrer que sur le dessin et la séquentialité, toujours très réussis par le papa de Gantz. Là où le bât blesse, c'est que ça commence quand même a faire quelques tomes que l'histoire n'a plus grand chose à raconter. On tourne en rond en voyant des bastons, certes titanesques, sans pour autant que l'histoire reprenne son envol.
J'ai l'habitude de lire parfois dans les transports en commun et il ne m'a fallu qu'un gros arrêt de bus pour terminer le tome 8.

8 euros pour une lecture qui se termine en moins de 5 minutes, le ratio ne tourne pas à l'avantage d'Oku qui, on l'espère va se ressaisir, ou tout du moins, terminer son run rapidement.


Chronique rédigée par sigmar le 18/10/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Last Hero Inuyashiki, tome 8, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 2 2019
   

Le récit ne nous apporte plus grand-chose depuis quelques tomes déjà, et on semble tourner en rond. Ce huitième ouvrage est l’illustration parfaite de ce manque de scénario : on nous dédie un ouvrage entier à l’affrontement entre Inuyashiki et Hiro, qui se battent sur terre, dans les airs, dans l’espace, alternant course-poursuite et corps-à-corps, le tout entrecoupé de quelques « Ahhh » très révélateurs de la profondeurs des dialogues. L’ensemble du tome est presque muet, et il ne se passe pas grand-chose, l’affrontement proposé étant trop long. Il aurait gagné en efficacité et aurait été plus percutant s’il avait été plus court, mais là, on s’ennuie quand même et on ne peut s’empêcher de penser que le scénariste surfe sur l’originalité originelle sans la faire évoluer.

Les dessins restent toutefois détaillées et réussis, avec toujours cette grande capacité de rendre très réaliste cette science-fiction un peu folle.

Mais si on sent un travail impressionnant au niveau des dessins, on se dit que le scénario relève un peu de la paresse, et la paresse, ca fatigue.