46 183 Avis BD |20 019 Albums BD | 7 853 séries BD
Accueil
Tome 3 : Les sables d'Abraxar
 

Lanfeust des Etoiles, tome 3 : Les sables d'Abraxar

 
 

Résumé

Lanfeust des Etoiles, tome 3 : Les sables d'AbraxarAfin d'acceder au résumé de Lanfeust des Etoiles, tome 3 : Les sables d'Abraxar, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lanfeust des Etoiles, tome 3 : Les sables d'AbraxarEt voici la suite des aventures de Lanfeust !

Rien de bien innovant dans cet album, on prend la même recette et on continue la petite histoire du Lanfeust qui doit sauver l'univers (rien que ca ! :)). L'histoire avance tranquillement, c'est toujours aussi facile et agréable à lire. J'espere qu'Arleston ne nous emmene pas dans un cycle de 24 tomes car cela risque de tourner vite en rond et de me lasser. Esperons qu'il sache mettre un terme à ce cycle au bon moment, wait & see...

Quand au dessin de Tarquin, bah c'est du Tarquin ! Pas d'évolution, moi je trouve ca super efficace, pas vraiment de reproches... Les dessins sont quand meme bien mis en valeur par les superbes couleurs de Guth au sommet de son art ! (mais non, je n'exagère pas ;))

Enfin bref, à lire !


Chronique rédigée par dut le 21/02/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de dutReflet de l'avatar de dut
Statistiques posteur :
  • 154 (93,90 %)
  • 5 (3,05 %)
  • 5 (3,05 %)
  • Total : 164 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 3,24
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.14
Dépôt légal : Janvier 2004

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lanfeust des Etoiles, tome 3 : Les sables d'Abraxar, lui attribuant une note moyenne de 3,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 1 2019
   

Ce troisième tome me gêne beaucoup plus que les autres. Dans ce tome, je vois nettement les défauts du scénariste et ça m'empêche d'apprécier l'histoire complète.

Je vois nettement qu'on ne sait pas quoi faire de Lanfeust. Arleston semble s'être dit: on va le faire aller là, puis il ira là, puis là, puis là... c'est un voyage aux multiples arrêts. Chaque escale est l'occasion pour l'auteur de nous décrire le lieu avec de nouveaux mots, de nouveaux personnages, et encore de la faune et de la flore, souvent dangereux. Au milieu surnage quelques traits d'humour et jeux de mots qui n'ont souvent rien à voir avec le reste. La chasse au Moby dick dure très longtemps, je ne vois pas bien l'intérêt, de même à quoi sert de faire apparaître le capitaine Haddock...

Non vraiment, ma tolérance aux scénarios de "Arleston" est atteint avec ce tome. Trop de défauts pour que j'apprécie pleinement cette histoire (qui semble sans queue ni tête d'ailleurs).

12 3 2009
   

Cet album est riche en aventures. Lanfeust est arrivé sur Abraxar et doit se rendre dans un autre endroit. Pourquoi? Je sais plus, j'ai du passer sur l'explication qui devait tenir en deux lignes dans un album précédent... Enfin bref, ce tome consiste à un road movie sur nos héros qui doivent se rendre du point A au point B en déjouant bon nombre d'embûches. Donc l'aventure est au rendez-vous, c'est sûr, et Arleston et Tarquin n'hésitent pas à déployer tout plein de gros moyens pour nous faire participer à cette aventure. C'est finalement assez efficace, j'ai apprécié ces péripéties et finalement je me suis laissé prendre au jeu : la caravane, la halte dans le port et ses pièges à touristes, l'aventure sur le bateau pour finalement arriver à destination. En résumé, c'est dense en aventures, les sujets sont bien traités indépendamment les uns des autres, ça pète dans tous les sens vers la fin de l'album et puis finalement, plus c'est gros et plus ça passe. Peut-être est-ce dû à Lanfeust qui devient de plus en plus niais, à Hébus qui devient de plus en plus "brute épaisse"... Ne nous trompons pas, l'ensemble se laisse bien lire, on est pris par l'action...

Mais je décèle une ou deux tendances qui commence à me gêner : J'ai vraiment du mal à comprendre le tableau d'ensemble, les éléments importants semblent être cachés dans un déploiement de gros moyens et à la fin de l'album, on retient plus certains traits d'humour ou références (j'ai particulièrement apprécié l'équipage du bateau) que le fil directeur de l'histoire. Concernant l'humour, jusqu’à présent, j'avais l'impression que les jeux de mots et autres situations comiques s'inscrivaient bien dans l'histoire. Ici j'ai l'impression que le scénariste a l'idée d'un mot et construit son scénario autour (exemple la référence à Moby Dick, à Star Wars) : du coup, ça traine un peu en longueur, on s'éloigne de la trame générale pour finalement un humour parfois réussi et parfois moins.
Et puis, bien que l'on soit dans un univers imaginaire, la fin de l'album présente des incohérences de taille. De grosses ficelles sont tirées : Lanfeust découvre l'endroit où il doit aller un peu par hasard, on délocalise une planète...
Alors, c'est toujours bon, on se marre bien, on vit des aventures palpitantes, mais certains défauts pointent le bout de leur nez : un scénario général qui avance difficilement, l'histoire étant concentrée sur les pitreries des uns et des autres, et une gestion de l'humour un peu différente, un peu décevante...

menfin :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
20 2 2009
   

Je prends toujours autant de plaisir à lire cette série. Ce tome 3 est dans la lignée des précédents : à parcourir sans prise de tête. Car le scénario n’est pas avare de grosses ficelles, d’invraisemblances. Mais il faut dire que nous évoluons dans des mondes impossibles, alors… J’aime vraiment bien le dessin de Tarquin et l’humour d’Arleston.

25 10 2008
   

Je pense que ce tome n'est ni plus ni moins bon que le précédent.
On reste dans la même veine, avec des scènes à peine croyables, avec une action longue à s'organiser, avec de l'humour manquant de finesse.
J'ai apprécié la mise en retrait de Cixi et de Glace dont la rivalité basique pour avoir Lanfeust à elles me fatiguait franchement.
Avec l'arrivée des rebelles et le passage de la planète entière dans la porte agrandie, la fin, là encore, est porteuse de quelques espoirs. Reste à ne pas les gaspiller, ni les différer.

Côté graphisme, je suis là aussi dubitatif (les personnages sont secs, anguleux), alors que les couleurs, une fois de plus sont excellentes, et rééquilibrent l'ensemble.

Je trouve vraiment que cette suite à la série magnifique de "Lanfeust de Troy" peine à trouver une vraie dimension, et qu'elle n'apporte guère de moments extraordinaires pour le moment.
Allez, les gars, si on décollait un peu ? Vers les étoiles ?

5 2 2008
   

Un tome en progrès. La série prend ici une nouvelle dimension avec un final assez spectaculaire s'il en fallait un !
L'intrigue si elle ne progresse pas énormément (il faut bien tenir les 8 tomes !) l'action en revanche est omniprésente et parfaitement mené, nous emmenant dans des contrées atypiques et sympathiques. Il est vraiment plaisant de suivre nos héros gambader dans le désert d'Abraxar.
L'imagination débordante d'Arleston et la maestria de Tarquin au dessin s'unisse pour livrer un tome qui n'est toujours pas le chef d'œuvre de scénario que l'on attend, mais qui reste une lecture plaisante et divertissante.

23 9 2005
   

Si vous n'avez pas aimé les tomes précédents, inutile de perdre votre temps à la lecture de ce troisième tome.
Si vous avez aimé, et que vous voulez savoir la fin de l'histoire, alors je ne vois pas où est le problème. lisez ce tome.
Pas plus mauvais que les tomes 1 et 2, pas meilleurs non plus.

Bon moi, celui là, il m'a un peu ennuyé. On retouve toujours les mêmes réactions des personnages (sauf au début, qui est vraiment bien par contre), Cixi, jalouse, Le troll, gourmand, Lanfeust, à part ses pouvoirs qui sont revenus, n'a pas changé. Cela m'a géné, qu'il n'y est pas d'évolutions des personnages, on stagne, on a l'impression de relire dix fois la même bulle...

Alors vous allez me dire, pourquoi avoir mis 3/5? Et bien tout simplement parce que malgré ça, j'ai aimé l'imagination débordante d'Arleston, avec toutes ses idées farfelues, placées un peu partout dans le tome.

Les dessins de Tarquin sont bien, il a déjà atteint un niveau important, mais c'est beau à regarder.

Je vous laisse découvrir par vous même la suite de Lanfeust des étoiles...

1 9 2004
   

Troisième tome de la série, les avis sont désormais fixés…

Ce troisième tome, n’est pas la bombe que l’on était en droit d’attendre après deux tomes d’exposition… mais malgré tout il a au moins le mérite de faire avancer l’histoire… Je n’ai pas l’impression qu’Arleston ne maîtrise pas la trame de la série, mais plutôt qu’il veut insérer nettement plus de retournement de situations et de coups de théâtre que dans le cycle de Troy… Après lecture, il reste en tous cas l’impression qu’il sait plein de choses, confuses et pas toutes cohérentes, mais que rien n’était vraiment important… sauf la fin… et quelle fin !…

Tarquin lui reste fidèle à lui-même et nous dessine des décors de sable très réussis… Abraxar prend vie sous son crayon… Mais le véritable point fort de cet album, ce sont les couleurs de Guth, véritablement magnifiques, il maîtrise complètement son art, et sa se voit !...

Un tome qui ne fait que très peu progresser l’histoire, mais qui, graphiquement, est sublime

23 2 2004
   

Revoilà le héros le plus niais qui existe :D pour 46 nouvelles planches !

Bon alors passons rapidement sur le dessin qui est sublime à part les visages de loin, ou plutôt les expressions qui sont plus que douteuses et ressemblent à des mimiques de BDs d'Humour. On peut également dire que Cixi perd un peu de sa beauté mais gageons que tout redeviendra normal au prochain ;)
Les couleurs de Guth sont vraiment très belles. Il me surprend d'album en album, chapeau bas monsieur !

Arleston nous donne un album supérieur aux deux précédents mais qui n'égale toujours pas la série de Troy. Certaines scènes sont inutiles et d'autres importantes. On en apprend plus sur Lanfeust et sur sa vrai quête en esperant qu'elle débute réellement au prochain tome... Les clins d'oeil et autres hommages sont assez présents et pimentent la lecture, on s'ennuie moins à la lecture de ce tome que durant celle du 1 ou du 2. La fin est assez surprenante et peut promettre une suite plein de surprise qui relancerait un peu la série

Esperons...

21 2 2004
   

Je ne suis pas franchement enthousiaste en ce qui concerne cet album, il faut bien l'avouer...
Tarquin est toujours aussi bon, même si ses dessins me semblent moins léchés qu'avant (il y a parfois des expressions bizarres, où on a du mal à distinguer que c'est Lanfeust , par exemple...). Et parfois, toujours au niveau des personnages, il ne se foule pas trop pour l'arrière-plan je trouve... Mais bon le niveau reste plus que bon hein !
Par contre, chapeau bas pour les couleurs ! Dans le genre progression permanente, ça se pose là, je suis impressionnée.

A côté de ça, et c'est là que la bas blesse : le scénario. Effectivement, j'ai eu aussi cette impression d'un Arleston qui inventerait son histoire comme ça, au fur et à mesure, sans vraiment savoir lui même où il veut en venir, se débrouillant avec quelques gags censés nous accrocher et tenir la distance... Et là, je me suis accrochée pour lire ce tome, tellement il m'ennuyait. C'est vrai : c'est de plus en plus lourd, et même s'il y a quand même de bons moments, on se lasse finalement assez vite de cette impression de flou...
Espérons franchement que le tome 4 reparte, redonne un souffle nouveau à la série. Ceci dit, je veux être optimiste car la dernière planche m'en laisse l'ocasion, et annonce quelque chose de prometteur...

21 2 2004
   

Moi en tout cas, je ne suis toujours pas convaincu.. Après un premier tome, dont on avait eu peur, mais qui au final se révelait être vraiment sympa pour une intro ; un second tome qui ne démarrait toujours pas, au final vraiment très moyen... Il semblerait que les auteurs ne sachent pas vraiment où ils veulent en venir.. c'est du moins l'impression que donne la lecture de ce troisième opus.

On sent que la trame générale elle même n'est pas maitrisée, comme si Arleston inventait vraiment son histoire au fur et à mesure des tomes, sans recul. Au final, les héros sont entrainés bien malgré eux d'un monde à l'autre, d'une époque (!) à l'autre (vous comprendrez mieux à la lecture de ce tome), sans que l'ensemble ait une réelle cohérence.

Ce tome est donc à peine meilleur que le précédent :(

Le dessin de Tarquin est assez efficace, mais c'est surtout la couleur de Guth, comme le souligne dut, qui donne au dessin toute son empleur. Certes, les choix de couleurs sont faciles (on retrouve les teintes de Pitchi Poï - A lire !) mais bien choisies tout de même, et bien loin de l'application à l'ordi de couleurs sans vie.

Guth, bien joué :)

Au final.. je n'achèterai pas ce tome, du moins pas sans avoir lu la suite qui, hélas, me semble... mauvaise. :( Wait and see..