46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 2 : Thanos l'incongru
 

Lanfeust de Troy, tome 2 : Thanos l'incongru

 
 

Résumé

Lanfeust de Troy, tome 2 : Thanos l'incongruAfin d'acceder au résumé de Lanfeust de Troy, tome 2 : Thanos l'incongru, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lanfeust de Troy, tome 2 : Thanos l'incongruCe nouvel album nous fait découvrir les pérégrinations de Lanfeust et ses compagnons sous des allures plus colorées et travaillées encore que lors du premier tome. Les traits sont plus fins, le scénario à la hauteur, et comme dans tout tome de Lanfeust qui se respecte, on attend la suite avec impatience une fois l'ouvrage parcouru !

Le scénario se met peu à peu en place et nous laisse découvrir des perspectives intéressantes quant aux tomes à venir. L'humour est bien sûr toujours aussi présent, sans toutefois transformer cette grande saga en simple BD humoristique. Du grand art !


Chronique rédigée par Piehr
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 43,10
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.06
Dépôt légal : Aout 1995

Avis des lecteurs

16 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lanfeust de Troy, tome 2 : Thanos l'incongru, lui attribuant une note moyenne de 4,06/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 3 2018
   

Voilà déjà le deuxième tome que je relis et déjà je trouve ça moins bien que l'avis général. Non pas que je trouve ça désagréable à lire, bien au contraire. ça reste sympathique, mais de mon avis on est bien loin du chef d'œuvre.

Les dessins ne sont pas extraordinaire, il suffit de regarder la couverture pour s'en convaincre: qu'est ce que c'est que cette tête de Lanfeust ? C'est dans les détails surtout des personnages que c'est parfois gênant, le terme "brouillon", pas net , conviendrait bien.

L'humour aussi est parfois un peu trop présent, il prend souvent le dessus sur l'aventure en elle-même. De plus ce n'est pas n'importe quel humour, c'est celui d'Arleston et il est parfois bien lourd. Les relations entre Cixi et Lanfeust sont souvent trop poussées.

Pour l'aventure, c'est pas mal. Quoique dans ce tome 2, je trouve que ça manque d'originalité. Il faut de nombreuses pages avant que ça ne se mette en route: le Troll qui picole et qui se désenvoute, les éviscérations successives. Tout cela est drôle mais manque d'aventure.

Il n'y a que pour le découpage et le rythme que je ne trouve rien à redire, c'est excellent.

Ce tome 2 confirme mon sentiment premier: je ne vois pas dans Lanfeust, la série culte que certains y voient.

17 9 2014
   

Je viens de prendre une sacrée baffe en reprenant cet album en main.
19 ans que je l'ai tenu pour la première fois. J'ai l'impression que c'était hier ! Mes souvenirs sont toujours aussi présent et surtout j'en ai un souvenir extrêmement élogieux.

Cette série fait partie des séries cultes qui ont bercée mes premières années d'étudiant.

J'avais un peu peur en l'ouvrant après tant de temps, qu'allais je découvrir ?

Premier constat, le dessin. Moi qui en avais un souvenir mémorable, je suis légèrement déçu, je l'avoue, par le manque de finesse qui finalement me saute aux yeux dès les premières cases. Souvent, même sur des dessins assez proches, les personnages n'arrivent pas à avoir de vrais yeux et seul quelques traits astucieux donnent vie aux visages. Pour avoir moi même dessiné un peu, je vois là un subterfuge du dessinateur car les yeux sont surement une partie du corps parmi (si ce n'est la plus) les plus difficile à maîtriser. Donner vie à des yeux, donner de l'expression à un regard est terriblement compliqué, enfin, pour moi...Je vois dans ce trait faussement gauche moyen efficace de contourner cette difficulté.
Les couleurs, elles, sont toujours plaisantes et toujours au goût du jour.
A la lecture de l'album, le dessin donne tout son potentiel, Didier Tarquin, montre sa maîtrise de la mise en page, des cadrages, des situations, des postures...Son dessin est vivant, dynamique, entraînant et est pour une grande part dans la réussite de cet album et de ma série plus globalement.

Le scénario poursuite sa lancée à la découverte du monde Lanfeust. Parfaitement maîtrisé lui aussi, le rythme est soutenu, alternance d'humour, d'action et de réflexion. S'ennuyer en lisant cette BD, cela me parait difficile.
En relisant cet album, maintenant que je connais la fin et que j'ai vieilli (autres termes convenant aussi, mais moins diretc : muri, grandi, assagi...) certains détails m'ayant échappé sur la relation de Cixi et Lanfeust me sautent aux yeux. Diantre ! Comme j'étais naïf et aveugle il y a 19 ans de cela !

On découvre donc la cité d'Eckmül, cœur des territoires enchantés de Troy. On découvre les sages qui y règle, on découvre le devin le plus fun de la BD taraxabédé.
Et on découvre Thanos, le gros méchant de cette histoire et adversaire par excellence de Lanfeust.
Cet album est donc chargé mais parfaitement digeste, très bien géré, fort agréable.

Pourtant, si j'avais découvert cet album aujourd'hui, j'aurai surement été plus critique. En effet cette album, et cette série, s'adresse objectivement à un public plus jeune, allant jusqu'à...30 ans ?
C'est ce qui me vaut aujourd'hui de ne lui mettre "que" 3,5 étoiles. Si je l'avais notée il y a 19 ans, surement aurais-je accroché le 4,5.

20 8 2014
   

Dans ce deuxième tome de Lanfeust, on retrouve notre ami seul (au début en tout cas), qui va devoir apprendre les enseignements des trois sages... (qui sont des caricatures de Mitterand, Chirac et Baladur).

Bien vite, l'histoire va évoluer et on comprend qui est le méchant de l'histoire, puisqu'il enlève Nicolède et C'yan, la douce de Lanfeust .

Arleston arrive à imposer un rythme effréné à l'aventure à laquelle il a posé les bases dans le premier tome, c'est théoriquement parfait... Il n'y a pas trop de surprises mais c'est très bon et on s'évade facilement dans ce monde de Troy. L'humour est assez plaisant, c'est frais.

Par contre, j'ai trouvé que le dessin a un peu mal vieilli, mais ça fait partie du charme de cette série donc ce n'est pas vraiment dérangeant .

En tout cas, le tout fonctionne parfaitement et on se languit du prochain tome, et rien que ça, ça prouve que c'est une réussite.

7 10 2010
   

Voici le second tome de cette série culte de l'héroïc-fantasy et de la BD en général. Il aura fallu deux tomes pour mettre en place l'intrigue général (je le sais car j'ai déjà lu la série). La preuve que ces premiers tomes sont plus soignés et plus travaillés que les nombreuses série qui va en découler.

Le dessin (malgré quelques défauts) est proche de la perfection... Pour l'époque. Il est très travaillé, maîtrisé, et cet album ne fait pas ses quinze années (à part la couverture qui est plutôt moyenne). Les personnages, décors et monstres sont bien trouvés et bien soignés.
Les scènes d'actions, les cadrages et les couleurs sont aussi de très bonnes qualités.

Le scénario est bon, palpitant, pleins de gags, d'actions, de bons personnages, même si je suis moins séduit que pour le premier tome, ça reste un très bon album que je conseille (même si il a déjà conquis le coeur de milliers de lecteurs).

9 5 2010
   

Il aura fallu deux tomes pour camper la trame scénaristique de cette saga. Comme son titre l’indique, c’est Thanos, l’adversaire désigné de Lanfeust, le « méchant » de service, qui occupe le devant de la scène même s’il n’apparait qu’en milieu d’album ; la première partie n’étant que prétexte à finaliser les présentations non achevées dans le premier tome (l’organisation d’Eckmül avec les 3 érudits) et à nous distraire avec quelques gags et un troll temporairement désenchanté. Rien de négatif dans ces propos puisque l’aventure reste virevoltante et particulièrement grisante.
Je ne sais pas s’il faut reconnaître un grand mérite au scénariste d’avoir imaginer ces subterfuges ou si au contraire, on doit considérer qu’il n’y en a justement pas mais quand on a un héros qui peut fondre les barreaux de sa cellule lorsqu’il est emprisonné et que celui-ci est accompagné d’une héroïne qui a le pouvoir de le soigner lorsqu’il est blessé… ; on se dit qu’avec des contraintes pareilles, nos auteurs peuvent fumer sous la douche et allonger la série jusqu’à satiété.
Le dessin évolue légèrement, le trait semble un peu plus assuré, la colorisation est plus appuyée, légèrement trop criarde à mon goût.
Ne nous y trompons pas, même si je me permets d’avoir un regard un peu plus critique à la relecture de cette série à succès, c’est plus pour respecter le proverbe « qui aime bien, châtie bien » car ça se dévore sans aucune contrainte et avec un immense plaisir insouciant.

1 5 2009
   

Voici encore un tome excellent, ou l’auteur nous dévoile les derniers personnages clés, les derniers éléments de contexte, tout en déroulant tranquillement son scénario. Ici, c’est le premier affrontement entre Thanos et Lanfeust qui prend le pas sur le scénario général, mais l’auteur prend quand même le temps de tout nous expliquer. J’ai particulièrement apprécié la personnalité des trois sages d’Eckmül, et la scène de l’Haruspisce est aussi un grand moment graphique. C’est parfois un peu gore, mais c’est fait avec tellement de naïveté que finalement, ça passe. Sinon, c’est la première fois que l’on rencontre Thanos : il semble bien jeune… Mais dans l’ensemble, voici un tome rempli d’aventure, plein de rythme, qui donne son lot d’explications permettant à la trame générale d’avancer correctement, et avec des relations entres les personnages qui s’affirment. Dans l’ensemble, je suis resté une fois de plus prisonnier de cette ambiance, de ce dessin et tout simplement de l’aventure.

14 6 2006
   

Je dois dire que j'ai trouvé cette suite à la hauteur du premier tome ... et même mieux !
D'abord, parce que le monde d'Eckmul nous est présenté de manière de plus en plus détaillée. Les personnages secondaires (comme les 3 sages) sont très bons. La faune et la flore si particulières de ce monde nous réservent là encore des surprises.
De plus, le dessin s'est affiné par rapport au premier tome. Il est beaucoup plus agréable, ce qui est dû en partie à un choix de couleurs plus adapté.
L'humour est toujours là, mais il m'a semblé être également plus fin. On reste bien sûr dans un humour potache, mais mieux maîtrisé ... tant mieux !
On fait de plus en plus connaissance avec les héros : Lanfeust bien sûr, mais aussi Hebus et Ci'xi qui ont ma préférence. Apparition du méchant aussi : Thanos, qui ne fait pas dans la dentelle et semble être une véritable ordure !

Bref, c'est captivant, et on redemande. Ajoutons à celà une couverture que je trouve très belle et en avant pour le tome 3 !

14 8 2004
   

Voilà un album très intéressant, dans la succession du premier qui mettait en place l'histoire sans oublier de démarrer l'action, celui-ci va nous présenter le méchant de l'histoire (et oui car toute Fantasy qui se respecte se doit d'avoir un grand et très puissant méchant). Et Thanos ne se débrouille pas trop mal en tant que méchant...

Le dessin reste globalement le même c'est à dire toujours aussi réjouissant et détaillé. Le scénario est parfaitement étudié et apporte son lot d'événements et d'humour... Les couleurs de Lencot ont gagné en nuances.

Ce tome est encore plus beau que le premier avec un scénario toujours plus captivant...
En résumé, Lanfeust continue sur sa lancée pour le bonheur de tous...

10 2 2003
   

Un deuxième tome qui continue sur la lancée du premier. On fait la connaissance des trois sages, avec le vénérable Lignolle qui est un personnage bien sympathique. Mais surtout, un autre nouveau personnage fait ici son entrée : le terrible pirate Thanos. C'est un homme d'une cruauté sans nom, c'est un personnage vraiment fort et qui en impose. Il a pas mal de charisme je trouve, physiquement de par sa prestance, et puis aussi par son caractère évidemment.
Le scénario est toujours aussi bien mené et l'on pénètre davantage dans l'univers de la magie. Avec également toujours de l'humour, bien dosé.

Quant au dessin, on voit déjà l'évolution comparé au premier tome ! Le trait de Tarquin est plus sûr, plus affiné, il tient tout son univers bien en main, bref, que du bon !

7 11 2002
   

Après un démarrage en trombe dans le premier tome, l'équipe de gais lurons de Lanfeust continue leurs aventures sur le même rythme.

D'un point de vue scénaristique, c'est très bon, une bonne histoire avec de nombreux détails marrants. C'est gai, sauvage et sanglant à la foie mais le tout dans la bonne humeur!!! On apprend pas mal de chose sur ce mystérieux Magohamoth et sur le pouvoir de Lanfeust. On fait surtout la connaissance de Thanos, personnage très important de la série. Bref on avance bien dans l'intrigue principale mais on apprend aussi beaucoup de choses sur le monde de Troy.

Pour les dessins, les traits s'affirment et s'affinent, les personnages sont mieux dessinés bref c'est plus plaisant à lire! Que Tarquin continue à faire autant de progrès entre chaque album!!!

Une bonne suite vraiment plaisante à lire!!

30 10 2002
   

Le trait devient plus fin, on s'approche de la forme finale de Lanfeust, et les couleurs s'affirment...
Tandisque côté scénario c'est toujours a la hauteur de nos espérances:bien rythmé, très drole...
On decouvre enfin le pirate qui a tourmenté Eckmul: le vil Thanos et les 3 sages aux avis contradictoires qui siègent a Eckmul.
Un second album très agréable à lire...

25 10 2002
   

Nous trouvons dans ce tome un Lanfeust plus sûr de lui et nous faisons la connaissance du méchant de l'histoire : Thanos . L'humour est encore très présent . Le scénario est bon et les dessins sont plus beaux que ceux du tome 1 . L'histoire est lançé et on lit ce tome très vite, on entre dans l'histoire . Un très bon tome .

22 8 2002
   

La magie est omniprésente dans le monde de Troy, où chacun posséde un pouvoir. Le jeune Lanfeust, au contact de l'épée d'un chevalier de passage, se révèle détenir un pouvoir illimité que nul n'a jamais possédé. C'est pourquoi, accompagné par le vieux mage Nicolède et ses deux ravissantes filles, Lanfeust se rend à Eckmül, la cité des sages. Il va y rencontrer les trois érudits Lignole, Bascréan et Plomynthe, qui forment le conseil qui dirige la ville. Face à Lanfeust, leurs avis divergent ; ils décident cependant de le garder pour le former. Mais Lanfeust va devoir tout abandonner pour secourir Nicolède et la belle C'ian. Mais pour cela, il lui faut s'opposer au redoutable Thanos, adversaire craint par les trois érudits eux-mêmes...
Ce deuxième tome de la célèbre série "Lanfeust de Troy" poursuit avec brio l'intrigue alléchante posée dans le premier volume. Hébus le Troll va poser quelques problèmes au groupe, et Cixi est toujours aussi aguicheuse, mais ce sont surtout les nouveaux personnages qui marquent ce nouvel épisode. Les trois sages d'Eckmül vons sans doute jouer un rôle important, notamment Bascréan qui risque d'oeuvrer pour éliminer Lanfeust. Quant à Thanos, qui donne son nom à l'album, il va certainement devenir LE méchant de la série, puisqu'il semble, comme le héros, avoir des capacités hors du commun.
Le trait de Tarquin est toujours aussi plaisant, et a même gagné en précision. Arleston, lui, livre un bon scénario, avec quelques pointes d'humour bien dosées qui ne remettent heureusement pas en cause la dynamique générale de l'histoire.
Confirmation, donc, de l'impression favorable augurée par le premier numéro de la série.

29 6 2002
   

Par la présentation de Thanos, le méchant de la série et par le dessin qui a énormement progressé par rapport au premier album, ce tome la est agréable.

On fait la connaissance des 3 sages, aux personnalités ( encore une fois ) très differentes.

l'univers est superbement coloré, lanfesut comence à prendre de l'assurance.

Je ne trouve pas par contre que l'action soit suffisement soutenue pour dire de cet album qu'il fait parti des meilleurs de cette série.

Mais il est vrai qu'il ya de la concurence tant la qualité est omnipresente.

18 4 2002
   

Un très bon second tome aussi bien du côté des graphismes et du scénario...
En effet Tarquin commence à maîtriser son stylo et il nous prouve qu'il a énormément de talent et qu'il est digne de participer à une série comme Lanfeust, il commence ici à inventer graphiquement le monde de Troy, et c très concluant !!!
Le scénario est très bien construit et est plain de rythme ce qui est assez appréciable pour le lecteur, Arleston développe ici la quête et nous fait découvrir lui aussi l'originalité du monde de Troy, on fait la connaissance d'un nouveau personnage très important : Thanos...