45 621 Avis BD |19 738 Albums BD | 7 795 séries BD
Accueil
Tome 5 : Le frisson de l'Haruspice
 

Lanfeust de Troy, tome 5 : Le frisson de l'Haruspice

 
 

Résumé

Lanfeust de Troy, tome 5 : Le frisson de l'HaruspiceAfin d'acceder au résumé de Lanfeust de Troy, tome 5 : Le frisson de l'Haruspice, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lanfeust de Troy, tome 5 : Le frisson de l'HaruspiceCe tome de la série désormais mythique des Lanfeust de Troy est de loin le moins bon. En effet, l'intrigue n'avance que moyennement, et peu d'éléments nous permettent de dicerner dès à présent l'essence même du Magohamoth. Bien sûr, l'humour est toujours aussi présent, ce qui n'est pas pour nous déplaire !

Les illustrations, quant à elles, sont toujours aussi sympathiques (couleurs toujours dans le ton, trait particulier à Tarquin qui sert tout a fait le scénario).

Cet album est certe moins innovant que les précédents, mais tout aussi interressant. A lire !


Chronique rédigée par Piehr
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,02 13,02 13,02
Acheter d'occasion : 2,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.14
Dépôt légal : Octobre 1997

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lanfeust de Troy, tome 5 : Le frisson de l'Haruspice, lui attribuant une note moyenne de 4,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

23 3 2011
   

Cet album, le cinquième, qui entame une sorte de nouveau cycle est dans la bonne lignée de la série.
C'est d'ailleurs peut-être à partir de cet album que certains reprocheront à la série de s'étirer car elle était devenue commerciale. Ce n'est pas mon point de vue, mais il le sera lors de la sortie du cycle suivant, "Lanfeust des Etoiles".

Revenons à cet album : la formule n'a pas changé. Le scénario cependant m'a paru très simple et un peu facile (surtout en début d'album), avec des péripéties pas forcément utiles. Ça n'empêche pas le plaisir de s'installer lorsqu'on retrouve nos héros adorés (et leur personnalité), à Eckmül. De toute manière, une bonne partie du tome se passe au Darshan (sorte d'Asie du pays de Troy), contrée que j'aime beaucoup et qui est remplie de charmes.

Pour le dessin, il ne change guère. On peu cependant noter une évolution en comparaison avec les premiers tomes, le rendant plus moderne. Cependant, c'est très joli (tout comme les couleurs), et sans erreur.

Un bon album !

14 5 2010
   

Ce tome marque une pause dans la progression, c’est certain, mais je ne le déplore en aucne manière. Au contraire ! Cela permet de partager un peu plus de temps que l’on qualifiera « de détente » avec nos héros. Un tour des tavernes avec Hébus et Lanfeust n’est jamais pénible à suivre, surtout en musique avec Jacques Brel (Amsterdam étant simplement remplacé par Eckmül), et les « after » mondaines agrémentées de clins d’œil aux pubs télé d’il y a quelques années (ici, les Ferrero rochers d’or). C’est vrai, ça sonne parfois un peu comme de l’humour pour Troll mais je ne m’en lasse pas (il va falloir que je vérifie mon ascendance…).
Pour la partie relative à l’expédition au Darshan, j’ai vraiment eu peur de voir la série partir vers du Okko (ma douleur récente est encore présente) en voyant cette Shëba (rien à voir avec les aliments pour chat apparemment…) enceinte et un souverain en attente de sa descendance, mais heureusement il n’en fut rien. Juste un prétexte pour une nouvelle démonstration de subtilité hilarante de la part d’Hébus.
Ce tome fait donc la part belle à la complicité entre Lanfeust et Hebus dont on savoure le potentiel ravageur. Nous sommes prêts à reprendre la route mais cette étape reposante m’a fait le plus grand bien.

1 5 2009
   

Quel talent pour relancer une histoire qui semblait se clore au tome précédent. Encore une fois, c’est une réussite et les auteurs nous proposent un ouvrage vraiment sympa. Le fait de faire revenir Thanos, on s’en doutait un peu à le fin du tome précédent, mais faire partir nos héros pour le Darshan, quelle bonne idée : c’est l’occasion de découvrir un autre pan du monde de Troy, une autre culture, un nouveau bestiaire une nouvelle appréhension de la magie, et finalement d’apporter un peu de nouveauté dans cette série. Malheureusement, je regrette un peu la tournure des événements. Après quatre tomes au rythme effréné, j’ai l’impression que l’histoire avance moins vite, et je comprends un peu moins pourquoi Lanfeust et ses amis doivent absolument aller chez les dieux des Darshanides, dans la mesure où ils savent où aller. Mais bon, je pinaille, l’histoire reste très sympa !. Sinon, l’énigmatique Sphax se présente comme étant un personnage à part entière dans cette série et c’est encore une bonne trouvaille de renouveler le monde que l’on connaissait jusqu’alors. Les références, traits d’humour et petits jeux m’ont une fois de plus beaucoup amusé. Finalement, que j’aime cette épopée ! Même si des ficelles de plus en plus grosses sont tirées.

21 6 2006
   

Alors moi, je ne trouve pas du tout que ce soit moins bon. C'est dans la même lignée que les autres, et c'est tant mieux !

Certes, le scénario avance peu ... encore qu'on découvre une nouvelle civilisation du monde de Troy, une nouvelle façon d'utiliser la magie, on a un renversement de situation total avec Thanos, on a un mystère avec le dragon blanc, on a un des personnages principaux qui se sépare du groupe etc... ça fait quand même pas mal de choses !!!!!
De plus, l'humour potache est toujours présent et efficace. On s'amuse vraiment.
Les dessins sont toujours très plaisants et collent merveilleusement à cet univers si particulier.

Vraiment un bon tome pour une bonne série.

17 8 2004
   

A peine as t'il retrouvé son épée qu'il la perd à nouveau... notre Lanfeust n'est pas au bout de ses peines...

Cet album haut en couleurs est toujours magnifique, Tarquin nous fait découvrir de nouvelles contrées mises en couleurs par Lencot...

Mais le point fort de cet album c'est son scénario. Un renversement de situation se produit, Thanos maintenant en possession de l'épée d'Or-Azur, fait tomber Eckmül... De plus les personnages prennent un peu de profondeur. Lanfeust s'interroge, il commence à en avoir assez de ce pouvoir... Ainsi que Cixi qui nous apprend ses frustrations...

Alors on peut voir ce tome comme un peu moins bon que les précédents, moi je dit : Encore un tome réussi !

9 2 2004
   

Tout d'abord, mention spéciale à la couverture, qui est, avec celle du tome 6, la plus belle, je trouve...

Bon bah disons le d'emblée : c'est moins bon. L'enthousiasme retombe un peu. Certes, ça mérite encore un 4, c'est bon en soi, mais comparé à la qualité des autres tomes, bah c'est un peu moins bon, on piétine un poil...
Ceci est vrai juste pour l'histoire, parce que les dessins...C'est à se demander jusqu'où peut aller Tarquin, tellement son train s'affine et devient encore et toujours meilleur...

19 11 2002
   

Chaque série, aussi bonne soit elle, y'a toujours une brebis galeuse. Dans Lanfeust de Troy, c'est ce cinquième tome qui traîne. Attention, même si ce site est de qualité inférieur au reste de la série, c'est tout de même un bon album!

En ce qui concerne l'histoire, c'est le contraire du tome précedant. La première partie est trés interéssante en ce qui concerne la quête de nos chères amis de Troy. Par contre la deuxième n'est là qu'en terme de divertissement et n'apporte rien de neuf. C'est un peu dommage car même si cette partie ce lit bien, on sent que c'est un peu du remplissage (voir le parcours des dieux). Dommage... Par contre on note tout de même un fait important pour le reste de l'histoire, le détournement de Cixi.

Pour les dessins, la qualité est grandissante de tome en tome pour notre plus grand plaisir. Les personnages, les décors sont mieux illustrés, les traits sont plus fins, plus précis et plus harmonieux. Il en va de même pour les couleurs et la mise en page qui retrabscrit mieux le dynamisme.

Bref un album qui reprend les bons ingrédient de Lanfeust de Troy (aventures sanglantes et poillantes) mais moins bon que le reste de la série. A lire tout de même!

17 11 2002
   

Un Album très plaisant où l'humour est comme d'hab très présent et bien intégré a l'histoire pour de franches rigolades . Le scénario est encore bon même so l'histoire avance peu . On voit une Cixi aux formes généreuses de plus en plus provocatrices et dénudés pour notre plus grand bonheur . Les dessins sont tres beaux et les couleurs collent tres tres bien au dessins et à ce qu'il represente . UN TOME A LIRE .

31 10 2002
   

Certe, on avance pas dans cet album, et c'est aussi pour moi le moins bon de la série, mais ce tome reste quand d'une très bonne qualité.

L'humour et les jeux de mots omniprésents assurent une franche rigolade.

Tandis que le dessin magnifique et les couleurs très bien choisies(merci Lencot) emerveillent le lecteur.

Donc, bien qu'on avance en rien dans ce tome, ce qui est regrétable, ce tome est quand même très apreciable et est très agréable à lire!!!!!

18 4 2002
   

Après un repos bien mérité Lanfeuts repart dans une aventure dont le sort est beaucoup plus important : le devenir de Troy, car Thanos s'est emparé de l'épée et a le plein pouvoir, pour le contrer il faut alors venir à la base même de ce pouvoir absolue, vous l'aurez deviné : le Magohamoth !!!
Un scénario qui emmène Lanfeust et ses amis dans un autre horizon, beaucoup plus large...assez habile de la part de Arleston car Troy n'est pas encore exploité à fond et il le sait très bien !! Il garde toujours le même exprit, mi humour mi aventure qui va en séduire plus d'un !
Les dessins de Tarquin sont parfait, clairs ! Tout comme il faut ! A noter un très bon travail de l part de Lencot question couleur !!