40 586 Avis BD |17 198 Albums BD | 6 927 séries BD
Accueil
Tome 1 : L'ivoire du Magohamoth
 

Lanfeust de Troy, tome 1 : L'ivoire du Magohamoth

 
 

Résumé

Lanfeust de Troy, tome 1 : L'ivoire du MagohamothAfin d'acceder au résumé de Lanfeust de Troy, tome 1 : L'ivoire du Magohamoth, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lanfeust de Troy, tome 1 : L'ivoire du MagohamothCe premier tome apporte une superbe introduction à une série extraordinaire. Les encrages sont de bonnes qualités, et l'énigme qui va nous tenir en haleine durant les 8 tomes est ici présentée avec beaucoup d'humour (d'humour drôle, en plus, mais que demande le peuple ? :-)). Bien sûr, "L'ivoire du Magohamoth" n'étant qu'une introduction à une saga extraordinaire, la lecture de cet unique ouvrage n'apporte que peu de réponses aux diverses questions qui fusent déjà dans nos têtes au cours de la quarantaine de pages de cette bande dessinée.

Lanfeust de Troy est une BD magique, sautez sur ce tome magnifique !


Chronique rédigée par Piehr
 
 
Statistiques posteur :
  • 1098 (67,78 %)
  • 130 (8,02 %)
  • 392 (24,20 %)
  • Total : 1620 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 17,10 17,10 17,10
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.08
Dépôt légal : Octobre 1994

Avis des lecteurs

25 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lanfeust de Troy, tome 1 : L'ivoire du Magohamoth, lui attribuant une note moyenne de 4,08/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 8 2014
   

Rien à redire, tout fonctionne dans cette BD !

L'univers de Lanfeust est très bien trouvé, le bestiaire est des plus original. Et puis le fait que chaque personne possède un pouvoir qui lui est propre est vraiment un postulat très intéressant.
Je n'ai pas lu toute la série de Lanfeust mais visiblement, l'histoire a l'air d'être assez simple (en tout cas de ce que j'en sais)...

Pour l'époque (sortie en 1994), c'était vraiment très innovant, il est vrai qu'on peut ressentir l'après Launfeust dans pas mal de BD contemporaines.

Les dessins, quant à eux, ne sont pas extraordinaires à mon goût, car un peu trop cartoon pour moi. Ils sont plutôt proches de l'ambiance et sont corrects.

Bref, que l'on aime ou que l'on n'aime pas, c'est un monument de la BD, et qui a fait bien des émules...

12 7 2010
   

"Lanfeust de Troy" est l'une des séries les plus connues, les plus aimées et les plus cultes de la Bande Dessinée.
C'est aussi l'une des premières séries que j'ai lues quand je me suis intéressé un peu plus à la BD.
Lanfeust c'est un dessin inimitable, qui fait aujourd'hui légèrement dépassé mais qui possède un charme inégalable. Des couleurs chaudes, un trait sûr. C'est aussi des personnages terriblement charismatiques et hauts en couleurs (Cixi, Hébus, le chevalier Or-Azur...). C'est aussi une quête (pas encore trop avancée dans ce premier tome) est un monde parfaitement cohérent avec ses coutumes, son bestiaire et sa flore.
Lanfeust c'est tout ça mais aussi et avant tout, une très bonne BD.

Pour ceux qui ne connaissent pas (de plus en plus rare) jetez vous dessus.

3 6 2010
   

Qui ne connaît pas Lanfeust de Troy, ce grand classique de la catégorie heroic fantasy ?

Tout d’abord, je trouve les dessins beaux, quoiqu’un poil tremblotants.
Le lettrage, quant à lui, est parfois maladroit, mais reste lisible.
Au niveau du scénario, il y a de l’action, du suspense, de l’humour, des personnages charismatiques (tels que Cixi)… En somme, tous les ingrédients nécessaires à la réussite d’une bande dessinée !
J’ai de plus remarqué que Christophe Arleston a honteusement repris une scène du présent volume dans le tome 3 de Trolls de Troy, en remplaçant Lanfeust par Waha et le lieu initial par le volcan Salaston.

Pour conclure, cet opus marque le commencement d’une grande épopée. Un must !

16 4 2010
   

Avec le recul (deux cycles de huit albums ont été publiés, un troisième vient de débuter, le tout sans compter les annexes…), il est assez difficile de porter un jugement propre à ce premier tome de la série originelle devenue culte. C’est non sans appréhension que je me suis livré à ce petit exercice et je dois reconnaitre que cette lecture est toujours aussi plaisante.
A partir d’un scénario héroïc fantasy très conventionnel, souvent assez puéril, les auteurs ont su y ajouter une grosse dose d’humour. Lanfeust, anti-héros ou héros malgré lui, deux sœurs aux personnalités diamétralement opposées qui le courtisent, l’une par amour et l’autre par jeu, un troll mal lavé et enchanté particulièrement attachant, un vieux sage pour conserver l’ancrage dans le genre… bref, on se dit que ce petit groupe est paré pour voyager n’importe où et affronter toutes les situations qu’il plaira à Arleston d’imaginer. Du risque zéro au sein duquel on ne s’ennuie jamais. Vous rajoutez à cela un zest (pas plus !) d’érotisme porté par Cixi pour fidéliser le lecteur ado/adulte sans faire fuir pour autant un public plus jeune et vous obtenez une recette d’une efficacité inégalée pour s'assurer un suffrage ultra-positif quasi unanime.
Il serait bien hasardeux de tenter de dresser un parallèle avec La quête de l’oiseau du temps (sans hiérarchiser la qualité de ces deux séries qui ne jouent pas dans le même registre) mais on peut remarquer des ressemblances frappantes : ces voraces par exemple qui ne sont pas sans rappeler les ch’tines, ou plutôt est-ce l’inverse...
Le dessin est lui aussi charmant, même s’il n’a pas encore trouvé sa plénitude ; et la colorisation chaleureuse à souhait.
Le nid douillet est fait, le lecteur y éprouve incontestablement un sentiment de bien-être et on se languit de savoir comment Lanfeust et ses comparses vont être accueillis à Eckmul après cette arrivée quelque peu… heuuu… brutale et déroutante ?

23 3 2010
   

Très bon tome! Cette série est un must de l'héroic fantasy !
Les dessins n'ont rien à voir avec la suite de la série mais ils sont charmants. Les couleurs suivent bien. Il y a de l'humour, de l'aventure, bref une fois l'album terminé, on bouillonne, on veut connaître la suite !
J'ai beaucoup aimé la scène sur le pétaure, vraiment captivante !
Un album à possèder absolument dans sa bibliothèque ! Moi, je ne m'en suis pas privé !

21 2 2010
   

La série Lanfeust de Troy maintenant culte a révolutionné l'univers de la BD d'héroic fantasy. Bien sûr avant elle il y a eu la quête de l'oiseau du temps qui proposait une nouvelle approche mais Lanfeust a fait découvert ce genre de BD aux jeunes. Le succès qu'elle a remporté est grandement mérité: cette BD est très efficace et a un charme et une fraîcheur particulière qui en séduiront plus d'un.

Tout d'abord le scénario est parfaitement maîtrisé et orchestré et nous fait découvrir un monde imaginaire très convaincant. L'idée de pouvoir différent par personne est très bonne et très bien exploités. Le scénario nous livre des situations comiques et de l'action comme on aime. Il succombe à certains clichés ou certaines règles déjà établies par la quête de l'oiseau du temps mais il garde son charme et son humour particulier. Un personnage parfaitement réussi et tout à fait innovant est le troll Hébus. On avait jamais vu ça dans l'uivers de la BD et ce personnage est très bien maîtrisé et exploité. On a droit grâce à lui à des scènes cultes et humoristiques qui font la puissance de cette BD.

Les dessins ne sont pas très innovants mais très bien faits et la faune et la flore superbement imaginée. J'ai particulièrement apprecié le pétaure et le Baron Or-Azur caricature du chevalier opposé à Hébus. Car cette série ne se prend pas souvent au sérieux et nous livre certaines idées anti-héros très bien faite.

Une série formidable et magique qui nous emporte aux frontières d'un autre monde.

1 5 2009
   

Attention, prenez cet album pour ce qu’il est, à savoir le premier tome d’une histoire incroyablement bien présentée, avec humour et aventure et qui va nous tenir en haleine pendant quelques temps ; rien que pour cela, ce tome vaut le détour. Les auteurs ne perdent pas de temps et nous présentent tout de go les personnages principaux de cette série : lanfeust, bien sûr, mais aussi Nicolède et ses deux filles, ainsi que le bon vieux Hébus. Dès ce premier tome, point d’atermoiements, point d’attente, on est directement plongé dans l’histoire. Ca commence vite et ça commence fort, les auteurs font vivre bien des aventures à notre petit groupe. Tout cela nous tient en haleine, bien sûr, mais permet de nous inviter dans le monde de Troy, à la faune et à la flore bien particulière et surtout où chaque homme (ou presque) est détenteur d’un pouvoir magique. Celui de Lanfeust se démultiplie au contact de l’ivoire d’une épée d’un baron, et c’est ce phénomène qui conduit nos héros à entreprendre un voyage pour la capitale, afin de l’étudier. C’est aussi un prétexte à nous faire voyager dans le monde de Troy. Je ne trouve vraiment rien à redire à ce premier tome, et pourtant, il est vrai que les dessins ont un peu vieilli, qu’ils étaient encore un peu à l’époque hésitants. Mais je ferme les yeux, tellement ce tome est riche en aventure, et a le pouvoir de nous divertir.

menfin :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
28 4 2009
   

Il était temps que je prenne connaissance de cette série quasi mythique dans le septième art. Ce premier tome est très bon. Le scénario, original, est bien ficelé, la lecture très agréable et les personnages attachants. D’un point de vue graphique, on sent que des améliorations vont être apportées. Vivement la suite !

1 10 2007
   

Premier tome d'une saga devenue culte, cette mise en bouche sans etre parfaite met en place les bases de la série ainsi que la trame de l'histoire. On y découvre les principaux personnages ainsi que le monde tres original ou se passe l'intrigue, mais aussi un humour omnipresent pas toujours tres fin (ce n'est pas une critique) qui deviendra par la suite la marque de fabrique de la serie.

Le dessin est aussi l'un des gros point fort de cette BD. Si Tarquin n'en est encore qu'à son début, on peut tout de meme noter la finesse de son trait ainsi qu'une belle maitrise technique. Au dessin s'ajoute de sublimes couleurs, qui ont un role prépondérant dans Lanfeust, par leur explosivité et leur capacité à dynamiser le récit.

Meme si ce n'est qu'une premiere ébauche, ce tome laisse une bonne impression et présage une excellente suite pour la série. Ce sera heureusement le cas !

4 4 2007
   

Original!

voici un style bien particulier de l'Héroic Fantaisie... L'idée est original, l'humour est sympa mais de temps en temps un peu exagéré...

La qualitée des dessins est vraiment interessante.

On sympatise vite avec les personnages ce qui risque de nous donner une bonne aventure riche en evenements...

l'idée que chacun a un pouvoir est plutot bien joué mais c'est domage que Lanfeust ai un pouvoir illimité...

voyons ce que ca donnera par la suite...

9 7 2006
   

Je dois à Lanfeust le fait de m'avoir fait connaître bon nombre de BD, car en effet, lorsque j'ai commencé cette collection ci, je croyais que les bandes dessinées s'arrêtaient à Tintin, Gaston ou Astérix. Vous comprendrez donc que je lui dois beaucoup. Son humour vraiment hilarant parfois, ses dessins (pas encore aboutis aux premiers tomes, mais qui se révèlent très réussis ensuite), ses personnages attachants, son univers étrange et magnifique, tout cela mélangé et accordé ensemble donne un résultat plus qu'acceptable !!

Et pourtant, je trouve quelques détails à redire:

Premièrement, je trouve le scénario de départ vraiment très bon et original; mais quel dommage de ne pas l'avoir poussé un peu plus !! Après le premier tome, je m'attendais à une aventure sérieuse, pleine de rebondissements, de dangers inattendus; bref, que l'histoire soit digne de l'originalité de son scénario! Eh bien non, je n'ai pas trouvé cela: une histoire sympathique et agréable a suivre, certes, mais un peu décevante malgré tout.

Deuxièmement, les histoires de coeur de Lanfeust sont trop présentes, et cela de manière bien trop superficielle dans l'histoire, ce qui est bien dommage également car je n'ai pas pu prendre l'aventure vraiment au sérieux.

Troisièmement, les personnages sont tout de même trop clichés ! Cixi, la caricature de la belle garce, vêtue de rouge bien évidement à l'inverse de sa soeur, petit ange sur terre, aux cheveux couleur des blés, et elle habillée de bleu; par exemple.

Enfin, l'histoire s'essouffle malheureusement trop vite, pour finir trop soudainement, et d'une manière trop inattendue (je ne parle même pas de Lanfeust des Etoiles qui, je trouve, devient vraiment du "n'importe quoi"!).

De manière générale, malgré tout ce que je viens de dire, il est clair que Lanfeust reste une grande BD à lire absolument, mais elle n'est pas non plus poussée à fond, elle manque de soin et surtout de profondeur.

5 7 2006
   

Cela faisait pas mal de temps que j'hésitais à lire cette série, lorsqu'en me promenant sur internet j'ai vu Lanfeust de Troy, tome 1 pour 1.90 E aux éditions soleils; je n'ai donc pas hésiter et je l'ai commandé. Mais quel ne fut pas ma surprise de voir que cette bd était éditée dans une nouvelle collection soleil, appelé Solo, et que la bd fait 13 cm sur 21. Cela fait que j'ai lu une bd minuscule, ou il est écrit de manière minuscule, et je ne parle même pas des dessins qui ne ressortaient absolument pas...(bravo aux éditeurs :-/ ) Bref, j'arrête de raconter ma vie, et je parle du tome en lui même.

Au niveau du scénario , c'est vrai que c'est vraiment bien fait; dès le début on se laisse emporter dans ce monde qui nous enchante, ou bohneur, magie et aventure se cotoient de manière harmonieuse. Et lorsque l'on referme cet album, c'est avec le desepoir de savoir qu'il faudra attendre la suite pour se replonger dans ce monde merveilleux. Le scénario est donc extrèmement bien fait, les personnages sont attachants, et l'on ne s'ennuie pas un instant durant la lecture. Au niveau des dessins, c'est pas mal également, même si dans ce premier tome il n'y a rien d'exceptionel à ce niveau. Après on retrouve également une part d'humour, mais qui n'est pas franchement toujours très fin.

Bref, un premier tome qui pose les bases de cette série apparemment cultissime pour beaucoup, et qui nous donne faanchement envie de pouvoir lire la suite . A découvrir absolument... (si ce n'est pas déja fait)

14 6 2006
   

Difficile de parler du premier tome d'une série qui est maintenant devenue une référence.
Que dire ? c'est un album d'introduction de qualité.
Arleston a modernisé l'heroic fantasy classique par un scénario plus rapide, tourné vers l'action et l'humour. Pourquoi pas ? d'autant que l'ensemble est de qualité !
On nous dépeint un monde qui a l'air complet avec pour originalité que chaque humain possède un pouvoir magique différent, parfois important, dangereux, inutile ... ce qui donne(ra) lieu à des situations rigolotes.

Alors oui, c'est plutôt bien... mais certaines choses me gênent : d'abord le dessin. S'il est assez bon sur les plans d'ensemble, les gros plans et les portraits m'ont semblé un peu ratés. Les visages ne me plaisent pas plus que ça. Et les couleurs sont un peu fades à mon goût.
Ensuite, les dialogues ... là encore , l'ensemble est rigolo mais certaines fois, c'est un peu lourdingue. Je sais bien que c'est fait exprès, mais parfois ça passe, et parfois ça passe pas.

Bref, il n'empêche qu'on a droit au début sympa d'une série sympa. A lire !

28 4 2006
   

Par où commencer ?
Tout d’abord, je dois beaucoup à Lanfeust, c’est grâce à cette BD que je suis devenu un bédéphile « acharné ». Lanfeust est vraiment la meilleure série bd que je connaisse.

Le scénario est super original (même si on retrouve quelques similitudes dans "Les Forêts d'Opale"), l’intrigue est très présente dès les premières pages, les personnages principaux sont attachants, chacun dans leur registre (je trouve d’ailleurs que l’entrée en scène de Cixi est particulièrement réussie) et c’est comme ça qu’on les aime.
Lanfeust, notre jeune héros, est un garçon plein de bonne volonté, un peu « rural » mais qui nous fait découvrir ses nombreuses qualités au fur et à mesure que l’histoire avance.

On retrouve toujours des clins d’œil vers d’autres bd, d’autres films etc...... et les éclats de rire ne sont pas rares, un grand merci à Arleston.
Vraiment, je conseille cette série, déjà culte, à tous (amateurs de bd ou pas), vous n’allez pas le regretter !!!

6 1 2006
   

MAGNIFIQUE! J'ai relu ce tome il y a peu de temps et je dois dire que je ne me souvenais plus a quel point cet album est bien fait.

Malgré Tarquin qui n'était pas encore au sommet de son art, on se prend vite a l'histoire et on meurt d'envie d'acheter les suivants. Malgré qu'il soit un peu en dessous des autres tomes (notamment pour les illustrations et l'humour) qui n'ont pas de mot pour les décrire. Le premier album de cette merveilleuse série annoncait déjà un bel avenir devant elle, même si on aurait pu penser que la suite n'irait. Et bien pourtant le 2eme fut aussi voir mieux reussi et ainsi de suite jusqu'aux lanfeust des etoiles qui pour certains sont moins bien reussi mais qui pour moi sont simplement differents.

Si vous n'avez pas encore acheté cette oeuvre (ce qui devrait être un crime) aller vite l'acheter et tous les autres si le coeur vous en dit)

26 10 2005
   

Ce n'est pas parce que j'ai 52 ans en cette année 2005 que je ne connais pas les "nouveaux classiques". J'ai ainsi découvert Lanfeust, il y a peu de temps...
"Lanfeust", c'est l'arrivée d'un OVNI sur la planète BD en 1994. Après plus de dix années d'existence, on peut le considérer comme une oeuvre majeure de la bande dessinée du genre. Pour les "anciens", il y a de l'heroic-fantasy façon R.E. Howard (Conan) ou J.R. Tolkien (Les Seigneur des Anneaux).
C'est un univers cohérent, riche, harmonieux qui ne plagie éventuellement personne. C'est une explosion réussie de plusieurs concepts, plusieurs postulats. C'est vrai que Troy est une contrée fantastique comme il en a été conçu des centaines d'autres, bonnement ou mauvaisement mises en scène. Mais les personnages possèdent des pouvoirs magiques particuliers, des facultés anodines ou farfelues... pouvoirs qu'ils reçoivent de facon ALEATOIRE, et là, c'est différent de ce que l'on a déjà pu lire auparavant.
La narration est solide, humoristique et pétrie de références. Le dessin est réalisé d'un trait efficace, semi-réaliste. Le découpage des scènes est fait de manière énergique.
En quelques tomes, on peut constater que Lanfeust est, déjà, une série très aboutie. L'ensemble des albums parus à ce jour constitue une sorte de kaléidoscope d'un univers crédible (pourquoi pas) et très riche.
Lanfeust est devenu un véritable phénomène de société. C'est plus qu'une oeuvre de fiction avec "des dessins et des personnages qui parlent"; c'est déjà une saga mythique !

NOTICE INFO :
Le scénariste Christophe Pelinc (dit Scotch Arleston) est né à Aix-en-Provence en août 1963. Didier Tarquin, dessinateur, est né à Toulon en Janvier 1967.

13 8 2004
   

Ah... que de bons souvenirs que ce premier tome de ce qui fût pour moi la série qui me fit véritablement devenir BDvore...

Il y a eu avant Lanfeust et après Lanfeust...

Lanfeust c'est à la fois l'originalité, la profondeur du scénario avec tout un monde crée par la plume d'Arleston et mis en image par le coup de crayon de Tarquin et les couleurs de Lencot qui vous est dévoilé...

Que dire si ce n'est pur bonheur... évidemment je relie encore cette série parfois car elle n'a rien perdu de son originalité...

J'envie celui qui pour la première fois va tourner les pages de cet album et découvrir au fil des tomes la meilleur série de Fantasy de la BD à mes yeux...

10 2 2003
   

Ah Lanfeust ! Que dire, sinon que c'est bon. Très bon même.
Arleston signe là un premier album qui marquera le début d'une des références de l'héroïc fantasy.
Le premier tome introduit l'histoire, mais cela n'est vraiment pas lourd, bien au contraire! Il présente le monde de la magie, le monde de Troy, les personnages, et l'action commence ! C'est intéressant de découvrir ce monde, qui a l'air pensé et assez dense. Vraiment, tous les ingrédients y sont, de sorte qu'on ne s'ennuie pas et qu'on attend la suite !

Quant au dessin, il est déjà pas mauvais, mais au fil des autres tomes, le trait est quand même beaucoup plus fin et joli....

6 11 2002
   

Avec un accueil des plus chaleureux et un engouement des nombreux lecteurs pour Lanfeust, allais-je faire de même??? Oui.

En effet nous voila face à un tome ouvrant une série mythique dont l'originalité est exeptionelle. On à réinventé l'héroic Fantasy. Finit tous les clichés du troll, du nain et voici le monde Troy qui est bien travaillé, qui grouille de détails les plus amusants les uns que les autres. L'histoire marche bien, on est emballé sans difficultés et on arrive bien trop vite à la dernière page...

Les dessins sont moins réussi. Ils sont pas torp mal mais il faut plus d'assurance à Tarquin dans ces traits. Les couleurs sont bien colorés et chaque planche est agréable à feuilleter.

Bref une bonne introduction dans une grande série.

30 10 2002
   

Excellente introduction au monde de la magie qu'est cet album.
Le dessin n'a pas atteint sa forme finale, mais il est très appreciable...
Le scénario est excellent, et surtout très drôle, il nous tient en haleine durant tout ce premier tome.
Un classique du genre, à posséder...

6 10 2002
   

Suite au bonnes critiques, allais-je me lancer dans la lecture de cette BD sous peine d'être peut-être déçu ? Bien sur je ne voulais pas être un des ignorant du monde de Troy du site .
Que dire sur ce tome, je trouve que c'est une excellente intro au monde de Troy, à sa magie, ses persos....etc
Le ton est tout de suite donné dans cet album, on peut prevoir de l'humour, un peu de sang et du troll qui pue dans toute la serie a la fin de ce tome .
Seul Bémol de ce tome, le dessin n'est pas terrible mais heureusement il s'améliorera au fil des tomes .

NE RESTEZ PAS IGNORANT, LISEZ CETTE SERIE !!!

22 8 2002
   

On connaît aujourd'hui l'immense succés remporté par cette série, devenue le titre phare des éditions Soleil. Arleston a pourtant imaginé de nombreux scénarios dans des univers de type médiéval fantastique ("Les Maitres cartographes" ou "Les Feux d'Askell", entre autres) mais aucun n'a séduit un lectorat aussi large que "Lanfeust de Troy".

Il faut reconnaître que ce premier tome est vraiment bien mené. Le monde de Troy ne révolutionne pas le genre, mais il y a suffisamment d'innovations pour qu'il soit attachant. Le fait que chacun y possède un pouvoir magique est une très bonne idée, qui peut donner lieu à un nombre infini de situations drôles ou dramatiques. Chacun des héros utilise d'ailleurs sa magie dès ce premier volume. Les personnages sont attachants, le rythme est trépidant, les situations s'enchaînent avec une belle aisance.

Côté pinceau, Tarquin a une jolie maîtrise de son art, et le graphisme séduisant qu'il développe explique en partie le renom de la série.

En clair, si vous débarquez de Mars et que vous n'en avez jamais entendu parler, n'hésitez pas à découvrir "Lanfeust de Troy".

29 6 2002
   

Premier tome d'une série archi connue et populaire, lanfeust de Troy est avant tout un formidable pari de nous faire revoir d'une autre manière le monde de l'héroic fantasy.

Tome introduisant les personnages et la trame de l'histoire, il laisse déjà entrevoir la formidable quéte que vont vivre nos amis.

On a plaisir à découvrir Cixi et Cian, 2 beautées aux temperamment si opposés.

On rigole du chevalier Or-Azur, on apprécie déjà Hébus.

L'autre grande force est d'avoir fait un héros aux pouvoir incroyable mais tellement maladroit et humain que l'on se sent un peu une partie de lui.

Les dessins sont encore balbutiant mais agréables quand même. Ils deviendront par la suite excellent.

16 4 2002
   

Arleston marque là son premier grand succès avec cette BD qui n'a pas finie de faire parler d'elle !
Il engage ici un jeune dessinateur : Tarquin, qui, désespéré après 3 échecs décide de faire sa dernière BD ! mais quelle BD !
Ils posent ici les bases du monde Troy de quoi nous laisser rêver à la fin de notre lecture... Le scénario va à 200 à l'heure et il n'y a pas un mouvement de répis pour nos héros, c'est ce qui me fait aimer Arleston, le rythme qu'il donne à ses albums...
Les dessin sont dans une période d'essais ça se sent et ça se voie par rapport aux prochains tomes...
Un classique de l'héroïc fantaisy, d'ailleurs qui n'a pas lu Lanfesut de nos jours ?